Les T. rex avaient la dent très dure

Un squelette de Tyrannosaurus rex au Smithsonian museum - Photo: Quadell

Au moins depuis le Jurassic Park de Steven Spielberg (1993), on savait que le Tyrannosaurus rex avaient une mâchoire capable de malmener et d’endommager une voiture… Les chercheurs de l’université de Liverpool ont voulu aller plus loin en calculant la force exercée par ces mâchoires grâce un modèle informatique capable d’intégrer l’ensemble de connaissances actuelles sur l’anatomie et la physiologie des T-rex. Ils ont publié leurs résultats dans un article des Biology Letters de la Royal Society anglaise mis en ligne le 29 février 2012.

Modélisation informatique de la mâchoire d'un T. rex - Credit: Samantha Martin

Alors que les études précédentes avaient abouti à une estimation située entre 8000 et 13400 newtons, Karl Bates et son équipe sont parvenus à une valeur minimale de 20 000 newtons et un maximum de 57 000 newtons, soit la bagatelle de 5 700 kg ou encore 5,7 tonnes… Pour un animal qui pouvait peser lui-même quelque 6 tonnes, cela donne une idée de l’incroyable puissance destructrice de son coup de dent. Il faut dire qu’à son époque ses congénères faisaient aussi leur poids. A titre de comparaison, la force exercée par la mâchoire des T. rex est 10 fois supérieure à celle des alligators actuels qui comptent parmi les plus forts de la planète lorsqu’il s’agit se saisir une proie avec une dentition pour seule arme. “Nos résultats montrent que les T. rex disposaient d’une morsure  extrêmement puissante qui en faisaient l’un des plus dangereux prédateurs que la Terre ait porté. Son système musculosquelettique unique continuera à fasciner les scientifiques pendant les prochaines années”, déclare Karl Bates.

A chaque dent sa fonction

Sans attendre, on trouve une autre publication très récente qui analyse également la dentition des T. rex. Ainsi, la paléontologiste Miriam Reichel, de l’université de l’Alberta, au Canada, vient-elle de publier dans The Canadian Journal of Earth Science, un article qui rend compte de l’étude de la forme en dents de scie de toute la famille des tyrannosaures. Elle a ainsi découvert de fortes variations dans la forme et la disposition des dents. Avec, toutefois, des points communs concernant la spécialisation des différentes familles de dents.  “Celles de devant étaient utilisées pour attraper et pousser tandis que celles disposées sur les cotés de la mâchoire servaient à perforer et à déchirer la chair des proies avant que les dents situées à l’arrière ne se chargent, non seulement de trancher et de découper en dés, mais aussi de conduire la nourriture vers le fond de la gorge”, explique Miriam Reichel. Une superbe machine à broyer, en somme.

Bonne idée ?

Autant de considérations qui conduisent à douter: L’idée de redonner vie à de telles créatures, comme l’avait imaginé Michael Crichton dans son livre Jurassic Park, qui a inspiré le film de Spielberg, est-elle vraiment bonne ? A coté de cette perspective, les questions posées par la réintroduction de loups ou d’ours bruns peuvent paraître bien dérisoires. Difficile de ne pas avoir envie de rejeter un petit coup d’oeil sur ce que nous en montre le film..

Michel Alberganti

3 commentaires pour “Les T. rex avaient la dent très dure”

  1. Un article qui a du mordant
    La nouveauté c’est la méthode utilisée pour mesurer la puissance de la mâchoire du T-Rex puisque les estimations antérieures se basaient sur les empreintes laissées par les mâchoires ou l’application d’un facteur d’échelle à la taille du tyrannosaure.
    Ils ont validé leur modèle en l’appliquant à l’homme et au crocodile.
    Le résultat est que la mâchoire d’un T-Rex est 40 fois plus puissante que celle de l’homme et huit fois celle du crocodile, champion du monde aujourd’hui.
    La question de savoir si le métabolisme des muscles (et donc leur puissance) était le même au temps des dinosaures qu’aujourd’hui n’est pas abordé par l’article.
    Je suppose que nous disposons de preuves de cette similitude.
    A quoi servait une telle mâchoire et notamment ses dents en poignard, la puissante musculature de son cou si ce n’est pour attraper ses proies vivantes qu’il ne pouvait saisir avec ses petits bras ridicules?
    Le Tyrannosaurus Rex n’était donc probablement pas comme on l’a souvent prétendu un charognard mais (aussi ?) un redoutable chasseur ?

  2. C’est comme cette histoire de plante ressuscitée. La botaniste dans Jurassik Parc le dit bien, certains animaux sont malades car ils mangent des plantes qu’ils ne connaissent pas et auxquelles ils ne sont pas adaptés (puisque non contemporaines des dit dinosaures). Donc le T Rex n’a rien à faire en l’an 2000 surtout si c’est pour amuser bêtement la galerie. Si l’homme s’octroie le rôle de dame nature il devrait penser à la conserver avant de la ressusciter. Mais peut être que la ressusciter nous permettra de la conserver? Qui sait?

  3. bonjour

    j’ai vu aussi dans un documentaire sur national geo que les dents du Trex étaient aussi des armes bactériologiques: certaines avaient des petites encoche ou les restes de viandes macéraient provoquant ainsi la multiplication des bactéries qui lors d’une morsure empoissonnaient l’adversaire même si celui ci reussisait à s’échapper. le but n’étant pas la mort immédiate bien sur mais l’élimination d’un prédateur conçurent a moyen terme. Le varan de comodo est semble t’il doté de la même arme
    frédéric

« »