Pour vivre plus vieux, courons au rez-de-chaussée

ToursPour vivre plus vieux, courons au rez-de-chaussée. Non, non, je n’ai pas fumé la moquette, je n’invente rien, on le savait déjà et une très jolie expérience vient de nous le confirmer. Mais avant de la décrire, expliquons de quoi nous parlons.

Il y a cent cinq ans, en 1905, un certain Albert Einstein publiait dans Annalen der Physik un article où il exposait sa théorie de la relativité restreinte. Une théorie qui heurtait le sens commun car elle réduisait en bouillie le caractère absolu de l’espace et du temps. Pour faire simple, avec la vitesse, les longueurs se contractent et le temps se dilate. L’illustration la plus célèbre de la théorie de la relativité restreinte est une très jolie expérience de pensée. Imaginons deux frères jumeaux. L’un monte dans une fusée hyper-méga-rapide et s’en va faire un grand voyage interplanétaire à une vitesse proche de celle de la lumière. L’autre reste sur Terre et regarde pousser les haricots de son jardin. Et que se passe-t-il ? Quand l’astronaute revient, il a moins vieilli que son frère jardinier : pour lui, le temps s’est écoulé moins vite. Les secondes, les minutes et les heures n’ont donc pas la même valeur suivant que l’on se déplace ou pas. Cela a été vérifié expérimentalement de nombreuses fois, avec notamment, au début des années 1970, des horloges atomiques embarquées dans des avions de ligne.

Mais ce n’est pas tout. En 1915, dix ans après la relativité restreinte, Einstein en remit une couche en exposant sa théorie de la relativité générale, qui devait supplanter la théorie de la gravitation universelle de Newton. Elle expliquait que la gravitation n’était pas une force mais la traduction de la courbure de l’espace-temps par la masse des objets célestes (planètes, étoiles, etc). Conséquence de tout cela : plus on est proche d’un corps très massif, comme une planète par exemple, plus le temps passe lentement. Ainsi, les satellites GPS, qui naviguent à plus de 20 000 kilomètres d’altitude, tiennent-ils compte à la fois du ralentissement du temps induit par leur vitesse et de l’accélération du temps due à leur distance à la Terre !

Et nous ? Les effets relativistes sont-ils mesurables pour nous, à notre petit niveau d’homme et non pas dans des avions allant à des centaines de kilomètres par heure ou dans des satellites perchés sur des orbites lointaines ? Eh bien, la réponse est oui, comme viennent de le prouver quatre chercheurs américains et deux horloges atomiques optiques, dans un article publié par la revue Science le 24 septembre. Les horloges en question sont d’une précision extrême et c’est nécessaire, étant donné que les effets relativistes, avouons-le, sont infimes à notre petite échelle. Dans un premier temps, les chercheurs du National Institute of Standards and Technology ont simulé, pour une des deux horloges (l’autre servant de référence), un mouvement d’une vitesse de 10 mètres par seconde, soit 36 km/h. Ce qui revient à se demander de combien le temps ralentirait pour Usain Bolt s’il parvenait à sprinter toute sa vie. Une minuscule variation a pu être mesurée. Rapportée à une vie d’homme de 80 ans, cette variation nous donne un gain de temps de, hem… 1,5 millionième de seconde. Pas terrible, Usain.

Dans une seconde expérience, nos chercheurs ont voulu voir s’il était possible de détecter une différence en posant leurs horloges sur deux barreaux d’échelle séparés de 33 centimètres. En s’éloignant de la Terre de si peu, y a-t-il vraiment un changement ? Encore une fois, la réponse est oui. La variation est encore plus petite : sur 80 ans, l’horloge la plus basse gagnerait 0,1 millionième de seconde par rapport à sa voisine du dessus…

Mais bon, en cumulant les deux, en courant comme un dératé dans son rez-de-chaussée, entre la télé et le grille-pain, on devrait en mettre plein la vue au feignant qui se prélasse sur sa terrasse du 10e étage. En théorie, on devrait.

Pierre Barthélémy

10 commentaires pour “Pour vivre plus vieux, courons au rez-de-chaussée”

  1. S’il s’agit de distorsion temporelle, à part faire bisquer le voisin en question, on n’aura rien gagné.

  2. Et au fond de la mine à – 800 mètres?

  3. Au fond de la mine, on pousse les wagonnets… Plus sérieusement, l’étude dit que si on met une horloge à la surface de la Terre et une autre à 1 000 mètres d’altitude, celle-ci avancera de 3 secondes sur l’autre… en un million d’années.

  4. Des choses tres terrestre ou creations par les humains….?

    Qui a decide toutes les notions du temps, qui fige toutes nos notions jusqu’aux annees lumiere de l’univers et ses dimentions.

    Qui a decide qu’avec un bout de papier on pouvait acquerir ca ou ca et ce qui on en le plus ne sont pas directement les createurs de ce que l’on acquier avec ces billets ?

    Qui cree la valeur artificielle de l’or ? des diamands…etc

    L’etre humain a tout fige comme si au depart il savait tout de l’evolution de onscience humaine ou de ses limites mentale et physique !

  5. @ Pierre Barthélémy

    Vous traitez d’un sujet complexe que, ni vous ne maîtrisez, mais pire encore, ni ne semblez vraiment comprendre ! Le paradoxe des jumeaux est un paradoxe ! C’est un paradoxe qui semblerait justement contredire la théorie de la relativité d’Einstein mais il n’en n’est rien !!!!
    Si vous aviez bien compris la théorie de la relativité d’Einstein, jamais vous n’auriez fait l’erreur de comprendre que celui qui habite au RDC verrait le temps s’écouler par rapport à son voisin du dessus plus lentement car c’est exactement l’inverse. Plus vous êtes éloigné du centre de la masse en rotation (la terre dans ce cas précis) plus la distance que vous parcourrez sera grande, donc plus le temps pour vous sera ralenti par rapport à celui qui en est plus proche (les horloges embarquées dans les satellites avancent moins vite que celles basées sur terre)… Je doute que vous ayez vraiment compris cette explication mais c’est d’un cours de physique dont vous avez, me semble-t-il, besoin, en commençant par la relativité galiléenne… Mon commentaire n’est pas seulement très critique, et cela est mérité, mais aussi une incitation sincère à se plonger dans ce sujet complexe mais passionnant.
    Carl

  6. @Carl : Désolé, Carl, c’est vous qui devez relire vos cours. Vous mélangez complètement les effets de la gravitation et de la vitesse, les conséquences de la relativité restreinte et celles de la relativité générale. L’exemple des satellites GPS que j’ai donné est très clair à ce sujet. Donc, au lieu de critiquer les autres, ce qui est très facile, surtout quand on ne laisse ni son nom ni son adresse email, réfléchissez un peu à ce que vous savez vraiment et tournez sept fois vos doigts au-dessus de votre clavier avant d’écrire n’importe quoi, comme un vulgaire “troll”. La moindre des choses, quand on commente et surtout quand on veut donner des leçons aux autres, est de s’assurer qu’on ne racontera pas d’âneries.
    Quant au soi-disant paradoxe des jumeaux dont je me suis servi parce qu’il est très parlant, il est aussi utilisé comme exemple par les physiciens qui ont écrit l’article de Science. Mais il est bien connu que les chercheurs et ceux qui les relisent dans une revue aussi sérieuse sont des crétins finis, incapables de comprendre un cours de lycée. Si vous pensez vraiment que c’est un contre-sens, que ces gens sont des ignares qui, contrairement à vous, ne connaissent rien à la science, je vous en prie, écrivez leur à eux et pas à moi, qui ne suis qu’un modeste plumitif…

  7. Ce sont les mineurs chiliens coincés 700 m sous terre qui vont être contents

  8. Gros hors-sujet de ma part pour dire que la photo d’illustration est un peu dépassée.
    Y a une 3ème tour SG qui a rejoint les 2 autres (depuis bientôt 2 ans)

  9. @kaptain : Bigre, je prends mon appareil photo et je cours ventre à terre à la Défense…

  10. Avis aux femmes: Plus vous porterez des talons hauts, plus vous aurez de rides! :-)

« »