Mickey ne mangera pas Wolverine

Mickey Wolverine

Surprise dans le petit monde de la bande-dessinée: pour près de 4 milliards de dollars, le groupe Disney vient de faire tomber dans son escarcelle la pépite Marvel, la maison d’édition aux 5.000 personnages. Les possesseurs de titres Marvel devraient recevoir, pour chacune de leurs actions, 30 dollars et 74,5% d’une action Disney. Le tout valorise chaque action Marvel de 28%, à 50 dollars. Par ailleurs, selon l’accord qui doit encore être avalisé par les actionnaires de Marvel, la maison d’édition continuera d’être sous la direction d’Ike Perlmutter (qui détient 37% de Marvel et en est le PDG depuis le 1er janvier 2005) et non sous le commandement direct de Disney.

Nos super-héros préférés doivent-ils s’inquiéter de ce rachat? Mulan et Hulk peuvent-ils partager la garde des enfants? Le roi Lion dévorera-t-il Wolverine? A première vue, les sagas ultra-compliquées de Marvel, qui ont parfois du mal à conquérir un nouveau public pour cette raison, semblent incompatibles avec les histoires simples de Disney, centrées sur l’amour et la lutte du bien contre le mal. Heureusement, aux Etats-Unis, money is money, et le rachat de Marvel ne devrait pas changer la ligne éditoriale de la maison: Disney n’y aurait aucun intérêt financier.D’ailleurs, pour Stan Lee, auteur culte de la maison Marvel (créateur des Quatres fantastiques, de Hulk, des X-Men…), «nous ‘disney-ifier’ n’est pas une mauvaise chose».

Lire la suite…

lire le billet