Un effet de bulle sur la WebBD

BD 2.0

Certaines personnes ne se refusent rien. 14 auteurs du site Webcomics.fr ont lancé un manifeste du 18 juin (le grand Charles doit se retourner sur sa serviette de bain). «Nous, auteurs de bandes dessinées numériques, cartoonistes du web et passionnés de webcomics, déclarons offrir à tous du rire, de l’évasion, du plaisir, des larmes, de l’action et du mystère. Nous déclarons que le monde de la bande dessinée s’est enrichi d’un nouveau format : la bande dessinée numérique, ou “webcomics”, lisible par tous, partout et à tout moment.» L’enjeu est clair: (ré)affirmer que la bande dessinée peut s’échapper du support papier. Pour Julien Falgas, un des fondateurs du site Webcomics.fr, «Internet apporte à la bande dessinée la même chose que ce que la scène apporte à la musique: un direct, une rencontre privilégiée avec l’œuvre et son auteur».

Pourquoi aujourd’hui, pas demain ou le jour de l’anniversaire de la tante du petit Spirou, tante Phlébite, alors que le site Webcomics existe depuis deux ans déjà. C’est pour notre bien? Ne crachons pas dans la soupe: l’initiative est pétrie de bonnes intentions. Pour Julien Falgas, créateur du site, «par son caractère un peu luxueux, l’album cartonné reste réservé à un public très restreint là où la bande dessinée sur Internet peut renouer librement avec ses origines populaires». Plus prosaïquement, juge l’auteur Martin Vidberg du blog l’Actu en Patates, «les auteurs du site Webcomics se lassent de la centralisation tout à fait compréhensible des médias pour quelques “gros” blogs BD.»

Lire la suite…

lire le billet