Le Sénat prépare une “taxe Nutella”

L’huile de palme est loin d’être le gras idéal, ni pour la santé, ni pour l’environnement. Elle contient beaucoup d’acides gras, accusés par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) de favoriser entre autres des maladies cardio-vasculaires. Or, elle entre dans la composition d’un tas de biscuits, plats industriels, pains de mie, margarines, mais aussi (en très grande quantité!) dans l’icônique Nutella.

Le Monde rapporte que la Commission des affaires sociales du Sénat a adopté cet après-midi un «amendement Nutella» au projet de budget de la Sécurité sociale, visant à augmenter de 300% la taxe sur l’huile de palme. Elle cible donc une immense gamme de produits, bien plus large que la pâte à tartiner choco-noisette, symbole des excès d’huile de palme dans l’industrie agro-alimentaire.

L’auteur de l’amendement, le rapporteur de la Commission Yves Daudigny (PS), précise à l’AFP qu’il s’agit d’un signal, “non à destination des consommateurs, mais à destination des industries agroalimentaires pour qu’elles substituent à ces huiles de nouvelles compositions plus respectueuses de la santé humaine”.

Avec cet amendement au projet de loi de financement 2013 de la Sécurité sociale (PFLSS, qui sera examiné au Sénat à partir du 12 novembre), les producteurs devraient ajouter 300 euros par tonne à la taxe déjà existante sur «les huiles de palme, de palmiste et de coprah destinées à l’alimentation humaine, en état ou après incorporation dans tous les produits». 20 Minutes précise que pour un pot d’un kilo de Nutella, la taxe s’élèverait à 6 centimes… Est-ce que cela sera dissuasif?

En France, on consomme 126 000 tonnes d’huile de palme à usage alimentaire par an. Du coup, cette augmentation de la taxe additionnelle rapporterait environ 40 millions d’euros.

Après, on peut se demander si l’huile de palme à usage non alimentaire sera également taxée? Car cette huile, dont la production pose des problèmes de déforestation, est aussi beaucoup utilisée dans des produits d’hygiène et de ménage.

En outre, est-ce qu’elle sera appliquée à l’huile de palme portant le label RSPO, censée être produite de manière plus respectueuse de l’environnement et des hommes? Comme souvent en matière de taxes sur les produits alimentaires (bière, sodas…), l’affaire est très complexe.

Photo: Nutella. 38-365./ PV KS via FlickrCC License by

lire le billet