Que mangent les athlètes aux JO?

Mac Donald’s, un des principaux sponsors des Jeux Olympiques, a le monopole de la frite pendant l’événement et a construit pour l’occasion le plus grand restaurant McDo du monde. Les sportifs ne vont pas pour autant s’astreindre au régime BigMac. Ni au régime «choux de Bruxelles et betteraves» d’ailleurs. Que trouve-t-on dans l’assiette d’un athlète qui s’apprête à démarrer les JO de Londres? Le Huffington Post fait un petit tour d’horizon, du plus étrange au plus délicieux.

En 2008, le nageur américain Michael Phelps affirmait déjà engloutir 12000 calories par jour, rien que ça. Exemple de petit déj’ pour le nageur américain: trois sandwichs aux œufs, avec fromage, laitue, tomates, oignons frits et mayo, ainsi que café, cinq œufs en omelette, un bol de céréales, trois toasts saupoudrés de sucre et trois pancakes au chocolat. Et ce n’est que le repas du matin…

Bien sûr, ce n’est pas le cas de tout le monde. Les athlètes dames en taekwondo se contentent plutôt de 1500 calories par jour, et les athlètes messieurs en javelot, 3500, ce qui est déjà bien conséquent. Les entraîneurs de la gymnaste Son Yeon Jae pèsent sa nourriture chaque jour au gramme près. Même si elle avoue qu’elle préfèrerait manger de la pizza et des gâteaux de riz toute la journée.

Les bases sont à peu près les mêmes pour tous: le poisson, source d’acides gras et d’oméga-3, est privilégié. Le nageur David Roberts engloutit volontiers un steak de thon et des betteraves. Pour tout le monde, c’est eau et thé vert à volonté. L’alcool est généralement à éviter, et même formellement interdit pour les sportifs de la délégation russe. De nombreux sportifs, en particulier des coureurs de fond, sont végétariens ou végétaliens.

Chacun a son péché mignon secret à engloutir avant et après les performances. La beach-volleyeuse américaine Kerri Walsh Jennings adore manger des sandwichs au beurre d’amande et au miel avant les match, tandis que la nageuse Natalie Coughlin préfère le chou frisé bien frais. Le champion de badminton Lee Chong Wei se requinque avec du porridge ou des soupes chaudes…

Les délégations aiment conserver leurs traditions nationales. A Londres, l’équipe du Brésil aura au menu son repas traditionnel, la Feijoda, un ragoût de haricots noirs. Les haltérophiles venus du Kazakhstan ont demandé des saucisses de cheval, qui renforceraient leurs performances.

Enfin, selon les déclarations du papa du sprinter Usain Bolt lors des derniers JO, le secret de l’incroyable vitesse de son fils vient de la consommation d’igname, un tubercule que l’on trouve entre autres en Jamaïque. Ses adversaires vont-ils mettre ce légume-racine dans leurs menus, pour tenter de concurrencer Bolt?

Photo: Hurdles/ julie.froo via Flickr CC License by

Un commentaire pour “Que mangent les athlètes aux JO?”

  1. […] blog.slate.fr – Today, 4:27 PM Rescoop […]

« »