Yiqing Yin

 

YiqingYIN HC SS16-23

 

 

Dernière adoubée dans le cercle très fermé de la haute couture, Yiqing Yin a célébré son intronisation par une magnifique collection. Sur le thème Blooming Ashes, un peu mélancolique, l’ornement jaillit, flamboyant, resplendissant. La parure a droit de cité. Le travail sur les plissés, les drapés est magistral.

YiqingYIN HC SS16-16YiqingYIN HC SS16-15

La créatrice n’hésite pas à citer Deleuze et son ouvrage sur le baroque : « Le problème n’est pas comment faire un pli mais comment le continuer, lui faire traverser le plafond, le porter à l’infini ». Référence au Bernin, le vêtement sert de modèle à la sculpture pour lui donner sa complexité. « Si le baroque se définit par le pli qui va à l’infini, à quoi se reconnaît-il au plus simple ? Il se reconnaît d’abord au modèle textile tel que le suggère la matière vêtue : il faut déjà que le tissu, le vêtement, libère ses propres plis de leur habituelle subordination au corps fini ». Les robes chez Yiqing Yin donnent à ses mannequins une allure sculpturale dans leur somptuosité, mais ils demeurent aussi simplement des vêtements.

YiqingYIN HC SS16-9YiqingYIN HC SS16-6

Une touche d’asymétrie vient redessiner de nouvelles amazones qui pourraient aussi jouer les Galatée. Maille arachnéenne, entrelacs, robes tressées.

YiqingYIN HC SS16-24YiqingYIN HC SS16-13

Gamme de couleurs sourdes : bordeaux, ocre, vert. Un poil de fourrure.

YiqingYIN HC SS16-10

Une touche d’ultra contemporanéité avec une robe semée de LED et de cordes de piano (avec le sculpteur Bastien Carré).

YiqingYIN HC SS16-29C

Une collection puissante et exquise, fragile et guerrière. Coup de coeur absolu.

 

 

 

Photos Shoji Fujii

Les commentaires sont fermés !

« »