Jean-Paul Lespagnard

JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_14

 

Humour toujours chez le jeune Liégeois avec une originale présentation haute en saveurs : « Le savoir-faire ». Un bar à saucisses fumées, un présentoir (façon sushis guru guru) où défilent des pots de moutarde customisés avec des visuels de la collection. Un lieu d’inspiration : la boucherie artisanale Dierendonck. Sur fond de carrelages blancs, les mannequins jouent avec les pièces de viande en invités. De la transformation des bêtes en aliments, le questionnement de la machine est aussi présent et l’on pense aux oeuvres de Wim Delvoye (autre Belge à l’humour décapant). Issues de tabliers, cache-poussière, les formes fonctionnelles deviennent robes.

JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_019JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_018

 

De nombreux détails : grandes poches modulables, ouvertures amplifient le confort de la garde-robe. Les motifs de machines, les détails pantagruéliques des aliments en veux-tu en voilà s’impriment sur de grands foulards. Sur les sweat-shirts, brillent des broderies culinaires, crevettes ou saucisses. La crevette (très mer du Nord) serait-t-elle un hommage surréaliste au homard de Schiaparelli via Dali ?

JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_03tif

 

Quant aux étonnantes coques de téléphone réalisées avec des échantillons plastifiés made in Japan d‘aliments (mihon), ils pourraient faire songer à Daniel Spoerri. De l’humour, de la fantaisie, une touche de surréalisme, mais aussi de la réflexion, et surtout une jovialité permanente planent sur la collection « Le savoir-faire ». À faire savoir.

JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_07JEAN-PAUL LESPAGNARD_SS15_01

 

Les commentaires sont fermés !

« »