Millinery

 

Impériale violette, elle s’impose, magnifique, métallique et stridente dans le premier parfum de Stephen Jones, Millinery, en collaboration avec Comme des garçons.

Cette odeur que j’aime depuis l’enfance, je la découvris, absolument étonnante et parfaite dans une composition d’Antoine Maisondieu. D’abord sentie furtivement chez Givaudan, j’eus immédiatement envie de la posséder, de conserver à jamais cette violette. J’attendis quelques mois et la redécouverte officielle répondit parfaitement à mon beau souvenir.

Dans le dossier de presse est racontée la rencontre entre Rei Kawakubo (Comme des garçons) et Stephen Jones à Anchorage en 1984. À cette époque, les avions ne survolaient pas l’URSS et, pour aller au Japon, le trajet s’effectuait via l’Alaska (magnifique vue d’avion). À l’escale d’Anchorage se dressait, empaillé, un majestueux ours blanc… De cette rencontre naquirent de fructueuses collaborations entre le chapelier (fou) et Comme des garçons, notamment pour des défilés. Si Comme des garçons incarne un des noms majeurs de la mode, Stephen Jones a ajouté au savoir faire du métier de modiste, une fantaisie, particulièrement remarquable (un chapeau cornet de frites), notamment dans une inspiration post-surréaliste. Le Victoria & Albert Museum lui a rendu hommage en 2009.

De la rencontre entre les parfums Comme des garçons et Stephen Jones naquit une fragrance avec pour mots clefs :

« Futuristic and rococo

Décorative et innovative

Stong and beautiful

Whimsical and strange »

Pour Stephen Jones : « Millinery, I think, is closer to fragrance than fashion. A hat, like a perfume, is an evocation of something nebulous, ephemeral, and other-wordly ».

Au final a été développée l’idée de la rencontre entre une violette et une météorite. Au départ la violette est relevée de clou de girofle sur un coeur floral oeillet, rose, jasmin, héliotrope sur fond gaïac, « magma », cumin noir, vétiver, ambre.

Le flacon, un brin rétro, est inspiré de la forme d’une bouteille d’encre de la fin du XIXe siècle, emballé d’un morceau de voilette et dans une boîte carton à chapeau.

Une dominante de violette, à la fois douce et enveloppante, et des accents presque métalliques projettent Millinery dans un rétro futur imaginaire.

 

 

Naissance : 2008

Papa : Antoine Maisondieu

Famille : Floral

Genre : No sex ?

 

Le 27 décembre

 

Les commentaires sont fermés !

« »