Sables

 

Bizarre, curieux, inquiétante étrangeté, Sables peut sembler âpre, difficile à apprécier tant il est loin des codes d’une parfumerie charmante et plaisante. Et pourtant, Sables me plaît infiniment ; je le considère comme une grande création et d’une originalité folle.

Le nez dans le parfum, j’eus juste la chance de croiser Annick Goutal lors du lancement de son dernier opus (Petite chérie, je crois)… et de découvrir la belle personne à l’origine de la magnifique Eau d’Hadrien (tellement plus beau avec le H de l’empereur et avec les Mémoires de Marguerite Y.).

La marque, que l’on qualifierait aujourd’hui de niche, est continuée avec brio par sa fille Camille et le parfumeur Isabelle Doyen qui a travaillé des années avec Annick Goutal.

Chez Goutal, il y a des flacons pour les féminins, d’autres pour les masculins (je préfère la géométrie de ces derniers au classique papillon, trop gentil pour moi). Au départ Sables était disponible dans les deux versions ; aujourd’hui, il semble ne s’afficher que masculin.

Au coeur de ce parfum, une fleur curieuse, dans sa version séchée : l’immortelle. Probable souvenir de l’île de Ré, les immortelles sauvages ont enchanté Annick Goutal qui en a composé un bouquet pour son mari, le violoncelliste Alain Meunier. Loin des tropiques, s’imagine une plage mélancolique semée de petits bouquets de fleurs séchées au vent. Et sur la plage, ces petits grains qui jouent la passerelle entre mer et terre : Sables. Pour entourer cette fleur (immortelles corses), des odeurs fortes, comme le thé noir, un effet cuir, la vanille et la douceur de l’ambre, des épices (poivre).

Isabelle Doyen explique que Sables est le parfum qui contient le plus d’immortelle sur le marché. “Avec une grande rasade de patchouli, de poivre et d’ambre… Un parfum taillé à la serpe”.

A découvrir, absolument, et à aimer.

 

Naissance : 1985

Maman : Annick Goutal
Famille : Oriental boisé

Genre : Aujourd’hui masculin, mais plutôt no sex

 

 

Un des parfums de Serge G., ami de mon cher Daniel J.

 

Le 10 décembre

 

Les commentaires sont fermés !

« »