Jean-Charles de Castelbajac

 

En grande forme, Jean-Charles de Castelbajac avait choisi une église pour présenter sa collection sur le thème « Fire on ice ». Le créateur a vogué vers une Islande île de glaces, mais aussi terre en ébullition. Pour le périple imaginaire, Nils Holgersson n’est pas sur une oie, mais dans les serres d’un aigle noir qui couve la collection de son envergure. Avec un noir majeur, la collection pourrait sembler sombre, mais le créateur la voit « pleine d’espoir » mariant le noir au jaune, au bleu et au rouge.

Des motifs de plumages ou de vraies plumes ajoutent un côté animalier. Une parka igloo. Des jeux de formes : « kimono bousculé ». Des matières douillettes et confortables que le créateur affectionne, souvenir de ses vêtements couvertures.

Robe cape. Un esprit totémique de l’art amérindien se dresse sur les modèles avec des motifs ethniques inuit ou Kwagu’l.

Les noms s’inspirent de cet univers minéral : « Magmatik », « Cratère », « Terre de feu »,…

« Et venant de nulle part Surgit un aigle noir ».

 

Maquillage Kakuyasu Uchiide (Shu Uemura), yeux charbonneux, côté ombré façon plumage et inspiration gothique.

Coiffure Yusuka Taniguchi avec produits Kiehl’s. Cheveux tirés et serre-têtes de plumes.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés !

« »