César ou Oscar, une affaire de mode

 

Sur tapis rouge, les grandes cérémonies que sont Césars et Oscars sont, en principe, l’occasion de voir (admirer ?) des tenues là où le glamour n’est pas encore mort.

Las, les Césars ne furent pas à la hauteur de Paris capitale de la mode. Si le smoking au féminin eut de belles heures de gloire à ses débuts avec Yves Saint Laurent, il a aujourd’hui moins d’élégance qu’une robe longue. Quant au pantalon avec bustier, il ne se révèle pas très chic. En raccourcissant encore, on arrive au short ; même avec une jolie paire de jambes, il ne sauve pas la mise. S’il court, le court n’est pas non plus très heureux, il donne des allures de collégiennes, parfois délurées, aux jeunes actrices. Pour le cru 2012 des Césars, seuls les décolletés affichèrent de l’audace, parfois à deux doigts de l’effet Sophie Marceau à Cannes… Cachez ces seins. Assez ennuyeuse, la cérémonie n’a pas non plus brillé par ses tenues. Revue de détails en toute subjectivité.

 

OUI

-Valérie Bonneton a osé une tenue bi-matière avec un rouge coquelicot et un tissu à rayures, robe longue à décolleté, Hugo Boss. Pour l’originalité.

-Marina Foix, sobre et minimaliste tout en blanc Balenciaga, robe droite à haut blousant. Pour le chic.

OK

-Kate Winslet a multiplié les paillettes dorées avec les sequins de sa robe Jenny Packham. Bracelet et boucles d’oreilles Virevolte Van Cleef & Arpels. Quant au décolleté plongeant, vertige du glamour.

C Dominique Charriau

-Alexandra Lamy Robe longue en soie bleue à découpe asymétrique, Giorgio Armani Privé.

-Karine Viard, robe noire courte et ceinture à strass.

-Mélanie Thierry pour le choix d’un des jeunes créateurs : Maxime Simoens.

-Sylvie Testud pour le choix d’Alexandre Vauthier, un tailleur smoking à paillettes, mais décolleté un peu trop ouvert.

-Sara Forestier pour l’audace du choix de Paco Rabanne (par Manish Arora), mais court ne rime pas toujours avec glamour.

 

Non

-Aure Atika. Un haut bustier, mais malheureusement sur pantalon.

-Helène Noguerra. Non au short.

-Julie Depardieu, une robe d’inspiration lingerie très froufroutante avec petits volants et fête à noeud–noeud (sic)  de Christian Dior.

 

Les oscars sont beaucoup plus glamour. S’il n’y a pas d’audace débordante sur tapis rouges, les actrices sont pratiquement toutes en long et répondent à la recherche d’élégance qui sied à la cérémonie. Si le noir et le blanc sont souvent gagnants, le rouge resplendit. Le doré cette année fut glam, mais avec des modèles moins heureux. Broderies et strass au firmament. Quant à l’intérêt pour la mode, il se traduit par les questions des présentateurs qui demandent aux actrices le nom des créateurs de leurs robes.

 

Oui

-Angelina Jolie en fourreau de velours noir de Versace, faussement sobre avec la découpe dans la jupe pour laisser ostensiblement surgir la jambe.

-Rooney Mara en Givenchy, un modèle à la fois épuré et audacieux, décolleté et jeu de drapés.

-Gwyneth Paltrow en robe blanche à effet drapé très simple avec une cape légèrement épaulée, Tom Ford.

-Mila Jovovich en Elie Saab. Robe blanc argent brodée de sequins.

-Berenice Bejo en robe vert d’eau brodée Elie Saab.

-Michelle Williams, robe rouge corail  de Louis Vuitton en   succession de plis horizontaux.

-Natalie Portman en Dior vintage (années 50 ?) rouge à pois.

 

OK

-Jennifer Lopez, robe plissé soleil blanc cassé, décolleté, Zuhair Murad.

-Emma Stone en Giambatista Valli, robe droite plissée avec  gros noeud autour du cou.

-Penelope Cruz en robe bleu Armani privé..

-Meryl Streep, en Lanvin, robe dorée et drapée.

-Cameron Diaz en Gucci, robe blanc crème et bijoux Tiffany.

 

Non

-Stacey Kleiber, petite amie de George Clooney, en Marchesa, robe dorée au drapé « floral » trop volumineux, démodé.

-Jessica Chastain en robe Mac Queen surchargée de fils dorés.

 

 

 

And the winner is ? Oscar

 

 

 

Les commentaires sont fermés !

« »