Adeline André

Poétesse du minimalisme de la sobriété élégante, Adeline André continue son histoire très personnelle où s’imposent notamment la robe jambe libre qui s’échappe du tissu avec audace. Emblématique, la veste 3E aux trois  emmanchures se construit autour de trois espaces pour les bras et enveloppe ensuite le buste; elle se porte aussi bien au masculin qu’au féminin. Le dernier défilé mixe les genres. Un premier modèle au féminin (robes simples, souvent dans le biais, fluides, près du corps) est suivi d’un passage masculin avec une veste 3E ; la veste se retourne et se pose au féminin. Masculin–féminin, Adeline André revisite ses classiques.

Les commentaires sont fermés !

« »