Mi-saison 2012-2013 : Semaine 2

Bon, ok, j’appelle ça « semaine 2 », mais en fait, il n’y a eu qu’une seule nouveauté cette semaine. Comme c’était une grosse nouveauté, une des séries les plus attendues de la mi-saison, je lui fait honneur, je lui réserve un post rien que pour elle. Elle, c’est The Following, la nouvelle série de Kevin « Dawson Scream » Williamson (aussi créateur des Vampire Diaries), lancée sur Fox lundi soir. Ils étaient nombreux à s’enthousiasmer, à me promettre la lune ou, mieux, la renaissance des networks. Attention spoiler : j’ai été déçu. Et encore, là, je suis poli.

Respectons quand même la mise en page traditionnelle…

THE FOLLOWING (FOX)

De quoi ça cause. Ce que Joe Carroll (James Purefoy) regarde en premier, chez une femme, ce sont ces yeux. Après, il les lui arrache. Serial Killer esthétisant, cet ancien prof de lettres qui a lu Poe d’un peu trop près a fini sa course derrière les barreaux après avoir zigouillé 14 de ses élèves. Manque de pot, il s’évade 8 ans plus tard. C’est Kevin Bacon qui va le traquer. Pardon, c’est Ryan Hardy, agent du Effbeeaïe en fin de carrière (et alcolo), qui se charge de son cas… sans savoir que Carroll a embrigadé une équipe de tarés dans son genre pour poursuivre son “œuvre”, même s’il retourne derrière les barreaux…

Comment je la sentais. Bien. D’une part, mon lien affectif avec Scream et Dawson (pas tant rien n’a voir que ça) me faisait espérer un bon cru Williamson, d’autre part je n’avais rien contre Kevin Bacon. Mieux, on m’avait promis un truc super, incroyablement glauque et violent pour une série de network. Du coup, le psychopathe qui sommeille en moi salivait, près à se rouler dans le sang d’un bon thriller bien flippant.

Ce que je pense du pilote. Remboursez ! C’est donc ça la série qui doit redonner de l’espoir aux networks ? Passez moi la corde, préparez le four, achetez-moi les pilules, on est foutus. The Following est au mieux un divertissement de milieu de tableau, au pire une grosse arnaque. Certes, Kevin Bacon s’en sort bien, certes Kevin Williamson a encore quelques restes dans le délire “méta” (avec Scream il a prouvé qu’il connaissait ça), mais au-delà, c’est le vide absolu. Dialogues patapoufs, personnages secondaires inexistants, méchant grimaçant (Purefoy en fait des caisses), surprises prévisibles dix bornes à l’avance, retournements de situation sans finesse, océans de clichés et de facilités, musique envahissante et, pire que tout, utilisation niveau CM2 de l’œuvre de Poe, vieux prétexte pseudo littéraire pour “élever” la folie de Carroll. Évidemment, si on m’avait promis un navet, je ne serais pas aussi méchant, mais The Following est une série prétentieuse, vendue par Fox comme proche du niveau des séries du câble. Comme le twittait très méchamment James Poniewozik du Time, “Fox aimerait nous vendre The Following comme un drame câblé sur un network. Ça ressemble plus à un polar de CBS sur Fox.”

Ma note : 4/10, parce que ce n’est pas non plus la bouse du siècle, et qu’une fois qu’on aura accepté que ça ne vaut pas mieux qu’Esprits Criminels, on pourra peut-être s’amuser.

A noter que MYTF1VIDEO, le site de VOD de TF1, permet de voir les épisodes pour 1,99€. Si vous voulez vous faire votre propre opinion…

Image de Une : The Following (Fox / TF1)

11 commentaires pour “Mi-saison 2012-2013 : Semaine 2”

  1. Un peu brutale comme critique, non ? Ce n’est qu’un Pilot qui pose les bases de la série. D’ailleurs, j’ai trouvé la dernière scène de l’épisode (l’interrogatoire) très bien réalisée avec une ambiance plutôt “stressante”, très forte, quelque chose d’assez maîtrisé qui donne vraiment envie de voir la suite.

    Après, j’avoue que j’ai relié directement The Following à une série comme The Mentalist donc niveau “inédit” on repassera mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce Pilot.

    Bref, j’attends tout de même 2 ou 3 épisodes afin de me faire une réelle idée de The Following !

  2. The Following aurait pu être très bien si elle n’était qu’une mini-série. Là on ne voit pas comment le show (aussi sympa qu’il est même si pas très fin) va pouvoir durer et se renouveler… ça va tirer en longueur et ça risque de vite être répétitif…

    Et pour le grand méchant de la série, on dirait finalement un Patrick Jane qui s’assume…

    Après pour ce qui est “surprises prévisibles dix bornes à l’avance, retournements de situation sans finesse, océans de clichés et de facilités” je suis tout à fait d’accord, mais c’est le cas pour tout actuellement dans de moindres mesures avec Dexter – Homeland avec son récent final – 24… Je ne pardonne pas, mais ça dédramatise ^^

  3. Très déçue également, j’ai trouvé que Kevin Bacon surjouait par moment.. Trop de références à Poe.. **SPOIL** Et à la fin on se doute déjà qu’il va falloir se méfier de l’équipe de policiers..
    Bref pas top du tout.. même si je regarderai certainement le second épisode.

  4. Eh bien moi j’ai adoré ! Ca faisait longtemps que je n’avais pas été aussi bluffé par une série.
    Je n’ai absolument rien vu venir alors je suis plus qu’étonnée de lire que les surprises et rebondissements étaient prévisibles. C’est bien la toute première série qui me fait sursauter et me nargue tout le long.
    A voir sur la longévité évidemment mais ce pilot était simplement parfait !

  5. Tout pareil ! et j’aurais également mis un 3 ou 4/10. Ça se regarde, à peu près, jusqu’à la 34ème minute : quand (*SPOILER*) Kevin Bacon part en voiture, tout seul qui plus est, pourchasser le méchant tueur, sans prévenir qui que ce soit et – OMG! comme c’est bizarre ! – en plus il a même oublié son arme !! Nan sérieux, là les 10 dernières minutes sont juste carrément pas crédibles pour un sou et franchissent sérieusement le registre du RIDICULE (Sarah qui tombe du plafond, à pleurer de rire).
    Tout ça pour ça :(

  6. En effet, c’est une série policière assez banale
    Kevin Bacon est plutôt bon, James Purefoy vraiment moins bon.
    Mais ça peut être une bonne série policière. J’attends quelques épisodes comme Orager avant de vraiment me prononcer. :D

  7. @ Noémie : juste pour une petite précision il ne l’a pas oubliée son arme… il n’en a pas comme il est simple consultant. ;)

  8. Beaucoup de clichés. Kevin Bacon est très bien mais Purefoy n’a pas l’aura suffisante pour incarner un gourou envoutant qui fanatise les foules. Il laisse le spectateur de marbre…

  9. Franchement, 2/10, pour Kevin Bacon. Le très méchant aux yeux de braise et l’avenir à la “Alcatraz” avec son défilé de suiveurs qui sortiront de derrière leur profil bien poli au gré des besoins du scénario jusqu’à ce que tout le territoire américain soit recouvert de leur réseau (en fonction du nombre de saisons) ne me donnent pas envie de revenir en deuxième semaine.

  10. Pourquoi ne pas parler des nouveautés anglaise dans vos posts?
    Une série comme utopia mérite bien plus une critique constructive que les séries de network américain dont les 3/4 ne tiendront pas plus d’une saison.

  11. @Alex : je parle des séries anglaises, mais c’est en ce moment la mi-saison US, et je suis particulièrement la production américaine. Je compte voir Utopia très rapidement, on m’en a dit beaucoup de bien…

« »
  

Le Mag Séries

Qui suis-je

Journaliste spécialiste des séries télévisées, je collabore avec Télérama, Le Mouv', Le Mag Séries et L'Optimum.



Crédit photo : Christophe Abramowitcz, Radio France

Retrouvez-moi sur LE MOUV

On en parle

Previously dans Têtes de Séries