S1E1 : Engrenages, saison 4

4 commentaires pour “S1E1 : Engrenages, saison 4”

  1. Bonne émission, mais il a manqué une question à la scénariste : pourquoi elle s’obstine à ne pas reprendre les intrigues liées à la vie intime des personnages d’une saison sur l’autre. C’est comme si pour leur vie privée, elle appuyait sur le bouton “reset” à chaque nouvelle saison, c’est super agaçant !

  2. @Julia : j’incite chaque semaine les auditeurs à poser leurs questions sur [email protected] ! Il fallait le faire, je lui aurais posé celle-là :)

  3. Je sais bien, j’ai simplement joué de malchance. C’est pas de ma faute si j’ai passé plus de 10 jours sans internet :)

  4. bon, je vais casser l’ambiance : la proclamée meilleure série française est très loin de casser trois pattes un canard et encore moins d’émuler ses très grandes soeurs ricaines de nypd à the shield. suite à un article, je m’y suis atteler (s3ep10) et si les persos sont bien campés (voir stéréotypés) la réal efficace (quoique bien plus chiadée dans la saison une, s2 filtre bleu, s3 épaule et ocre(?!?)) ce qui fait cruellement défaut c’est le scénario et les incohérences… un exemple emblématique : dans la saison 3, les flics trouvent un trousseau de clés qui ouvrent un box de garage; ultra speed, les flics partent (à5, ce sont des fonctionaires) avec 1 trousseau de clés donc, ouvrir tous les boxes du quartier… avec un trousseau de clés (yen à 3). du coup je les imagine dans mon immeuble (3 étages de parking) et tester les clés une par une (pas celle là, pas celle là attends peut être celle là… non pas celle là… bon on passe au box d’à côté) évidement ils ne trouvent pas le box et décide d’élargir le périmètre. à mon avis ils y sont encore dans la saison 12. c’est ça qui merdera toujours en france : le scénario. et l’argent évidement : on ne peut pas faire comme 24h avec les moyens d’hélène et les garçons.

« »