Des Golden Globes de bon goût

Avec 24 heures de retard (la journée d’hier a été un peu dingue), et la tête dans les cartons (j’ai déménagé, on s’en fout un peu mais bon…) voici mon bilan post Golden Globes. Un bilan satisfait, car il faut le dire, je suis presque 100% d’accord avec les choix des votants. Du coup, ça ne va pas être facile de grogner, de se plaindre et de traiter, comme l’a si joliment fait Ricky Gervais, les membres de la Hollywood Foreign Press Association de vieux trucs tout droit sortis de Boardwalk Empire

Meilleure série dramatique : Homeland. Archi favorite, la série préférée de tout le monde depuis la rentrée l’a logiquement emporté. Après coup, j’aurais voté Boss, par esprit de contradiction, et parce que je trouve la dramaturgie de cette dernière plus puissante encore. Mais Homeland est une merveille de divertissement, aux personnages complexes, remarquablement incarnés, captivante, etc. Ça faisait longtemps qu’une série ne m’avait pas fait attendre aussi fiévreusement sa suite…

Meilleure série comique : Modern Family. Louie absente des nominations, Community sans doute pas du goût des votants – trop geek, trop référencée – on ne voyait pas qui aurait pu empêcher Modern Family de gagner, surtout qu’elle n’avait pas encore de Golden Globes sur sa cheminée (deux Emmys). J’avoue ne pas être un fan, mais je n’ai jamais regretté d’avoir lancé un nouvel épisode. Du bon, du solide, pas du génial, mais du tout à fait légitime sur la scène des Golden Globes.

Meilleure minisérie : Downton Abbey. J’en dis un mot ici, même si on peut s’étonner de la classification de la série britannique en minisérie. Ainsi est-elle diffusée outre-Atlantique, ce qui lui offre sans doute une meilleure exposition dans les cérémonies. Tant mieux, c’est une superbe série, d’une grande classe, irréprochable aussi bien dans l’écriture, dans l’interprétation que dans la réalisation. Je suis relativement allergique aux séries historiques, et j’ai passé un excellent moment. C’est dire.

Meilleure actrice dramatique : Claire Danes. L’effet Homeland profite aussi à Danes, qui avait pourtant la concurrence de la toujours impeccable Julianna Margulies. Certains pourrons penser que Danes en fait un peu trop, mais on a rarement l’occasion de voir une actrice à ce point habitée par son rôle, tendue de la tête aux pieds, incarnant la folie paranoïaque et différents stades de l’angoisse tout en tenant fermement un beau mystère. Une performance brute, presque sans fard, assurément digne d’un Golden Globe.

Meilleur acteur dramatique : Kelsey Grammer. What else ? De tous les favoris, Grammer était celui sur lequel tout le monde aurait parié une belle somme. Sur la première saison de Boss, je n’ai pu trouvé qu’une scène où il est médiocre (dans l’ultime épisode). Le reste du temps, il est immense, flippant, complexe, totalement impliqué dans son rôle, physiquement parlant – comme Danes. Le duo récompensé ici en dit long sur la qualité des acteurs à la télé américaine aujourd’hui – Cranston et Buscemi sont restés sur la touche, c’est dire.

Meilleure actrice comique : Laura Dern. S’il fallait une surprise, la voici. J’aime beaucoup Dern, et je suis un défenseur de Enlightened (qui, pour info, arrive chez nous le 10 mars sur Orange Cinénovo), mais j’ai un peu de mal avec l’appellation « comédie » de la série – ses auteurs eux-mêmes n’en sont pas si sûrs. La performance de Dern me touche, m’amuse au mieux, mais on est dans une dramédie à forte dose dramatique… J’imagine qu’il faut bien coller la série dans une case… Tant pis pour la craquante Zooey Deschanel, qu’on croyait favorite.

Meilleur acteur comique : Matt LeBlanc. C’est aussi une surprise, quoi que plus petite. Et une excellente surprise. Comme Enlightened, Episodes ne se laisse pas dompter facilement, mais c’est au final une excellente série, et LeBlanc y est formidable en version fictionnelle de lui-même, même si c’est techniquement un peu exagéré que de lui donner une statuette pour le premier rôle (il tient ici un second rôle majeur, mais le premier devrait revenir à Stephen Mangan). La victoire de LeBlanc, c’est la victoire des losers, celle du « pire » Friend, celui qui s’était planté le plus fort après l’arrêt de la série, et qui revient en conquérant. On est ravi pour lui, sincèrement.

On est aussi ravi pour Idris Elba, récompensé pour Luther (meilleur acteur dans une minisérie), super content pour le génial Peter Dinklage, qui sauve Game of Thrones du zéro pointé (meilleur second rôle masculin dans une série) et pas vraiment pour Jessica Lange, aussi stressante que la série pour laquelle elle emporte le prix du meilleur second rôle féminin, American Horror Story – mon nouveau défouloir.

Image : Wireimage

11 commentaires pour “Des Golden Globes de bon goût”

  1. Pour info Episodes est également diffusée sur Orange Ciné Novo depuis le 17 décembre.

  2. Episodes est une bonne série. Surtout quand on connait le background des 3 acteurs principaux !

    Y aura une 2e saison ??

  3. Absolument pas d’accord avec vous concernant “Jessica Lange” et “American Horor Story”, qui méritait de gagner. Vous pouvez vous défouler sur elle, cela ne fera pas de vous quelqu’un détenant la vérité et le bon goût. D’ailleurs, vous êtes l’un des rares à ne pas l’avoir aimé. Sans doute est-il plus valorisant de défendre des séries socio-politiques (ça fait “intelligent” et distingué) plutôt que celles qui dérangent vraiment.

  4. Tous les goûts sont dans la nature ! Je n’aime pas AHS, vous avez le droit d’aimer ! :)

  5. @Sérivore : Les gens qui regardent les séries socio-politiques le font par gout.

  6. Oui Episodes est renouvelé pour une saison 2. (Merci Showtime !!)

  7. Et Luther c’est comment? Quelqu’un l’a vu?

  8. @Alice : j’ai vu la saison 1, c’est pas mal du tout. Noir de chez noir, très emphatique, et Elba est puissant, comme d’hab. La fin de saison 1, théâtrale, m’a beaucoup plu. Un peu gros mais réjouissant.

  9. Merci!

  10. Hello,
    Je ne peux donner mon avis que sur les series que je connais :

    Vu modern family : saison 3 ennuyeuse à mourir !!! En nouveauté ça valait la peine de regarder mais maintenant c’est d’un cliché !!! je ne comprends même pas pourquoi elle eu une nomination au départ mais lui donner un GG c’est du délire !

    Louie complètement absent : je suis d’accord !!! c’est la meilleure comedie que j’aie pu voir depuis longtemps… Rick Gervais à raison sur la hollywood p f ;o) : Louis CK n’a été nommé (ou nominé ?) ni en meilleur acteur ni en meilleur comedie ? et pourtant c’est du très très bon !!! L’épisode où il prend l’avion à pisser de rire : depuis Chaplin on n’a pas fait mieux !

    Matt le blanc est très bon mais la serie episodes ne me transporte pas plus que ça.

    Boss pas vu : je n’ai vu que 2 episodes dommage que megaup machin ne marche plus ;o((( j’ai pas de télé moi merde alors ;o))

    Enfin idris Alba est très beau et il mériterait un Oscar rien que pour ça ;o) de toute façon il était grandiose dans the Wire.

  11. Un autre point de vue sur Homeland: http://blogs.indiewire.com/pressplay/homeland-is-showtimes-homeland-a-validation-of-the-security-state

« »
  

Le Mag Séries

Qui suis-je

Journaliste spécialiste des séries télévisées, je collabore avec Télérama, Le Mouv', Le Mag Séries et L'Optimum.



Crédit photo : Christophe Abramowitcz, Radio France

Retrouvez-moi sur LE MOUV

On en parle

Previously dans Têtes de Séries