François Hollande ne lit jamais de romans, et ça se voit.


Évidemment qu’il va y aller le bougre, quelle question.

A moins d’être absolument certain non pas de perdre, non pas d’essuyer une sévère défaite, non pas d’être éliminé au premier tour, mais de se prendre une raclée mémorable, une véritable humiliation, une déroute cuisante, un bonnet d’âne destiné à rester dans les annales de la République, il ira le François, il ira.

Ne serait-ce parce qu’il doit être quelque part convaincu, par une de ces fortunes du hasard dont il est si coutumier, va savoir, sur un malentendu, par un trou de souris, en catimini, qu’il pourrait fort bien tirer son épingle du jeu et, sans qu’on sache vraiment comment, parvienne à l’ébahissement général à prolonger son bail élyséen.

Tant qu’il y a de la vie, il y a des voix à reconquérir !

hollande1-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-nozoom_default-1-lazyload-0

Oh oui il ira, le François, il ira, il n’hésitera pas un instant, il foncera, il dégoupillera, il se mettra en quatre pour convaincre les Français de lui accorder à nouveau sa confiance, il mouillera sa chemise, il dira, je vous ai compris, il s’écriera, j’ai eu du mal à l’allumage mais maintenant je maîtrise, il s’enflammera, le temps de la relance c’est ici et maintenant, mais il aura beau s’époumoner, mouiller sa chemise, appeler à la rescousse Jaurès et Blum, il ne récoltera que quolibets, haussements d’épaules, barquettes de tomates et macarons invendus.

C’est qu’au fond François Hollande n’a jamais su parler à l’âme de ce pays, non point parce qu’il ne la comprendrait pas mais parce que la pauvreté et la sécheresse de son registre lexical lui empêche de rentrer en communion avec les gens, ces gens qu’il prétend aimer, qu’il aime sûrement.

Il ne sait pas habiter la langue, à aucun moment il n’ensorcelle le verbe, il reste perpétuellement engoncé dans une sorte de langue monochrome, plate et monotone qu’on écoute d’une oreille distraite, mi-ennuyé, mi-désabusé comme une leçon de catéchèse récitée par un moine moribond.

Il a cette atrophie du langage propre à ceux qui n’ont jamais ouvert de romans, ont toujours considéré la lecture comme une perte de temps, ne se sont jamais frottés à l’univers romanesque jugé à leurs yeux bien trop futile pour y accorder une importance réelle.

4341815_7_e547_ill-4341815-86c9-289814_ff1357a1f33855a43121edbb95b6c0f6

La vie, ce n’est pas du roman, c’est plus sérieux que des historiettes de bonnes femmes qui déclinent des intrigues à dormir debout.

Pourtant lire des romans ne vous rend pas plus savant mais développe en vous cette qualité qui devrait être la première de tout homme politique, à savoir la compassion, cette capacité à comprendre la souffrance de l’autre, cette possibilité d’entrer de plain-pied dans des consciences que par temps ordinaire vous ne connaîtrez jamais, d’entrouvrir la porte sur les mystères du cœur humain en conflit avec lui-même, sur les sortilèges de l’âme prise à son propre piège, sur tout ce qui constitue l’essence même de l’homme, qu’il fut un gueux ou une duchesse, un empereur ou un simple ouvrier, l’éternelle et impérieuse douleur de vivre de toute condition humaine.

Orphelin de cet apprentissage, vous restez toujours en dehors des gens, à leur périphérie, dans une zone de confort dont vous échouez à vous départir.

Vous êtes aphone, vous n’atteignez jamais les gens dans ce qu’ils ont de plus cher et de plus secret, vous échouez à rentrer en résonance avec eux, non pas parce que vous seriez d’une classe différente de la leur, vous l’êtes, mais bien plus parce que votre formation intellectuelle, rigide et abstraite, technocratique à souhait, vous empêche d’accéder à la vérité du verbe, à cette transcendance du langage qui permet à l’orateur de toucher le cœur d’une foule, de l’attendrir ou de l’élever, de s’en saisir pour mieux l’amener vers des horizons nouveaux.

French Republic President Francois Hollande shakes hands with supporters as he arrives in Mana, in the French oversees territory of Guiana, on December 14, 2013. Francois Hollande made ??his first trip overseas as French President to Guyana, after having recently approved two newly signed agreements, one which aims to fight illegal gold mining and another which hopes to promote better vocational training nationwide. AFP PHOTO / POOL / ALAIN JOCARD / AFP PHOTO / POOL / ALAIN JOCARD

Vous êtes emmuré dans une langue muette qui tourne sur elle-même, stagne, s’appauvrit, se rabougrit, ne possède ni chair ni âme, rien, demeure juste une succession de formules creuses, rabâchées et exsangues, tournant dans le vide abyssal d’un jargon désincarné où l’on désespère de trouver une quelconque marque de sincérité, un élan qui viendrait non pas de l’esprit mais du cœur même, cette pulsation du sentiment capable d’étreindre l’autre dans une communion fraternelle.

François Hollande ne s’en est jamais caché : il n’a jamais lu de romans, leur préférant des biographies historiques.

Il n’est pas le seul.

Ils sont désormais légion dans notre classe politique.

A l’heure où cette dernière souffre d’un désintérêt grandissant, rendant le pire possible, il serait grand temps pour nos hommes politiques de s’inscrire à la bibliothèque municipale de leurs circonscriptions.


C’est le meilleur moyen, peut-être le seul, pour renouer un lien tangible et profond avec les citoyens.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Pour suivre l’actualité de ce blog, c’est par ici : https://www.facebook.com/pages/Un-juif-en-cavale-Laurent-Sagalovitsch/373236056096087?skip_nax_wizard=true

20 commentaires pour “François Hollande ne lit jamais de romans, et ça se voit.”

  1. Bien vu et bien écrit… sauf que François Hollande, comme la plupart des politiques, écrit rarement ses discours lui-même. Pas seul, en tout cas.
    A part ça, j’adore votre texte (et vous n’en avez rien à f…, je sais).

  2. Il se prend pour Brad Pitt, c’est le Achile de la politique. Le mec triangule pour laisser son nom dans l’histoire ( et j’en passe), et maintenant il va nous vendre les gentils contre les méchants. Il est juste médiocre, incapable de faire son introspection. Voter pour lui pour qu’il nous serve du Valls et du Chevènement, lol.

  3. Quels romans lui conseillerez vous ?

  4. La différence entre Sarkozy et lui, c’est que FH sait compter (voir les comptes de ampagne).
    Sinon, Sarkozy aura peut-être fait l’effort de lire la Princesse de Clèves 😉

  5. Martine en campagne , ça existe comme roman?

  6. Excellent comme toujours ! Et pour le coup, tellement vrai !

  7. C’est vrai qu’il maîtrise mal la langue, mais ce n’est clairement pas le seul… En revanche, je trouve qu’il donne l’impression de se désintéresser totalement des difficultés que peuvent vivre les gens aujourd’hui. Là encore, ce n’est sûrement pas le seul, mais il a sans doute plus de peine à le cacher.

  8. J’avais effectivement entendu cela : aucun bouquin, à l’époque, dans l’appart’ de Ségolène et François. La personne qui l’avait constaté, littéraire, était choquée.

  9. Je suis allé verifier mais c’est bien ce que je pensais. Le Maire à fait L. Votez Le Maire!!!

  10. il est loin, le temps où, interrogé en 1969 après le suicide de gabrielle russier, pompidou faisait part de son émotion et de sa réprobation en citant éluard .
    Il dit, en six phrases hachées de silences : « Je ne vous dirai pas tout ce que j’ai pensé d’ailleurs sur cette affaire. Ni même ce que j’ai fait. Quant à ce que j’ai ressenti, comme beaucoup, eh bien, comprenne qui voudra ! – moi, mon remords, ce fut la victime raisonnable au regard d’enfant perdu, celle qui ressemble aux morts qui sont morts pour être aimés. C’est de l’Eluard. Merci, mesdames et messieurs. »

  11. “J’avais effectivement entendu cela : aucun bouquin, à l’époque, dans l’appart’ de Ségolène et François. La personne qui l’avait constaté, littéraire, était choquée.” Cette personne à visité aussi leur chambre à coucher, bien évidement?! Les “bouquins” il faut les exposer, le montrer, ils sont de faire valoir de notre érudition….Honteux! Honteux cette idée du besoin de l’étalage de sa, soi disent, culture. Tout cet article suinte la médiocrité. Ne pas être un bon communiquant ne veut, surtout pas, dire qu’on est inculte. Ne pas savoir “bien” parler en public ne veut pas dire qu’on ressent pas les choses dont on parle, bien au contraire! on peux être trop marqué par les mots qu’on veux partager et voulant freiner ses sentiments paraitre plus froid/détaché. Alors hors le constat que F. Hollande n’est pas un bon orateur tout le reste est faux.

  12. Et mieux encore, il faudrait faire lire de la science-fiction, cette “littérature pour temps incertains”, pour bien comprendre le monde : https://methodos.revues.org/4178

  13. A vous lire, les personnes ne sachant pas lire n’ont pas la faculté de ressentir de la compassion…

    Que vous reste-t-il donc de la lecture de vos romans ?
    PAS de la compassion, en tout cas!!

  14. l’Elysée est un palace, qui, à ce titre, dispose d’une cave remarquable, une cuisine 3*, une bibliothèque classique etc..etc….(pas de spa toutefois)
    et ce, pour un seul “client” régulier, qui préfère il est vrai, la salle à manger à la bibliothèque.
    Néanmoins,
    il se fait lire de nombreux résumés de rapports, il reçoit des fiches de lecture d’ouvrages politiques.
    il lit la presse “soft” (le monde, le nouvel obs , télé loisirs, ça m’intéresse, sciences et avenir, courrier international, le magazine LUI est également distribué à l’Elysée).
    il lit à haute voix des discours pour lui écrits.
    il a lu “merci pour ce moment” durant ce quinquennat, une ou deux BD qui trainaient au fort Brégançon cet été et peut être un ou deux romans policiers.
    sur internet il lit l’équipe et maxifoot , ne manque jamais un petit détour par xhamster .
    c’est en définitive un type très ordinaire, et , la plupart des ménagères de 45ans en ont un similaire à la maison.

  15. Il faut lire des romans pour pouvoir faire preuve de compassion… Mais bien sur… Et puis c’est avec des textes écrits comme cet article qu’on parle “aux français”… L’auteur devrait sortir du 16iem et aller voir dehors après sa lecture hebdomadaire, chacun son exercice pour ne pas être détaché de la réalité :)

  16. Article intégralement a charge et méprisant
    Certes , comme toute cette génération d Énarques, FH n est pas très cultivé et il fait parfois des fautes
    on voit cependant que l auteur n a jamais vraiment écouté ses discours

    FH en a écrit lui meme beaucoup et ça se voit , son style est le meme .
    Il a beaucoup plus de mots , de formules , d originalité que tous les futurs candidats de droite ou de gauche ( excepté Melanchon qui se permet tout , et c est plus facile , qui est un orateur a l ancienne comme Montebourg tout en emphase ( sincère vraiment ? )) et Duflot et Fillon et Morano et Hamon ….et Sarkosy
    Les temps Mitterandiens sont passés
    Les discours Hollandais sont ” plus habités ” que ce que prétend l auteur
    Qui m a l air lui habite par la détestation …comme beaucoup de forumeurs ….

    Pour les puristes … Je ne sais pas comment mettre les accents :)

  17. Hollande ne veut pas qu’Alstom ferme Belfort, ce qui correspond sauf erreur de ma part à la loi travail nouvelle mouture mais pas à l’original. On nous dit que le problème est la personnalisation de la vie politique au détriment des idées. Mais que faire quand les hommes politiques changent d’idée tous les quatre matins? Les tactiques politiciennes me rendent un peu confus.

  18. HB, la soixantaine, bien sous tout rapport cherche box à louer pour entreposer surplus ferroviaire. 01 42 92 81 00

  19. Un 16 eme arr à Vancouver ?

  20. Bon alors, bien ce voyage chez les gaulois?

Laissez un commentaire

«