Rugby de souche

Visiblement Mourad Boudjellal, le président du club de Rugby de Toulon dérange. Il faut dire que retrouver un arabe à la tête d’une des formations les plus prestigieuses de l’ovalie hexagonale a de quoi laisser perplexe. Ce serait comme de retrouver un juif à la tête de l’office du tourisme polonais. Ou un noir à la tête d’une congrégation de skinheads. Une erreur de casting.

Pour avoir qualifié le comportement de l’arbitre lors d’une prestation de son équipe du joli quolibet de ” sodomie arbitrale “, formule somme toute très parlante, Mourad Boudjellal s’est vu infliger une interdiction d’exercer longue de 130 jours. L’arabe de service s’en sort bien. Il risquait une simple et pure radiation.

C’est qu’on ne rigole pas à la ligue nationale de rugby. On ne transige pas avec les notions de valeurs qui sont, comme chacun le sait, l’un des piliers de ce jeu. Surtout quand il s’agit d’un arabe. Qu’un français de souche, un brave gaillard né du côté de Brive-la-Gaillarde et élevé au cassoulet puisse péter les plombs et invectiver de la sorte le corps arbitral, passe encore mais qu’un arabe, un maghrébin, peut-être même un musulman, voire un djihadiste qui a déjà eu l’outrecuidance de faire fortune en montant tout seul un empire financier dans le monde de la bande dessinée, franchisse ainsi la ligne rouge, voilà qui est des plus intolérables.

Le monde du rugby n’est pas le monde du football. Dans ce noble sport, où l’esprit de chevalerie se mêle à celui de la franche camaraderie, on pratique la rhétorique avec un art consommé de la formule. On glorifie la langue française, cette langue ancestrale, venue de la terre qui jamais ne ment, cette langue vernaculaire héritée de nos vénérables ancêtres qui ont eu le courage de repousser les arabes à Poitiers.

Que Mourad Boudjellal se fut offusqué du comportement de l’arbitre en soulignant que ” ces décisions lui semblaient avoir été prises dans un tropisme plus ou moins partisan et conséquemment susceptible d’interférer d’une manière outrancière avec l’esprit par principe intangible de la règle du jeu comme fondement de la notion d’équité “, tout le monde se serait incliné devant cette prose sentant bon les références proustiennes. Visiblement Mourad Boudjellal ne connaît pas Proust. Sûrement que Marcel n’est pas encore traduit en algérien.

Le rugby met un point d’honneur à se prétendre être un sport qui se situe au-delà de la vulgarité régnant dans les autres sports. Au rugby, le public se tait quand un adversaire tire une pénalité. Au rugby, on respecte son adversaire. On ne triche pas. On ne surjoue pas. Un vrai sport d’hommes. Avec des tripes et des couilles.

Certes de temps à autre, on s’échange quelques gnons, on s’agrippe par les testicules, on piétine la tête de son adversaire mais toujours dans l’esprit du jeu. On se permet de décrocher un direct à son vis-à-vis mais attention toujours en le respectant. Comme la fameuse troisième mi-temps. Où contrairement à ce que l’on pourrait penser, on ne se cuite pas. Non monsieur, chez ces gens-là, quand on boit, on met un poing d’honneur à rester debout et à respecter le tabouret qu’on envoie valdinguer à travers la vitre de l’établissement où l’on s’enracine jusqu’au bout de la nuit.

Vraisemblablement, ce genre de notions reste étranger à Mourad Boudjellal. D’ailleurs si ça se trouve, avec ses origines arabisantes, il se peut fort bien que  cet immigré né dans le Var, ne goûte que modérément à l’alcool. Pas étonnant après cela qu’il ait du mal à saisir les valeurs éternelles du Rugby.

38 commentaires pour “Rugby de souche”

  1. Un Arabe dans le rugby, c’ est vrai que c’ est n’importe quoi, pourquoi pas un pedophile serial-killer qui conduirait le car scolaire, tant qu’on y est ? Ou une mannequin de 30 ans chanteuse bobo de gauche d’ 1m80 qui épouserait un président de 55 balais, de droite et mesurant 1m65 ? Bon j’ arrete de délirer, y’ a des limites à la plausibilité des choses…

  2. Quelle caricature !
    Tout ramener à la couleur de peau, ce sont des notions d’un autre temps surtout au rugby !
    Comme beaucoup de personnes haineuses, que votre article laisse transparaitre, vous n’avez absolument pas pris compte de l’histoire du rugby.
    Non, Monsieur Boudjellal n’est pas le premier président de club d’origine arabe, veuillez vous renseigner avant d’écrire des non vérités !
    Non, le rugby n’est pas composé de gros soiffard abusif et teigneux, veuillez pratiquer ce sport avant de le singer !
    Non, la France ne dédaigne pas les acteurs du rugby d’origine arabe ou autre, veuillez noter que le rugby a eu le premier capitaine de l’équipe de France d’origine arabe et que ce fut un très grand capitaine et respecté par tous !
    Dans le rugby comme dans le handball, on ne critique pas l’arbitrage même s’il y a eu des erreurs, car quand on aime ce sport on ne veut surtout pas lui donner une mauvaise image !
    Comprenez que les comportements de présidents, entraineurs ou joueurs dénigrant l’arbitrage ou l’équipe adverse entrainent des heurts dans les stades avec le développement de Hollygans comme au football.
    C’est cela que l’on ne veut pas au rugby et c’est pour cela qu’il a été sanctionné et non pour les raisons farfelues que vous développez.
    Votre passion pour le football et votre méconnaissance de rugby ne vous permettent pas d’être juge et partie.
    Maintenant soumettez votre article à Monsieur Benazzi et attendez sa réponse, je crois que vous serez très surpris de sa non adhésion à de tels propos.

    J’analyse votre texte et votre réflexion venant d’un enfant gâté n’ayant jamais connu de manque ayant été élevé par des fonctionnaires de mouvance de gauche partageant le politiquement correct de SOS racisme. Cela se résume donc à un écrivain oisif écrivant des livres et articles pour gonfler son égo dans le bien pensant ou dans la contradiction pour s’affirmer et montrer à tous que vous existez. Bien entendu vous en avez le droit.

    Je ne partage pas vos écrits mais il est vrai aussi que je n’ai lu aucun de vos livres.

    Bon courage dans votre introspection.

    Cordialement

  3. Article affligeant de stupidité qui ne démontre que la bêtise et l’ignorance de son auteur.

  4. “Ou un noir à la tête d’une congrégation de skinheads. Une erreur de casting”

    Laurent, vous le faîtes exprès ou quoi ?, cela fait bien deux décennies que le leader ch(i)arismatique des têtes-de-peau françaises est d’origine iranienne. C’est Montesquieu qu’on assassine.
    Bon billet, comme d’hab’. Cependant comme tous les coquets hexagonaux vous surrestimez l’esprit chevaleresque des rugbymen à côté desquels, en réalité, Mourad Boudjebbal passe pour un aristocrate “précieux” doublé d’un fin lettré, mais vous avez raison de souligner que les affidés de ce sport admettent plus volontiers les nervures d’un jambon de Bayonne que l’excès de gras dans un couscous fait maison… Réflexe pavlovien au son des cloches d’antan.

    Proust ne dédaignait pas les “rapports” un peu brutaux ( avec fouet ), je l’aurais bien vu dans une quatrième mi-temps…

  5. Merci. Après toutes les conneries lénifiantes que l’on peut lire sur les pseudo-valeurs de ce sport pétainiste, voilà qui rafraîchit.

  6. Vous avez tout à fait raison de dénoncer cette affaire inqualifiable. En outre, comme le dit aussi Boudjellal, elle pue le racisme et l’extrême droite à plein nez. Ce sont évidemment ses origines magrébines qui sont la source de l’ostracisme des arbitres envers le RC Toulon, orchestré en sous main par de gros pardessus de la fédération à l’accent rocailleux qui ne laissent pas la saucisse au copain lorsqu’ils baffrent un cassoulet. Regardons les choses en face : Le Rugby est un sport de Blancs, qui se pratique dans le Sud Ouest. Où sont les Siisokho, Diawara, Traoré, Diabaté, ces noms chantant qui donnent leur cachet à notre L1 ? Pas sur les terrains de rugby, précisément. Vous avez vu beaucoup de terrain de rugby dans le sinistre 9-3 ou dans les quartiers nord de Marseille ? Il est évident que la France pure ne veut pas de « ces gens-là ». Ils en rêvaient, les Henry, les Anelka, pourtant, tâter de la frottée à l’ail dans les mêlées, du plaquage à la carotide, connaître le plaisir de se faire recoudre à vif sur le bord de touche une arcade sourcilière gonflée comme une prune juteuse… Nein. Interdit aux noirs, aux arabes. Et c’est par dépit, dégoût, sans doute qu’ils se sont tournés vers le football. Evidence, mais que fiers et dignes, ils taisent, s’amusent avec leurs Ferrari pour donner le change, oublier les crampons de 19 qui sculptent si bien la chair de l’adversaire fraternel. Racisme… Croyez-vous que sans lui les émirs du Qatar auraient repris le PSG ? Non, bien sûr, si le climat du rugby n’avait été aussi malsain, il est évident qu’ils se seraient précipités sur le Biarritz Olympique, le Stade Toulousain. Mais ils se sont souvenus à temps qu’ils n’étaient pas les bienvenus. Et qu’au pays de l’axoa et de Rolland de Roncevaux, grand pourfendeur de Sarrazins, valait mieux pas arrêter sa caravane. Et que, un peu plus haut, en Haute Garonne, on ne voile pas la Vierge Rouge, on ne la profane pas à coup de dollars pétroliers pour la faire danser au Harem de quelque cheikh libidineux et cruel.…

    En revanche, là où s’arrête ma compassion instinctive pour monsieur Boudjellal, c’est lorsqu’il associe l’injustice vécue comme une « sodomie ». Que veut-il dire exactement ? Que la sodomie est l’instrument inique de la domination du fort par le faible ? Que la sodomie est contre nature ? Ces propos me gênent, m’interpellent dans ma bonne conscience dressée à respecter toutes les communautés. y aurait-il là une stigmatisation, peut-être inconsciente mais avérée de la communauté homosexuelle ? Hélas, je le crains, vu l’omerta sportive générale vis-à-vis de pratiques méprisées, associées au manque de virilité dont doit se prévaloir tout « sportif » qui se respecte. Les tafioles, mordeurs d’oreillers, pédales et autres tarlouzes apprécieront modérément je pense la sortie de monsieur Boudjellal et tout ce qu’elle colporte comme rejet et intolérance à l’égard de la communauté gay.

    Bref, ce qui ressort des propos du sympathique patron du RCT, c’est qu’on est au fond toujours le bougnoule de quelqu’un.

  7. C’ est marrant, y’ a des posts qui n’ arrivent qu’ avec du retard ( Roger et Rudy) y’ aurait-il un passage au “Compliance Officer” pour certains messages, cher SAGA ? Je n’ ose le croire. Et, pour info, le coup de la connivence germano-pratine avec Bernard ( dit FOG) c’ etait une vanne bien entendu…
    Sinon y’ a le Gros Nicollin qu’est pas mal aussi dans le genre, y pourrait bien être président d’ un club de Rugby, lui aussi, tiens !

  8. @ LS : Franchement, vous laissez votre Honda six mois dans la rue à Paris, vous sautez de l’avion de Vancouver, et non seulement vous la retrouvez le capot non taggé d’un troll de l’hyperespace, mais en plus votre bagnole démarre du premier coup ?

  9. Même quand vous jetez des fleurs aux pandores, ils vous verbalisent… Là où je perçois une coquetterie, eux voient une affreuse grimace… Soyez aimable après ça…
    J’aime le rugby, pour des tas de raisons – y compris sa pratique jusqu’au Brevet des Collèges, et quelques années à Toulouse ( que j’ai quitté ensuite ) – mais ce n’est pas une excuse pour botter la parole en touche dès qu’un sifflet invalide l’action. Le rugby a beaucoup évolué, les préjugés beaucoup moins… Parlez du rugby français à un Argentin, il vous citera immédiatement Blanco ( aimé aussi, à juste titre, du public français ) mais l’hexagone “intellectuel” ( c’est le paradoxe ) continue à voir dans le rugby français des origines rurales avec les “qualités” que cela présuppose : honneur, droiture, générosité, etc. Un sport qui échapperait à la ” comédie humaine”, à l’avidité, à la cupidité, aux préjugés, à la bêtise humaine ? Ben voyons… Euh… comme on dit dans les films où apparaît Leslie Nielsen : ” Vous aimez les peplum ?”… Tous les sports sont critiqués, le rugby devrait-il échapper à la règle ? Les Anglais, sur la question, sont beaucoup moins complaisants : il est vrai que pour eux les origines du rugby sont beaucoup plus aristocratiques…
    Bernard, Laurent, mettent la loupe là où les entomologistes sociaux ont cessé de la mettre ( parce qu’il était de bon ton d’opposer une référence sportive dite “positive” à toutes les autres, stigmatisées par les dérives connues )… Bernard, Laurent, insultent-ils le rugby ? J’ai plutôt le sentiment qu’ils le promotionnent, l’élèvent au rang de sport “critiquable”, au-dessus de la condescendance habituelle qui le ramène à ses origines rurales.
    Mais peut-être me trompé-je… et doit-on faire du rugby une discipline sacrée ? Totali-taire ? Un ballon de foire gonflé à l’hélium de la bien-pensance que l’on met sur sa cheminée, ou dans la chambre des enfants ? Un truc de gonzesse, en somme, qui fait qu’il est malvenu de critiquer la beauté de Juilia Roberts ?… Euh… 😉

  10. je suis choqué de vôtre article Monsieur.
    Soit vous êtes un indécrottable crétin, soit nôtre Dieu à tous auquel cas tout les commentateurs de cette page doivent se prosterner devant votre magnificience

    On peut apprendre au chien à aller à l’abreuvoir, mais pas à voler dans les airs

  11. @Archibald. Je confirme: un indécrotable crétin
    @ Vinnie: la nuit je dors! J’ai neuf heures de décalage avec la Gaule
    @ Roger: Vous travaillez aux RG ou quoi. Ma mere était bien ma fonctionnaire alors que mon pere pas du tout. Quelle sagacité
    @ Bernard: vous avez une renault ou quoi ?

  12. prenent meme pas la peine de lire la page de droite !

  13. @Barabbas

    “Que la sodomie est l’instrument inique de la domination du fort par le faible ? Que la sodomie est contre nature ?”

    La sodomie est l’un des instruments de la domination du faible par le fort, qu’elle s’applique directement au faible ou bien à son entourage : sodomie des esclaves dans la Grèce antique, pratique militaire sinon courante du moins pas inhabituelle, “Qu’on les attrape et qu’on les encule” Bigeard, un matin brumeux au dessus d’Alger, 1957…

    Insinueriez-vous que la domination du fort sur le faible est contre-nature ?

  14. @ Burtlesuperflic

    Euh… c’est l’allusion aux pandores qui voile vos yeux au point de confondre les commentateurs ?… Relisez mieux.
    “Bisou” ( comme vous dites ailleurs ) 😉

  15. @Superflic : je n’ai pas voulu dire ça. Que le pdt du RCT assimile l’injustice dont il s’estime victime à s’être fait prendre virilement dénote selon moi une certaine aversion du même vis à vis de nos sympathiques amis homos, tout comme ces supporters de foot qui scandent Enculé dès qu’un joueur adverse touche le ballon.

    @LS : je n’ai pas de bagnole, mais je vois mal une bagnole quelconque couchant dehors redémarrer aussi sec après quelques mois, même une allemande ! :-)

  16. autant pour la bédé je vous ai trouvé un poil forcé contre Angoulême
    autant là c’est vraiment très bon si j’ai compris ce qu’il fallait comprendre, parce que moi le rugby … mais est ce qu’il est question de sport là …

  17. parce que moi le rugby
    parce que moi le foot
    parce que moi…

    Vous avez eu des mauvaises expériences lors de vos séances d’éducation phyique au lycee colbert de la rochelle ?

  18. pire que ça, je hais les profs de sport et d’arts plastiques aussi

  19. ROGER, c’est une boucherie.

  20. Roger connaît le rugby ! et le handball…ça se joue avec un ballon de toute évidence, parce que moi le handball…

  21. @Barabbas : Mille excuses, c’est la drogue…

    @Bernard : Certes !

  22. @ Burtlesuperflic

    Pas d’mal, faites tourner…

  23. @ Mike : vous êtes sûr ( Roger = Boucherie) ? Ce n’est pas plutôt Bernard ?

  24. “Merci Bernard!”
    je voulais surtout souligner que M. Roger n’y était pas allé avec le dos de la cuillére sur notre ami Saga…

  25. Dites moi Bernard je me demandais si associer “sinistre” et “9-3” n’est pas une forme de “stigmatisation, peut-être inconsciente mais avérée”?
    http://www.sgsrugby.fr/Les-Comp%C3%A9titions/Adresses-des-d%C3%A9placements/93-Seine-Saint-Denis.html

  26. Ca m’a fait chier , dès la première phrase.

  27. trés constructif. Merci.

  28. A votre disposition , toujours.

  29. @ Nico : vous avez raison, c’est sans doute mon cerveau reptilien de petit blanc qui hurle ainsi silencieusement sa différence :-) Mais si j’avais dit du 9-2 ???

  30. Cher monsieur Sagalovitsch,

    Que pensez-vous du score du match Al Ahli-Al Masry ?
    Il serait temps d’envoyer les hooligans français et leur homologues anglais en stage linguistique à Port-Said, ils découvriraient peut-être enfin le vrai potentiel d’un coup de poing américain bien utilisé…

  31. il y aurait pas un petit hors-jeu sur le deuxieme but ?

  32. Je crois que le type qui à lancé le cocktail molotov sur le gardien l’a en effet lancé alors que son collègue à la machette avait déja commencé sa course.
    Euh, c’est bien ça le hors-jeu ?

  33. faudrait la vidéo, c’est limite là

  34. Ils ont étés volés, oui !
    Je pense que le remake egyptien d’A mort l’arbitre doit être particulièrement sanglant et premier degré.

  35. Bernard,
    9-3 ou 9-2 c’est du pareil au même. De quoi parle t’on? D’une situation géographique ou de tout un tas de clichés? Vous vous baladez souvent dans le 9-3 pour en conclure qu’il n’y a pas de stade de rugby? Et dans le 9-2 vous en avez vu beaucoup? Il y a autant de différence entre le Raincy et la Courneuve qu’entre Rueil Malmisère et Gennevilliers.

    Le plus triste c’est que vous avez raison, on est “toujours le bougnoule de quelqu’un.”

  36. Nico,

    je me balade souvent dans le 9-3, au risque de vous etonner, il y a des coins très sympas dans le 9-3 si on reste le long du trajet du canal de l’Ourcq, je me vis même faire une sieste à Sevran, dans le parc de la Poudrerie, bien sûr, pas au pied d’une tour… Il m’arrive même de pousser jusqu’au 77…

    Bien entendu parler du 9-3 est un cliché, encore faudrait il savoir lequel, 1/ celui de TF1 où le 9-3 est assimilable grosso modo au South Central de Los Angeles, 2/ celui de France 2 où le 9/3 est peuplé de jeunes des quartiers qui expriment leur mal être par des actes certes parfois discutables mais qui méritent l’indulgence tant la société se comporte de manière atroce et méprisante avec eux ?

    Et j’avoue que je n’en sais pas plus, car je n’y vis pas. Ceci dit, il me semble que dès qu’on peut s’en barrer, on n’hésite pas.

  37. “où le 9/3 est peuplé de jeunes des quartiers qui expriment leur mal être par des actes certes parfois discutables mais qui méritent l’indulgence tant la société se comporte de manière atroce et méprisante avec eux ? ”

    Boudiou, Bourdieu ! Les femmes et les enfants d’abord, et moi juste après !

  38. http://www.youtube.com/watch?v=h9oNC60pL2A

Laissez un commentaire

« »