Marseille mérite la relégation

“Puta madre, c’est quoi ce club?”

Grâce à une victoire sur Evian, équipe entraînée par l’ancien marseillais Bernard Casoni, l’OM sort provisoirement de la zone de relégation. Pourtant, la place des Olympiens est bien au fond du classement. La preuve par la mauvaise foi.

La révolution olympienne s’essouffle. En signant Lucho “El comandante” Gonzalez il y a deux ans, l’OM s’offrait les services d’un joueur charismatique mais dont la légende doit s’écrire dans une fin tragique. Après avoir connu les joies de la victoire, les ouvriers marseillais n’arrivent pas à rester soudés. Cible des critiques, le maître à jouer conserve sa vista mais évolue à contre-temps. On connaît déjà la fin. Acculé par les ennemis, l’idole sera froidement abattue par un obscur soldat.

Lire la suite…

lire le billet

Voici les résultats de la Ligue des champions

Folle ambiance au match Viktoria Pilsen/BATE Borisov

Comme chaque année, la plus jolie fille du football mondial (malgré ses grandes oreilles) est de retour début septembre. Et comme chaque année, nous risquons à nouveau de tomber amoureux, même si, il faut bien l’avouer, depuis quelques temps, à faire toujours gagner les mêmes ou presque, elle manque un peu d’imagination. Cette absence de surprise permet à Plat du Pied de vous annoncer en exclusivité, groupe par groupe, les résultats du premier tour.

Lire la suite…

lire le billet

Plat du pied: le best of de la saison 2

L’équipe de Plat du pied, soudée depuis ses plus tendres années

Sortez les cotillons, Plat du pied sécurité fête ses deux ans d’existence aujourd’hui. Avec le plaisir d’avoir retrouvé l’attelage Larqué-Roland qui a tant fait pour ne pas améliorer la beaufitude générale du grand public.

Depuis l’an dernier, nous nous sommes fait plein de nouveaux amis. On a raconté pas mal de conneries, mais on a aussi fait un peu de travail sérieux. En attendant une saison 3 pleine de promesses entre l’OM, le Paris qatari, les clasicos  et l’Euro ukraino-polonais (à moins que ce ne soit l’inverse), nous vous proposons de vous esclaffer, de vous énerver ou de vous cultiver en (re)lisant nos chefs d’oeuvre des douze derniers mois.

Lire la suite…

lire le billet

Les coqs sans tête


Après la morne victoire des Bleus contre l’Albanie et avant la rencontre contre la Roumanie, le problème de leadership de l’équipe de France se fait de plus en plus prégnant. Un manque existant depuis 2006 et dont pourraient bien faire les frais Ribéry et Evra, s’ils ne prouvent pas leur capacité à faire jouer une équipe.

Quand on coupe la tête d’un poulet, il continue à courir quelques instants, de manière frénétique et absurde (vidéo interdite aux moins de 18 ans). Ça marche aussi pour les coqs et c’est exactement ce qui se passe avec nos Bleus depuis le départ, sur un coup de tête, de Zidane en 2006. L’équipe de France court sur le terrain de manière absurde et désordonnée, quand elle se donne la peine de courir. Il manque une direction, une vision, une volonté commune, bref un (ou des, soyons fous), capable(s) de se montrer sur le terrain plutôt que dans un bus.

Lire la suite…

lire le billet

L’Egypte n’est pas en CAN

Ahmed Ali peut avoir honte et regarder ses babouches

Pendant que les éliminatoires pour l’Euro polono-ukrainien suivent paisiblement leur cours, ceux pour la CAN 2012 battent leur plein. Grosse surprise: l’Egypte, triple tenante du titre, ne sera pas au Gabon et en Guinée équatoriale entre le 21 janvier et le 12 février.

Les éliminatoires, c’est onze poules: les premiers sont qualifiés, avec les deux meilleurs deuxièmes. Plus le deuxième du groupe K qui compte cinq équipes (et non quatre). On fait un point où il est aussi question d’éléphants, de zèbres et d’une kyrielle de lions.

Lire la suite…

lire le billet