En 2015, plus de la moitié de la richesse mondiale viendra des pays pauvres

Comment expliquer les grèves en Chine, au Cambodge, au Bangladesh pour l’augmentation des salaires ? Deux chiffres peuvent éclairer cette évolution récente.

Plus de 50 % du PIB mondial (PDF), de la richesse produite sur la planète, viendra en 2014 des pays pauvres, « émergeant ou en voie de développement », comme disent les économistes. Longtemps ces termes ont été vides de sens, voire d’une grande hypocrisie. Depuis peu, ils rendent compte d’une réalité palpable. Le deuxième chiffre est tout aussi spectaculaire : le PIB mondial atteindra 100.000 milliards de dollars en 2015 ! (PDF)

Capture d’écran 2010-09-24 à 17.21.12

En 1980, les pays riches (en bleu) accaparaient 64% du PIB mondial : 12,5 Mds$ (PDF). Cette situation ne changera pas jusqu’en 2000-2001. Les 144 pays en voie de développement (en rouge) devaient se contenter de 36%. (Source : FMI World Economic Outlook Database, Avril 2010)


Ces deux chiffres valent que l’on se penche dessus. En l’an 2000, la machine économique mondiale bascule. Avant, les 33 pays les plus riches de la planète (1) produisaient les deux tiers des richesses mondiales. De 1980 à l’année 2000, aussi loin que la base de données du FMI remonte, les « riches » réalisaient les deux tiers du PIB mondial, entre 63,1 et 64,4 % (PDF) pour être précis. Ça bougeait d’un an sur l’autre d’un dixième de point, en hausse ou en baisse. Mais à dirte vrai, le monde semblait figé, construit dans le marbre. Et puis, en 2000, nous sommes passés à 63 % pile, un « plus bas historique » sans qu’il soit urgent de réveiller les sismologues. Mais c’est bien ce jour-là que le mur est tombé. Ensuite, la glissade n’a fait que s’amplifier.

Capture d’écran 2010-09-24 à 17.20.46

En 2015, le PIB mondial atteindra 100.000 Mds$ (PDF). La part des 33 pays les plus développés (en bleu) ne représenteront plus que 48% de cette somme, face aux 52% (PDF) des 144 pays classés “émergeant ou en développement” en rouge. (Source : FMI World Economic Outlook Database, Avril 2010)

Enfin, il faut parler de glissade pour le Groupe des 33, puisque leur part dans la création de la richesse, a été réduite de 10 points en une décennie, entre 2000 à 2010.

A l’inverse, dans quatre ans, en 2014, plus de la moitié de la production mondiale sera le fait des « 144 ». Et la croissance enregistrée en Chine ou en Inde est désormais supérieur à la croissance démographique et il est donc possible de parler d’enrichissement. Du coup, lentement, trop lentement, l’écart entre le PIB par tête se déduit. En 1981, François Mitterrand va être élu à la Présidence de la République, Ronald Reagan s’installe à la Maison Blanche et Margaret Thatcher règne au 10 Downing Street. L’air du temps est au chacun-pour-soi et le PIB par tête des pays les plus pauvres représente 13 % de celui des pays les plus riches (PDF). Jusqu’en 2001, ce rapport ne cessera de se dégrader pour atteindre 11 %. L’écart peut paraître faible 13 % ou 11 % cela change quoi ? Pas grand-chose à dire vrai, mais le problème est cette tendance qui paraît inéluctable.

Comme parler de développement alors que les inégalités se creusent. Après l’an 2000, elles n’ont cessé de se réduire. En 2010, le PIB par tête des « 144 » représente 16 % de celui des « 33 » et, en 2015, le devrait atteindre 18 % (PDF). Cette fois encore, 18 %, ça laisse une marge de progression gigantesque. Certes, mais le plus important réside dans la tendance positive et l’accélération qui se produit. Zéro progrès en 20 ans, voire deux points de perdus, et en 10 ans +5 points.

La machine économique mondiale tourne donc dans le bon sens plutôt que dans le mauvais sens. Il y a création de richesse, elle est mieux répartie et les inégalités se réduisent. Redisons-le, cela ne signifie pas qu’il n’y a plus d’inégalités. Elles demeurent, et pour longtemps encore. Mais, autant les chiffres avaient quelque chose de désespérant jusqu’en 2000, autant après (…) A suivre.

PhDx

(1) Le groupe des économies avancées, selon la définition du FMI, est composé de 33 pays : Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chypre, République Tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong (terre. associé à la République de Chine populaire), Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Corée du Sud, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Portugal, Singapour, République Slovaque, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Taïwan, Grande-Bretagne et États-Unis.
(2) Le groupe des pays émergeant et en développement est composé de 149 pays : Republique d’Afghanistan, Albanie, Algérie, Angola, la Barbade et Antigua, Argentine, Arménie, Azerbaijan, les Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Belarussie, Belize, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Botswana, Brésil, Sultanat Brunei, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap Vert, République d’Afrique Centrale, Tchad, Chili, China, Colombie, Les Comoros, République Démocratique du Congo, République du Congo, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Croatie, Djibouti, Communauté de la Dominique, République Dominicaine, Équateur, Égypte, El Salvador, Guinée Équatoriale, Érythrée, Estonie, Éthiopie, Fidji, Gabon, Gambie, Géorgie, Ghana, Grenade, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guyana, Haïti, Honduras, Hongrie, Inde, Indonésie, République Islamique d’Iran, Irak, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Kiribati, Koweït, Kirghizistan, République populaire démocratique du Laos, Lituanie, Liban, Lesotho, Liberia, Libye, Lituanie, Précédente République Yougoslave de Macédoine, Madagascar, Malawi, Malaisie, Maldives, Mali, Mauritanie, Maurice, Mexique, Moldavie, Mongolie, Monténégro, Maroc, Mozambique, Myanmar, Namibie, Népal, Nicaragua, Niger, Nigeria, Oman, Pakistan, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, Pologne, Qatar, Roumanie, Russie, Rwanda, Samoa, São Tomé et Principe, Arabie Saoudite, Sénégal, Serbie, Seychelles, Sierra Léone, iles Salomon, Afrique du Sud, Sri Lanka, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte Lucie, Saint Vincent & Grenadines, Soudan, Suriname, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Thaïlande, République démocratique du Timor-Oriental, Togo, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Turkménistan, Ouganda, Ukraine, Émirats Arabes Unis, Uruguay, Ouzbékistan, Vanuatu, Vénézuela, Vietnam, République du Yémen, Zambie, Zimbabwe.

11 commentaires pour “En 2015, plus de la moitié de la richesse mondiale viendra des pays pauvres”

  1. Un plaisir de visiter votre site ,qui est vraiment intéressant.
    En tant qu’haïtien nous n’allons pas attendre 2014 ou 2015 pour qu”Haïti soit sortie parmi les pays les plus pauvres.
    Nous savons que notre pays est riche en pétrole or charbon et de tant d’autres ressources minières par exemple beaucoup de marbre .
    iL EST TANT QUE CESSE L’HYPOCRISIE DE LA BANQUE MONDIAL DU FMI ET DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE QUI ILLEGALEMENT AVEC LA COMPLICITE DES AUTORITES HAITIENNES
    SE PREPARENT POUR PILLER LES RICHESSES D’HAïTI PENDANT QUE LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ONT DES DIFFICULTES POUR RECONSTUIRE HAITI.

    MICHEL EDOUARD
    [email protected]
    Contact 416-2834797

  2. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par vidasorg, Julien Maldonato et Ruan, TT9. TT9 a dit: En 2015, plus de la moitié de la richesse mondiale viendra des pays pauvres http://is.gd/fqWu9 […]

  3. Malheureusement le pack des 149 pays n’est pas homogène. Et je crains que la démonstration soit faussée. Dans les 149 pays, on trouve des nations comme la Chine, pour laquelle je ne me fais pas de soucis, mais aussi des pays pauvres, qui malgré tout ont une croissance honorable, et encore des pays pauvres qui malheureusement font du surplace. C’est pour ces derniers qu’il faudrait faire quelque chose…

  4. Sans doute, mais l’Inde aussi décolle et la Chine était un pays bloqué jusqu’à il y a encore 15 ans. Il faudra encore travailler pour expliquer ces chiffres. mais les mettre en évidence est, me semble-t-il, nécessaire.

  5. Certes, il n’est pas homogène. Il ne s’agit pas de démontrer, mais de montrer quelque-chose à partir du classement retenu par le FMI. 1/ il ne me semble assez pertinent en dépit des remarques qui sont fondées. 2/ Il s’est produit un basculement en 2000.

  6. […] PhDx » En 2015, plus de la moitié de la richesse mondiale viendra … . Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Corée du Sud, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Portugal, Singapour, République Slovaque, Slovénie, Espagne, Suède Suisse, Taïwan, Grande-Bretagne et États-Unis. Kiribati, Koweït, Kirghizistan, République populaire démocratique du Laos, Lituanie, Liban, Lesotho, Liberia, Libye, Lituanie, Précédente République Yougoslave de Macédoine, Madagascar, Malawi, Malaisie, Maldives Mali, Mauritanie, Maurice, […]

  7. Ces chiffres sont intéressants, mais qu’elle est la réalité : quelques milliardaires dans les pays émergeants et en développement et le reste de la population qui reste très pauvre ?
    Dans les économies avancées, j’ai l’impression que le problème est le même : une population qui s’appauvrit et de plus en plus de personnes très très fortunées.
    Votre avis m’intéresse. Merci pour la qualité du journal.

  8. Je n’arrive pas à être aussi pessimiste que vous.
    Sur la création d’une bourgeoisie en Chine, en Inde ou au Brésil vous avez évidemment raison.
    Sur l’écart qui se creuse entre les plus riches et les plus pauvres dans un pays comme la France, je crains que vous n’ayez aussi raison.
    Néanmoins, sur une longue période (10 à 20 ans) l’enrichissement de la Chine et du Brésil sont positifs et se traduisent par des grèves qui me laissent de l’espoir.
    PhDx

  9. hope and change

  10. OX Word en PDF Convertisseur posséder beaucoup de fonctions, le premier, la fonction de conversion : il peut créer le document PDF, convertir les formats imprimables en PDF ou les huit formats qui sont supportés par ce convertisseur ; le deuxième, la fonction d’édition : vous pouvez réorganiser l’ordre de plusieurs fichiers et les fusionner en un seul, régler la taille de papier, ajouter le mot de passe, etc.
    http://www.oxpdf.fr/word-to-pdf-converter.html

  11. Un plaisir de visiter votre site ,qui est vraiment intéressant.
    En tant qu’haïtien nous n’allons pas attendre 2014 ou 2015 pour qu”Haïti soit sortie parmi les pays les plus pauvres.
    Nous savons que notre pays est riche en pétrole or charbon et de tant d’autres ressources minières par exemple beaucoup de marbre .
    iL EST TANT QUE CESSE L’HYPOCRISIE DE LA BANQUE MONDIAL DU FMI ET DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE QUI ILLEGALEMENT AVEC LA COMPLICITE DES AUTORITES HAITIENNES
    SE PREPARENT POUR PILLER LES RICHESSES D’HAïTI PENDANT QUE LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ONT DES DIFFICULTES POUR RECONSTUIRE HAITI.

    MICHEL EDOUARD
    [email protected]
    Contact 416-2834797

« »