Après le triste Keanu, le sautillant Michael Cera

Est-ce la fin du martyre pour ce pauvre Keanu Reeves? La lolosphère américaine a trouvé un nouvel acteur à ridiculiser sur Photoshop, Michael Cera, révélé dans Superbad et Juno et devenu la figure imposée des teens movie indés.

tumblr_l7qd6k6ABU1qzrlhgo1_r3_500

Tout part d’une photo postée le 22 août sur Flickr par Edgar Wright, réalisateur de Scott Pilgrim vs. the World, actuellement à l’affiche aux Etats-Unis (et prévu pour décembre en France). Le brave Michael sautille sur des caisses sur un ponton du port de Haugesund en Norvège (<- cette phrase est complètement WTF, j’en prends soudain conscience).

4919789188_db2240a813_b

Il n’en fallait pas plus pour lancer la mode du «prancing Cera» (sautillant Cera), un mème comme on les aime, compréhensible au premier coup d’oeil, sans avoir besoin au préalable de réviser sa culture LOL. Voilà en tout cas, une promo idéale pour Scott Pilgrim vs. the World. De là à penser qu’Edgar Wright voulait faire du buzz autour de son film…

Florilège.

Prance-Michael-prance

xov7x0umcopy

hes-running-hes-running-fast-4265-1282798752-6

lul-14470-1282759549-20

ska-cera-5658-1282751841-7Et une version française dédicacée à Stromae par CreaDict.

99eNTG

Le «Prancing Cera» a déjà son blog dédié, sa bataille de jpegs sur Buzzfeed, son Meme Generator et bien sûr son indispensable calque Photoshop.

A la différence du «Sad Keanu» qui faisait quand même un peu de peine pour l’acteur, le «Prancing Cera» ne fera que renforcer la légende de gentil maladroit qui fait le succès de Michael Cera. Et alimenter un peu plus le succès sur le web de l’acteur.

D’ailleurs, vous savez comment on fait un teen movie à la Michael Cera?

how-to-make-a-michael-cera-movie-30198-1263239812-10

Indie Music?
Indie Music!


(clip de No you don’t d’Islands featuring Michael Cera)

lire le billet

Memeception

Inception est bien loin du succès d’Avatar au box office américain (Avatar est resté 1er du classement 7 semaines, Inception est passé 2ème à sa quatrième semaine en salles et a pour l’instant réussi à amasser 237 millions de dollars, contre 450 millions pour Avatar dans la même période), mais le film de Christopher Nolan travaille encore plus ses spectateurs que celui de James Cameron.

Si Avatar avait amené la très bonne comparaison de son scénario avec celui de Pocahontas (spoiler alert: les deux films racontent exactement la même histoire), les spectateurs se sont surpassés en ligne en sortant d’Inception. La complexité du scénario –et si on mettait un rêve dans un rêve dans un rêve–, et la fin –qui divise les spectateurs entre deux significations du film possibles–, s’y prêtent.

[Spoiler Alert: plusieurs des images présentées ci-dessous dévoilent des moments clés du film.]

D’où déjà des représentations graphiques qui cherchent à expliquer qui rêve de quoi ou et quand, et comment ils sortent de chaque couche de rêve. La première, par Dehahs, sur Deviant Art, a été récupérée sur le site BuzzFeed, où elle a été vue plus de 22.000 fois:

inceptionInfog

Moins joli, mais un peu plus simple à comprendre, celle réalisée par Matt Sinopoli pour Cinema Blend:

inceptionlevels

Mais les internautes moins doués en graphisme se sont aussi emparés du scénario. C’est sa complexité qui est utilisée comme ici, puis un mélange de la complexité du film et des expressions faciales pas possibles des acteurs dans plusieurs scènes clés. Ces memes là sont inspirés de Yonkoma, et plus précisément des “Reaction Guys” (où deux photos montrent quatre types paraissant complètement désintéressés dans l’une, et hyper excités dans l’autre, permettant aux internautes d’imaginer ce qui s’est passé entre les deux avec une troisième photo insérée au milieu):

gunInception

ou

inceptionAsian

et mon préféré (parce qu’il réduit en plus à néant le problème même sur lequel repose tout le scénario):

inceptionKids

Dicaprio n’est pas le seul à voir son jeu d’acteur réutilisé (même s’il est le seul à avoir Martin Luther King Jr. en guest star). Il est aidé par Ellen Page ici et par exemple, et Joseph-Gordon Levitt a ses propres détournements, comme:

inceptionReallife

ou, avec l’aide de David après le dentiste:

InceptionDavid

Ce ne sont que quelques exemples des mèmes qui tournent le plus en ce moment sur Inception, vous en trouverez beaucoup plus sur Know Your Meme, Geekosystem, ou Urlesque pour les détournements vidéos. Mais je n’ai pas l’impression d’avoir vu autant de mèmes inspirés par un seul film. L’engouement tient peut-être à sa dimension prise de tête et à l’envie qu’il donne de demander aux autres ce qu’ils en ont pensé / quelles sont leur théories sur la fin / pourquoi tel kick a marché mais pas tel autre, etc. En tout cas je sais qu’en sortant de ma séance ciné je me suis dirigée vers Google juste pour savoir «ce qu’on en disait». J’imaginais des forums, j’ai trouvé des Tumblr et du LOL à la place.

Est-ce que vous avez vu d’autres films susciter autant de mèmes?

Cécile Dehesdin

lire le billet

Le top 10 des mèmes de l’année

Pour son premier post, ce blog se devait d’honorer sa figure tutélaire, Keanu Reeves, sans qui notre bannière ne serait rien. Il est en tête de notre classement des 10 mèmes de cette année 2010 (compteur arrêté au 19 août).

La définition précise du «mème Internet» est toujours très discutée et entre auteurs du blog, on n’arrive pas tout à fait se fixer. On peut voir le «mème» d’une manière restrictive en expliquant que c’est une image, une vidéo, un concept ou une personnalité qui est recyclé et parodié par les internautes avec les différents moyens d’expression du web: groupes Facebook, montages Photoshop, gifs animés, création de sites… Le problème de cette définition est qu’elle exclut certains phénomènes qu’on classerait instinctivement comme mèmes, à l’image des statuts Facebook sur la couleur des soutiens-gorges (voir plus bas) où l’aspect parodique n’apparaît pas.

On peut aussi définir le «mème» de manière plus large, comme semblent le faire les Américains, en retenant juste que c’est une blague Internet à forte viralité. «An Internet meme is an inside joke, that a large number of Internet users are in on», comme dit la fiche Wikipedia. Le problème de cette définition est qu’elle englobe à peu près tout, y compris des buzz foireux comme cette fausse employée démissionnaire.

Pour le blog, nous retiendrons une définition médiane (enfin, avant qu’on change d’avis): un «mème» serait un phénomène Internet humoristique dont chaque contribution d’internaute enrichit l’oeuvre globale. Ainsi, on exclut le modèle basique de diffusion du buzz (un diffuseur -> un récepteur) pour préférer un modèle plus moderne de création commune d’un objet culturel, parodique ou non.

Pour ce classement, nous avons essayé de classer les mèmes en fonction de leur importance, leur succès et leur portée vus de France. N’ont été retenus que les mèmes apparus en 2010.

1. Sad Keanu

diapo_sadkeanu17

Le mème le plus drôle de l’année part d’une série de paparazzades a priori anodines de l’acteur Keanu Reeves. Postées pour la première fois avec une légende pas drôle le 3 juin sur Reddit, les photos vont devenir un support de LOL extraordinaire quand la silhouette désabusée de Keanu va être détourée pour permettre une série de détournements Photoshop: Keanu à Yalta, Keanu en boîte, Keanu en Irak, Keanu au boulot… Le succès de la série Sad Keanu s’explique assez largement par l’éternel spleen que traîne l’acteur, subtilement matérialisé par cette paparazzade au sandwich. Comme disait Keanu, «Je suis désolé, mon existence n’est pas vraiment noble ou sublime».

2. Justin Bieber (pour l’ensemble de son oeuvre)

enhanced-buzz-13290-1266807532-257

La starlette pop est le souffre-douleur de l’Internet mondial depuis le début de l’année. En 2010, la puberté ne se matérialise plus par l’apparition de pilosité mais plutôt par l’abandon du culte du Bieber. À partir de 16 ans, on ne peut plus décemment aimer le beau Justin alors on fait comme tout le monde sur Internet, on se moque de lui. Le LOL Bieber se décline sous toutes les formes et il est strictement impossible d’être ici exhaustif, mais retenons le plébiscite pour un concert en Corée du Nord, la fausse rumeur sur sa syphilis, la version 800 fois plus lente d’un de ses tubes, sa parade amoureuse ou les parodies de son interview dans la voiture. Pour le pauvre Justin, l’Internet, ça doit un peu près ressembler à cette porte vitrée.

3. Bernard Montiel est mort

MontielGate01-1

Le 8 juin, un compte Twitter anonyme réputé pour sa malice, @lapin_blanc, poste ce statut: «RIP Bernard Montiel.». Connaissant le personnage, les utilisateurs du réseau social «retweetent» le message, mais uniquement pour s’amuser, comme une manière de parodier les fausses morts de star, un grand classique d’Internet: Twitter a déjà fait mourir plusieurs fois Michel Sardou, Wikipédia est connu pour avoir décapité Philippe Manoeuvre, le forum GayAttitude a eu la peau de Flavie Flament… La blague de mauvais goût a le mérite de montrer le vide inter-sidéral dans lequel peuvent tomber les médias qui se sont empressés de faire des articles pour dire que Montiel n’était pas mort —créant du coup la rumeur, alors que sur Twitter elle était restée dans un cercle d’initiés qui n’y croyaient pas. Depuis Bernard Montiel a retrouvé une émission sur France 2. Coïncidence? Je ne pense pas.

4. Double rainbow all the way


Les vidéos débiles ont parfois un drôle de destin. Cette séquence extatique, filmée par un ancien fermier du Yosemite National Park reconverti dans le cagefighting, a été postée le 8 janvier sur 2010 mais n’a connu le succès que 5 mois plus tard à la faveur d’un tweet du comique Jimmy Kimmel. La vidéo rentre immédiatement dans l’imaginaire collectif de l’Internet mondial et engendre quantité de parodies dont voici une petite sélection: le Fort Boyard remix, le Double Rambo et la version contre-champ. L’expression «ALL THE WAY» (ne pas oublier les caps) est devenue un classique de l’humour web. À utiliser dans vos moments d’emballement pour exprimer l’idée d’infini qui vous serre le coeur: «Je t’aime ALL THE WAY».

5. Jessi Slaughter

Face aux haters, cette sale race de «jaloux» qui pullulent sur l’Internet, mieux vaut se taire et «don’t feed the troll» (ne pas nourrir le troll). Jessi Slaughter, une Américaine de 11 ans, était sans doute trop jeune pour connaître ce bon précepte et voilà ce qu’elle a répondu en vidéo à ceux qui la pourissaient sur YouTube: «Personne ne peut être aussi jolie que moi sans maquillage, et si vous me détestez, c’est parce que vous êtes jaloux. […] Arrêtez de me détester; sinon je vous ferai péter la cervelle.» Pas de chance, cette vidéo tombe sur 4chan, le forum le plus génial et le plus méchant du web. Les «loleurs» qui y sévissent décident de la prendre pour cible, allant jusqu’à lui passer des coups de fils anonymes. Ce qui occasionnera une deuxième vidéo où le père de la jeune fille intervient avec cette phrase désormais culte: «CONSEQUENCES WILL NEVER BE THE SAME». LOL will never be the same pour Jessi, devenue une icone du web aux très multiples parodies comme cette version Rick Astley.

6. Couleurs de soutien-gorge sur Facebook

Image 1
Début janvier, Facebook s’emballe. Les unes après les autres, les filles postent d’énigmatiques couleurs dans leurs status Facebook: «noir», «rouge», «beige», «ébène», «blanc avec des coeurs»… Les garçons ne comprennent pas. Avant de comprendre et de liker puisque il s’agit de la couleur du soutien-gorge des filles. La blague a circulée en mode «téléphone secret» dans les mails Facebook des filles avec ce genre de messages: «Une amie lance un jeu pour aujourd’hui!!!Nous jouons un jeu…ça va etre amusant:):)vous ecrivez la couleur du soutien gorge que vous portez sur votre statut…seule la couleur et rin d’autre!Envoyer a tous vos amis de sexe feminin…NO MEN!Ce sera amusant de voir comment sa se propage…et tous les gens vont se demander pourquoi toutes les filles ont une couleur dans leur statut». Ce mème n’a rien de très drôle mais son mode de diffusion (Facebook et ses 350 millions d’utilisateurs) en a fait un produit universel, aux Etats-Unis comme en France, chez les mamans comme chez les collégiennes. Peut-être la plus grande cours de récré de tous les temps.

7. La vuvuzela

JDHZr

Premier tour de la Coupe du Monde. Tout le monde se fait chier. Les matchs sont insipides et la France n’a pas encore perdu de match. Du coup, l’attention se polarise sur le bruit infernal que font les vuvuzelas. Internet va faire de la vuvuzela son objet star pendant une grosse semaine de délire incessant. Mais sans surprise, dès que l’actualité a repris son cours (avec des grands matchs comme Allemagne-Australie et le fiasco de l’équipe de France), l’objet a progressivement disparu des radars. On retiendra quelques merveilles de LOL comme cette sonate pour vuvuzela, cette parodie d’un tableau de Giambattista Langetti ou cette petite pique à l’encontre de l’équipe anglaise.

8. Les Tumblr «Bonjour»

Image 3

Le blog Bonjour Madame postait tranquillement ses photos érotiques depuis début 2009. Jusqu’à ce que des petits malins commencent début 2010 à créer des blogs Tumblr similaires avec toujours le même design et la même URL absurde: Bonjour Poney, Bonjour le Chien, Bonjour le Chat, Bonjour Panda… Les fans d’animaux se régalent et même le Parti socialiste s’y est mis avec Bonjour la droite, première incursion dans le LOL d’un grand parti français. Nos petits préférés sont un tantinet plus mal pensants: Bonjour Hitler, Bonjour la sodomie, Bonjour les enfants… A noter que personne n’a pensé à faire un Bonjour Tristesse (allez, just for the lulz). Si les Français ont le «Bonjour», les Américains ont eux le «Fuck Yeah», leur mème Tumblr pour un concept à peu près similaire.

9. Bed Intruder

Tout commence par un fait divers sordide cet été en Alabama: la chaîne locale WAFF-TV diffuse un reportage sur Kelly Dodson, une jeune femme qui a failli se faire violer dans son lit par un intrus qui est rentré par effraction. Internet va s’emparer de cette vidéo à cause de l’interview hallucinée de son frère Antoine Dodson: «Eh bien, de manière évidente, il y a un violeur à Lincoln Park. Il monte à vos fenêtres, saisis les habitants et essaye de les violer. Donc il faut que vous cachiez vos enfants, cachiez votre femme et cachiez votre mari parce qu’ils violent un peu partout ici». Qui dit séquence culte dit évidemment parodies: version Linkin Park, version lolcat, version pogs. Mais ce mème restera dans les mémoires surtout pour sa parodie «auto-tunée» qui a réussi l’exploit d’atteindre la 89e place des charts américains.

10. Le Meuporg

Le présentateur du journal de Télématin, Nathanaël de Rincquesen, a fait une entrée fracassante dans le monde du LOL en mars dernier. Parlant de la cyber-dépendance, ils évoquent ces jeunes qui «passent leur temps à se goinfrer des Meuporg». Une prononciation complètement hasardeuse du terme MMORPG (jeux de rôle en ligne massivement multijoueur). Symbole de la fracture qui se creuse entre le monde du web et celui de la télévision, l’expression devient culte sur le web français. Le remix dance atteint presque les 700.000 vues. À signaler aussi ce joli montage Photoshop ou cette reprise d’un classique du web. France 2 finira par acheter le mot-clé «Meuporg» sur Google pour renvoyer les internautes avides de buzz sur son propre site. Et la série de France 3 Plus Belle La Vie réutilisera une variante du mot, le «Morpeug».

Vincent Glad

(crédit lol Montiel: soymalau, crédit Bonjour: Bonjour Madame) (remerciements au S.A.V. de Gtalk, @fluc)

lire le billet
  

Qui sommes nous?

Cécile Dehesdin et Vincent Glad, journalistes à Slate.fr.

Vous l’avez lu ici en premier