Ô Isis ! Ô Osiris ! C’est Mamie…

Un message vieux de près de 2000 ans orne une tablette d’offrande de 43 par 35 cm découverte dans l’une des 35 tombes en forme de pyramide de la nécropole de Sedeinga, dans le nord du Soudan. Les archéologues ont déchiffré le texte gravé, écrit dans le langage méroitique du royaume de Koush. Le terme Aba-la utilisé serait un nom familier donné à une grand-mère. D’où cette traduction possible :

 

Ô Isis !
Ô Osiris !
C’est Mamie.
Faites lui boire de l’eau en abondance.
Faites lui manger du pain en abondance.
Faites lui servir un bon repas.

Les Dieux qui se font face sur la tablette sont bien égyptiens, La déesse mère protectrice Isis et Anubis, dieu à tête de chacal accompagnant les morts dans l’autre monde. L’invocation est complétée par Osiris, le dieu roi mythique. Il est remarquable que les souhaits formulés pour l’au-delà concernent tous la nourriture, et rien d’autre. Une préoccupation sans doute essentielle de la vie dans cette contrée désertique, il y a quelque 2000 ans.

Fascinant spectacle que ces répliques des pyramides égyptiennes découvertes par un Français, Vincent Francigny, directeur des fouilles travaillant pour l’American Museum of Natural History, près du Nil dans le désert du nord du Soudan. On connaissait Meroë et ses pyramides tronquées émergeant du sable. Ici, à Sedeinga, les tombeaux sont plus petits et ils renferment une étonnante construction circulaire invisible de l’extérieur et qui ne contribue pas, semble-t-il, à la structure de l”édifice.

Ces pyramides se distinguent par leur nombre, 35 découvertes jusqu’à présent entre 2009 et 2012, leur densité et leur diversité. La base de la plus grande mesure 7 mètres et la plus petite, sans doute destinée à un enfant, pas plus de 75 cm. Leur densité est telle que les 13 premières pyramides découvertes tenaient sur une surface de 500 m2.

Michel Alberganti

4 commentaires pour “Ô Isis ! Ô Osiris ! C’est Mamie…”

  1. «Oh Isis !
    Oh Osiris !»

    Qui traduirait la surprise? Une simple interpellation?

    «Ô Isis!
    Ô Osiris!»

    C’est pas n’importe qui, ce sont des divinités, enfin bref, c’est vraiment le truc qui fait kiffer à donf, quelles étaient les préoccupations de ses gens, ceux ci et les autres qui nous ont précédé?

  2. @RD – Adopté !

  3. Sur le site Futura-sciences Delphine Bossy émet l’hypothèse que les pyramides à coupole interne étaient le fruit d’une hybridation entre culture égyptienne et coutumes purement locales.
    Elles n’avaient en tout cas pas de signification esthétique puisque la coupole devait être invisible au regard recouverte par la pyramide externe si on suppose de l’édifice était fermé.

  4. En réponse à RD.

    Ô invoque plutôt une incantation, une prière.
    “Dieux, faites que…”

    Et tout à fait d’accord avec le fait que la nourriture devait être à cette époque une préoccupation essentielle. Due à un changement climatique, un problème de démographie (surpopulation relative), une guerre, autre ?

« »
  

Abonnement aux flux

 

Qui sommes-nous ?

Globule et téléscope est le blog Science et Environnement de Slate.fr.
Il est tenu par Michel Alberganti, journaliste scientifique, ancien journaliste au Monde où il a dirigé le service Science et technologie, et aujourd'hui également producteur de l'émission Science Publique sur France Culture.
En savoir plus

Au jour le jour

February 2013
M T W T F S S
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Categories