Pourquoi les play-boys attirent les femmes

” Mais qu’est-ce qu’elles lui trouvent toutes ? ” Cette question énervante s’est un jour ou l’autre immiscée dans notre cerveau à la vue du bellâtre de la Grande-Motte aux faux airs de David et Jonathan, auprès duquel roucoulait un parterre de filles, et qui partait à la fin de la soirée en emmenant Corinne sur sa 125 cm3 alors qu’il venait juste de larguer Stéphanie… Comment expliquer cet effet play-boy, cette attirance des femmes pour… les hommes à femmes ? Selon certains spécialistes des comportements, pas la peine de chercher les clés de la séduction chez le séducteur (phéromones, forme du visage, tonalité de la voix, etc.). Les clés sont chez les femmes : peut-être les demoiselles et dames qui en pincent pour les tombeurs ne font-elles que s’imiter les unes les autres.

L’hypothèse sous-jacente est simple : je vois une femme séduite par un homme, c’est donc qu’il constitue un bon partenaire, je vais le choisir à mon tour. Cela peut paraître horriblement machiste mais plusieurs travaux récents ont pointé cette imitation dans la sélection du partenaire, ce que les Anglo-Saxons appellent le “mate copying” et que les enfants ont parfaitement senti en chantant “Oh, la copieuse, elle est amoureuse”. L’avantage procuré par ce comportement n’est pas évident, ce qui n’empêche pas le comportement d’exister bel et bien. Dans une étude publiée en 2008 par le Personality and Social Psychology Bulletin, Sarah Hill et David Buss (université du Texas) ont montré qu’une femme trouvait plus attirant un homme photographié avec une autre femme que le même homme tout seul ou en compagnie d’un autre homme. A noter que l’inverse n’est pas vrai : un homme voyant une femme photographiée en compagnie d’un autre homme la trouvera moins attirante que vue toute seule ou en compagnie d’autres femmes. Les hommes préfèrent ne pas avoir de rival… Un an auparavant, une étude analogue avait montré que les hommes vus avec une femme qui leur souriait semblaient plus attirants pour les observatrices féminines que les mêmes messieurs vus avec une femme qui leur faisait la tête. Le succès de la séduction appelle d’autres conquêtes…

Avant d’être étudié chez les hommes, le “mate copying” a été mis en évidence chez les femelles de nombreux animaux (poissons, oiseaux, mammifères), ce qui prouve qu’ils sont parfaitement capables d’extraire et d’exploiter les informations sociales mais aussi que ce comportement d’imitation est peut-être transmis de génération en génération sur des bases non pas génétiques mais “culturelles”. Le plus fou, c’est que l’on a aussi retrouvé cette imitation dans la sélection du partenaire chez… des mouches, des drosophiles, dont le cerveau est beaucoup plus petit qu’une tête d’épingle. L’expérience, publiée dans Current Biology en 2009, est assez étonnante. Ses auteurs ont eu l’idée de saupoudrer des mâles de poudres rose et verte fluo, afin de créer deux catégories bien distinctes. Ils ont mis dans un tube un mâle vert et deux femelles, la première avec lui, la seconde séparée du couple par une paroi transparente. Comme dans un peep show, le mâle et la première femelle se sont accouplés sous les yeux de la “voyeuse”. Puis ce couple a été remplacé par un autre, constitué d’un mâle rose et d’une femelle qui, venant elle aussi de copuler, n’avait pas envie de remettre le couvert et a refusé les avances du mâle. La scène se déroulait là encore sous les yeux de la femelle témoin. Enfin, dans un troisième temps, celle-ci a été mise en présence de deux mâles, un rose et un vert, sans que plus aucune paroi ne les sépare. Et que croyez-vous qu’il arriva. Dame drosophile choisit de préférence le play-boy vert et non pas le pauvre garçon rose qui s’était pris un râteau. L’expérience a été reproduite de nombreuses fois et inversée (le séducteur en rose, l’éconduit en vert), montrant que, quelle que fût la couleur, la mouche calquait son choix sur celui de la femelle qu’elle avait vue s’accoupler.

Un conseil, donc, aux hommes qui me lisent et veulent jouer les tombeurs, à la Grande-Motte ou ailleurs, pendant ce qu’il reste de l’été : invitez donc une amie jolie et souriante à danser en boîte de nuit et affichez-vous avec elle. Les copieuses vont adorer.

Pierre Barthélémy

 

 

104 commentaires pour “Pourquoi les play-boys attirent les femmes”

  1. @MS : ça y est : un roquet de plus ! Désolé pour vous, mais l’humour ne s’achète pas dans les magasins. Vous n’en avez pas, c’est à vie.

  2. Monsieur Barthélémy, je ne suis pas un troll. J’ai dû entrer mon adresse mail pour poster ceci, vous pouvez m’y contacter, vous y apprendrez aussi mon nom si vous le souhaitez, même s’il ne vous dira rien. Nous pourrons ainsi avoir un vrai échange de fond sur le sujet (“Comment rendre compte avec légèreté des études scientifiques?”- il se trouve que je m’y connais). Merci auparavant de relire mes messages, car vous répondez pour l’essentiel à côté de mes arguments.

  3. @MS : définition du troll selon wikipedia : “Un troll est une action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki) sur un réseau informatique, notamment Internet et Usenet. Le mot désigne également un utilisateur qui a recours à ce type d’action.”
    Vous avez accusé Mr Barthélémy d’être machiste sans aucun argument autre que la sensation que vous avez ressentie en lisant son asrticle. Vous ne le connaissez pas et ça vous suffit pour l’insulter. Je suis sûr que vous n’avez même pas lu les études en question et c’est vous qui répondez à côté de ses messages. Des adresses mail bidon, n’importe qui peut en ivnventer ou en fabriquer et on n’a toujours pas votre nom. Qu’est-ce qui nous prouve dans ce cas que vous vous y connaissez en vulgarisation scientifique ?
    Qu’est-ce qui vous sépare du troll ? RIEN.

  4. Et pour l’humour : 5 étoiles au commentaire de “Raphaël” ci-dessus, qui, lui, m’a vraiment fait rire ! Comme quoi…

  5. Euh… merci MS ! J’en ai d’autres comme ça 😉 Suffit de cliquer.
    Cela dit, Je découvre ce blog aujourd’hui, et moi qui ne m’intéresse à la science qu’en survolant Science et Vie, je le trouve très bien et spécialement cet article, qui, il faut le souligner, est un compte rendu d’études scientifiques rigoureuses fait sur un ton léger. Faut pas s’emballer, donc !
    Si vous vous offusquez pour cet article, qu’est-ce que vous allez penser de mon blog !

  6. en faite, il y’a 2 types de femme: les copieuses, et celles qui ont un cerveau , car bien que l’Homme soit un animal selon l’auteur.. il reste intellegent ce qui le differencie de ce dernier.. personellement pour qu’un homme m’attire, premiere condition q’il soit célébataire, donc le voir en compagnie d’une femme je fais croix dessus sauf si on me la presente etre sa soeur, cousine…

  7. serait-ce pour ça qu’actuellement les jeunes filles préfèrent les hommes mariés?

  8. Moi je travaille dans un milieu très féminisée.
    De temps en temps je me retrouve au resto entouré d’un gros cheptel (allez c’est parti les remarques) de gonzesses (je rigole d’avance) et là à chaque fois c’est le même manège : dès l’entrée tous les regards féminins qui se tournent vers moi (qui sourit intérieurement) et après l’installation passage en revue de tout les protagonistes.
    Par contre seul ou avec la famille c’est une autre histoire.
    Je me suis habitué depuis le temps mais j’approuve ce qui est dit dans votre article.

  9. Est-ce parce que ma femme est belle et parce que nous faisons souvent l’amour que tant de mouches me volent autour ? Ou devrais-je prendre une douche plus souvent (surtout après avoir fait l’amour) ?

  10. Ce fait est totalement vrai, c’est la preuve par la masse, les femmes, en effet, sont des moutons de panurge qui vivent du regard des autres et les hommes sont plutôt des chasseurs solitaires (et collectionneurs), mais c’est toujours les femmes qui sélectionnent leurs futurs copains (sauf si le mec est riche), donc, l’infidélité serait de la faute des femmes.
    Que la vie est mal faite !!!

  11. QUoi, les femmes sont attirées par les playboys, les muscles, l’argent et les grosses voitures?
    Saperlipopette!

  12. Femmes ! Déconditionnez-vous !
    Les femmes sont conditionnés génêtiquement pour choisir le mâle le plus fort physiquement, un leader de groupes,bref un chasseur. (Ca date du néolithique)

    Si les femmes prennent conscience de cela, elles choisiront d’autres critères plus important, comme le courage, le coeur, la profondeur d’esprit, l’intégrité.

    Hommes déconditionnons-nous! Nous sommes conditionnés par la vue de femmes à fortes poitrines , et hanches recourbées, des reproductrices (ca date aussi du néolithique)

    Choisissons des femmes avec des belles qualités d’esprit, une grande conscience de coeur, une belle perception d’elle-même et de la vie, etc ..

    Encouragements chaleureux à toutes et à tous !

  13. On peut trouver caricaturale n’importe qu’elle étude de psychologie sociale (enfin la plupart), car elles essaient de trouver des constantes sociales dans les comportements des individus. C’est pour ça qu’à la fac je me suis fait sortir de l’amphi par ma prof de psychologie sociale, car vraiment, il y a des concepts, études, encore plus fumeuses que celle-ci, et ça me faisait bouillir (et puis j’étais de la branche clinique, psychanalytique de la psycho, où on envisage quelqu’un d’après la singularité de son histoire, à l’autre bout, les sociologues pour qui on est déterminé socialement, et entre les deux, la chimère: la psychologie sociale que je trouve aussi scientifique que l’astrologie^^)…
    C’est presqu’un problème de légitimité scientifique.
    Alors après c’est sûr que si en plus ça concerne le comportement des nanas, on peut se faire taxer de machiste parce qu’on relaie une caricature. Mais M. Barthélémy n’est pas responsable du caractère caricaturale de l’étude, il ne fait que le relayer. (Presque) Toute la littérature psycho-sociale est de cette trempe (sur les femmes, les hommes, n’importe qui en fait).
    @Feanor: C’est sûr qu’en tant que femme, je ne devrais pas aller au-delà des apparences et me contenter de ce qu’on attend de moi, surtout ne pas réfléchir c’est mauvais pour la santé…

  14. En fait des constantes sociales dans les micro-comportements…

  15. Mais quelle mouche a piqué tous les commentateurs ? :-)

    au fait, l’expérience drosophile est racontée de maniére drolatique par Pierre ” le pauvre garcon rose qui s’était pris un rateau” ” le ” play boy vert”… on ne peut qu’applaudir..
    j’espére que vous appreciez cette maniére de faire passer un article pas trés ” drole” à l’origine ( bien que les petites cages soient dessinées dedans ce qui fait un peu ” d’animation” etc… ),
    moi en tout cas, cela me convient bien, je retiendrais mieux..

    je crois qu’il a été prouvé que l’on retenait mieux les choses quand on avait ri…

    tee shirt rose et vert pour tous les garcons…:-)

  16. @topol : merci, je me sens moins seul. La prochaine fois, je titrerai : “Certaines études de psychologie semblent mettre en évidence que le phénomène du “mate copying” est fonctionnel chez Homo sapiens“. Cela fera plus sérieux et je suis sûr d’avoir zéro lecteur. Parce qu’en fin de compte, c’est cela qu’on me reproche, d’être un blogueur qui a envie de transmettre des informations.

  17. John baag, un conditionnement remplace un autre…
    Le leader du groupe n’est plus le plus fort physiquement mais celui qui a le plus de thunes 😉 Alors les femmes courent derrière les plus fortunés ou ceux qui ont les réseaux.
    Aux femmes qui me lisent et qui ont envie de crier “Mais ça va pas la tête ? On n’est pas si primaire !!! “, pas vous peut-être mais les exemples ne manquent pas, à commencer par la tête de l’état.
    Bon dimanche :)

  18. @ Pierre Barthélémy, pour information il faut que vous sachiez que les femmes détestent le sexe (elles préfèrent les câlins), alors c’est tout à fait logique qu’elles recherchent des partenaires qui leurs apportent autre chose que du plaisir sexuel (l’orgasme féminin n’est qu’une légende), l’homme idéal (le playboy) est celui qui protège donc qui gagne très bien ça vie, c’est donnant donnant.

  19. oui, pas un commentaire sur ce fabuleux article sur elephant man…je m’étais fait suer à lire l’article dans le NJMed avant de m’apercevoir que vous en aviez fait un papier ” sérieux” pour le coup ( comment faire de l’humour sur un tel sujet ).. damned…
    donc, personne pour dire “merci, on se sent moins bête ce soir, aprés vous avoir lu”, l’enigme elephant man est résolue.

    “Certaines études de psychologie semblent mettre en évidence que le phénomène du “mate copying” est fonctionnel chez Homo sapiens“.

    ca, ca pose un homme… ca fait sérieux effectivement… :)

  20. @ MS: C’est incroyable comment vous réagissez au quart de tour… j’ai lu l’article de Pierre avec beaucoup d’attention, et je n’y vois aucune forme d’un quelconque machisme. il ne fait que mettre en relief une facette de la nature féminine. De plus, s’il on veux vraiment analyser sont article, on peu se rendre compte qu’il est trés correcte car:

    1- il a respecté les methode d’argumentation de bases c’est a dire “Argument”—-> “Source de l’argument”——>”Exemple” . Ce sont les bases de l’argumentation qu’on aprés au Lycée quasiment! Du moment qu’il a donné des sources d’etudes qui ont bel et bien été fait, vous n’avez PAS LE DROIT de critiquer de la sorte.

    2- Un titre accrocheur , et je ne vois pas de mal a ca car le titre est ce qui fait que la personne a envie de lire l’article. le blamer pour ca est d’une immoralité déconcertante.

    3- De l’humour dans l’article, et ca change des eventuels article stagnant qui te donnent la nausée au bout de 4 ligne de lecture. l’humour et les sous entendu sont essentiel de nos jours pour donner des couleurs a nos textes. de plus c’est de l’humour de style, de l’humour bien dosé et non exagéré ou désagrable.

    @ Pierre: votre article me fait penser a freud et sa phylosophie de la psychanalyse. dans la mesure où l’inconscient de certaines femmes fait qu’elles preferent les hommes accompagné d’une presence feminine plutot qu’autre chose. je n’ai pas l’impression que c’est volontaire mais plutot que ces femmes ne peuvent pas s’empecher de penser de la sorte. pas de généralité bien sur, mais il n’empeche que ce phenomene est bel et bien présent.

  21. juste un message pour corriger ma phrase “Ce sont les bases de l’argumentation qu’on APPREND au Lycée quasiment!” désolé pour l’erreur xD

  22. Même si c’est dur à entendre, les femmes peuvent être comparées à des animaux quand il s’agit de faire ce genre d’expérience; d’ailleurs l’homme en général mais la femme en particulier. Cette exemple est très pertinent. c’est très vrai et c’est prouvé car j’en ai eu l’expérience;quand t’es seule, t’es pratiquement repoussant; mais dès lors que tu trouve une copine, c’est une avalanche de meurfs qui s’abat sur toi. comme quoi “Celui qui a recevra encore plus, et celui qui n’as pas se verra enlevé même le peu qu’il croit avoir” a dit le Christ.

  23. Mais ça arrive aussi aux hommes (je suis un homme), qui n’a jamais jalousé un mec se trouvant avec une fille, même si la fille seule ne nous intéresserait pas forcément! C’est surtout à mon sens une forme primitive et compulsive de convoitise simplement non?

  24. .. laisser entendre que les femmes sont aussi connes que les hommes quand il s’agit de sexualité, et qu’elles sont effectivement les égales des hommes quand il s’agit de laisser leurs hormones leur court-circuiter les structures encéphaliques néo-corticales au profit des archéo-corticales, c’est commettre le haut crime de blasphème sexiste-phallocrate-hou-hou-le-vilain, et s’exposer à la peine de castration au coupe-ongles. Donc on se met à genoux, on demande pardon et on répète 1000 fois : “En matière de sexualité comme en tout, les femmes sont plus intelligentes que les hommes et ne se laissent jamais aller à leurs pulsions les plus primitives. En matière de sexualité comme en tout, les femmes sont plus intelligentes que les hommes et ne se laissent jamais … “Allez, allez, on effectue sa punition, espèce d’infâââme phallocrate osant prétendre que les femmes ne sont pas des purs esprits … L’égalité des sexes d’accord, mais à sens unique, rappelons-le.

  25. Le rire est le (soi-disant) le propre de l’homme. Pourrait-on prouver que l’adage “Femme qui rit a moitie dans son lit” est vrai ?

    A méditer par les râleusEs … qui ne doivent pas rire souvent!

    Merci Pierre – Je sens que ce papier va battre des records d’audience. Youpi !

  26. Hello,

    en très résumé MS reproche à l’auteur de généraliser en titrant “les playboys attirent les femmes” au lieu de “les playboys attirent une part significative de femmes”. Ceci ne l’empêche pas d’ailleurs de faire deux généralisations : comme l’auteur généralise à propos des femmes, il doit sûrement le faire à propos des noirs et des homos (machiste c’est sûr, raciste et homophobe en plus). Comme, il devrait exister au moins un lecteur pour se faire abuser par le titre, la majorité des lecteurs se feront également abuser (nous sommes en majorité des imbéciles) …

    La généralisation quand elle n’est pas exagérée, est pourtant un principe bien commode pour échanger/confronter des idées. Dans ce type de sujet, c’est même une bonne façon d’avancer. Sinon, à moins de tester tous les individus de la planète, il y aura toujours quelqu’un pour vous dire qu’il connaît quelqu’un qui ne réagît pas de cette manière. La généralisation est un objectif, même dans la vie quotidienne; si elle est prouvée et ne supporte aucune exception, c’est de l’unification. Et ça, c’est le graal dans bon nombre de domaines de recherches.

  27. Ah ben oui, c’est clair qu’ici, la généralisation n’est “pas exagérée” du tout…!!!

    Par ailleurs, j’ai interpellé, questionné l’auteur sur la logique de son raisonnement, je ne l’ai à aucun moment traité directement de ceci ou cela…..Généraliser, vous disiez ?

    Et je ne vois pas en quoi le fait que certains lecteurs ne soient pas dupes justifierait de renforcer les stéréotypes sexistes de ceux qui le sont ? Il est scientifiquement prouvé que renforcer des stéréotypes est bien plus facile que de les combattre…

    Signalons, de façon plus constructive -je viens juste de le voir-, que le titre paru sur “Yahoo” (lien qui m’a menée ici, après avoir lu le début là-bas) titrait “Pourquoi les femmes sont attirées par les playboys”, et non “Pourquoi les playboys attirent les femmes”. Or, les deux tournures sont très loin d’être équivalentes ! C’est peut-être de l’usage (du détournement !) que Yahoo fait de son travail que M.Barthélémy devrait s’inquiéter…Il me semble que devant le titre original, “même moi”, je n’aurais pas eu l’attention attirée.

  28. MS : combat d’arriére garde à mon avis sur un micro sujet sans interet.
    personne pour parler des femelles et mâles alpha ? nous sommes toujours des animaux à ce que me semble, avec un archéo cortex, un paléo et un néocortex.
    Si certain( es ) ont l’illusion que le néocortex dirige le tout…. ma foi, gardez vos illusions.

  29. Ce n’est pas un play-boy ,il pèse 115kgs ! Un amant magnifique adorable et doux ! Il me plait et je l’aime ! play-boys : théorie foireuse !!

  30. Ce dont cet article parle est bien connu des anthropo-sociologues. Cela s’appelle le désir mimétique, notion développée depuis longtemps par René Girard… Beaucoup de bruit pour rien, en somme.

  31. @Gérald : ce n’est certes pas très nouveau mais ces études ont le mérite d’objectiver ce qui n’était qu’une théorie.

  32. Le sexe n’est qu’une pulsion, comme une bête en quelque sorte, phéromones, odeurs, intonation de la voix, formes du visage, douceur de la peau, etc…
    mais on peut tout aussi bien tomber amoureux ou amoureuse d’un petit gros pas beau ou d’une petite grosse et “moche”.
    Mais d’ailleurs, qu’est ce que ça veut dire moche?
    et puis , les gens trop “beaux” sont souvent dédaigneux.
    regardez vous, êtes-vous tous comme dans ces magazines ?
    l’amour,c’est du sexe tout pareil avec des attentions, et des fleurs, beaucoup de fleurs…
    La vraie beauté, c’est celle du cœur, mais dans ce monde matérialiste et superficiel, c’est mal barré.

  33. Cela confirme simplement que les femmes sont intelligentes, je ne vois là aucun machisme… s’intéresser à un homme qui parait intéressant pour d’autres qui ont le choix, c’est comme choisir un coiffeur qui coiffe bien les autres, ou le même cocktail que sa voisine au bar si elle a l’air de se régaler.
    Les femmes ont du bon sens, c’est tout.. il a suffi qu’on me voit un jour avec une fille qui adorait certaine pratique pour que je me fasse draguer par plusieurs autres qui avaient le même goût et qui ne trouvaient pas le bon partenaire.. Rien à voir avec le fait que je sois beau gosse juste j’avais l’air cool et je correspondais à leur attente.
    Je trouve cet article beaucoup moins sexiste que ce que j’entends tous les jours à propos des hommes qui auraient le cerveau dans le slip et qui ne seraient émus que par un tee shirt mouillé..
    Je viens de lire un article dans la gazette de montpellier sur les pires phrases entendues par des femmes qui se faisaient draguer sur la plage.. la journaliste nous fait vraiment passer pour des bourrins.
    Pour moi, la meilleure drague, c’est de s’afficher cool, sans inquiétude, respectueux et disponible, les femmes savent lire l’étiquette.

  34. c’est amusant tout cela, je ne vais jamais en “boîte”, j’ai horreur de ça, j’écoute de la musique classique et rétro, j’ai du bide, je ne pratique aucun sport autre que la marche, je suis fauché mais je travaille pour moi, grisonnant, 50 ans,
    et pourtant, j’ai tout de même eu de véritables passions avec des femmes toutes plus belles les unes que les autres…
    maintenant j’ai cessé tout cela et je vis pour longtemps j’espère une passion amoureuse avec une femme extraordinaire et magnifique de mon âge…
    je trouve ces discours très stéréotypé
    allez bonne vie à tous

  35. Très intéressant , aux dames qui pestent de se voir comparer à des insectes, aux hommes frustrés de ne pas être James Bond et à nous tous:
    Nous sommes à la base des animaux, évolués mais des animaux.
    Réaction d’un animal:
    Violence si je gagne je continue,si je perds je me soumets.
    Je me goinfre jusqu’à ce qu’on me déloge pour l’éviter je reproduits pour asseoir ma supériorité.
    Il a ce qu’il veut, je vais l’imiter,j aurai donc la même chose(ex: type de voiture, de robe , de sac, de montre, de femme, d’homme)
    Nous connaissons tous des gens pas très beaux voir laids qui suivent la mode et donc se trouvent beaux, sont ils contredits?Non car nous respectons les apparences.
    Les femmes(hétérosexuelles) préfèrent les séducteurs , les hommes les filles faciles (une femmes qui dit oui est toujours très belle) c’est un fait..Acceptons le

  36. Le mimétisme n’est pas théorique : cela marche très bien pour nous faire acheter, des livres par exemple : “Déjà deux cent mille exemplaires vendus”… Nous sommes rassurés que d’autres fassent le même chois que nous.
    Mais cela ne suffit pas….Ainsi les phéromones sont suspectées pour attirer la gent féminine autour d’un siège où un homme s’est assis, la taille étroite par rapport à la largeur des épaules ou des hanches semblent être des paramètres importants, la largeur de la pupille…etc..etc…
    Plaisamment, on a pu noter que la question posée à Carla Bruni sur les charmes d’un président avait choqué.

  37. Une autre étude a constaté des résultats similaire quand un homme est photographié avec une carte gold et puis avec une carte interferon de la poste. L’homme avec la carte gold a toujours plus de succès 😉

  38. Vous avez raison MS, c’est d’un sexisme révoltant !

    Nous comparer nous, les mâles à des mouches vertes et roses, mais comment ose-t-il ?

    J’en dormirai pas la nuit.

  39. Il est vrai aussi qu’un homme très riche mais moche a beaucoup plus de chance qu’un RMIste beau.

  40. Et si on présentait MS à Blender ? peut-être que la première se calmerait et que le deuxième goûterait au succès ?

  41. J’ai du mal à comprendre les gens comme MS qui viennent débattre de sujets qui les exaspèrent au plus haut point… Je vois pas l’intérêt qu’ils y trouvent. C’est comme si j’allai débattre sur un blog d’un député de l’UMP sauf que comme j’aime pas ce qu’ils disent j’y vais pas donc MS, si je peux me permettre un conseil, changes de blog et laisses Pierrot nous instruire en nous divertissant :)

  42. J’ai reçu un lien vers votre article il y a plusieurs jours et j’ai enfin eu le temps de le lire avec les commentaires qui le suivent.

    Je suis effarée par le nombre de commentaires négatifs qui se précipitent sur la conclusion que c’est VOTRE généralisation du comportement humain qui y transparait.

    En tant que biologiste, qui se focalise sur l’écologie comportementale, je soutiens à 100% que beaucoup de comportements humains, et en particulier ceux liés au choix de partenaire, peuvent être expliqués par la biologie. Cette affirmation ne met pas en doute, cependant, que EN EFFET la culture, et l’histoire individuelle, y sont aussi pour quelque chose.
    Merci d’avoir été clair là dessus, je n’ai rien vu de négatif, de provocateur, ou d’antiféministe dans votre article. Et je suis une femme. “Mais qu’est ce qu’elles lui trouvent toutes”, Dieu sait que je me suis posée la question en voyant mes amies se pâmer devant le même homme qui avait surtout pour lui le beau parler. Egalement “Mais qu’est ce qui ne va pas avec ELLE/LUI” en en voyant d’autres reproduire les mêmes schémas autodestructeurs avec chacun de leur partenaires.

    Les hommes et les femmes ont ce types de comportements. En plus de la symétrie du visage, des odeurs de T-shirt, etc, une autre étude a été conduite où hommes et femmes recevaient une somme fictive et devaient assigner un pourcentage de cette somme à des traits spécifiques pour créer leur partenaire idéal. J’imagine déjà les haut cris, mais la conclusion (oui, c’est une généralité; non il ne faut pas voir ça comme si 100% des humains fonctionnaient ainsi, mais seulement que même chez l’humain, qui est en effet un animal, des comportements sont liés à la biologie): les femmes mettaient la plus haute proportion de la somme pour avoir un partenaire qui a de bon revenus; les hommes mettaient plus sur la beauté physique. Et comment explique-t-on cela, biologiquement: les ovules sont en nombre fini, il faut de l’énergie pour les fabriquer – chez la plupart des mammifères les femelles transmettent leur gènes en maximisant les chances de leurs petits de se reproduire à leur tour (OUI il y a des exceptions: pour des espèces c’est le mâle qui élève) et choisissent donc un partenaire qui peut élever les petits; les mâles transmettent leurs gènes en faisant le maximum de petits et ils ne sont pas limités par le nombre de spermatozoides (et on connaît l’expérience des rats où le mâle a plus de chances de copuler avec une nouvelle femelle qu’avec une femelle avec qui il a déjà copulé).
    Bref. Dans ce qui nous entoure, on peut trouver des schémas, des comportements humains, qui reflètent ce qu’on voit chez les rats, les singes, les mouches etc…En aucun cas cela n’est une illustration d’un manque de respect des chercheurs, que c’est de la sous-science, que toutes les femmes sont des briseuses de couples, ou que tous les hommes sont des pachas. Ce n’est pas “pour l’homme en général et la femme en particulier”. C’est la même chose pour les 2 sexes, de façon égale: certaines de nos actions peuvent être expliqués par la biologie. Mais HEUREUSEMENT nous sommes aussi dirigés par d’autres éléments que nos instincts primaires, et nous pouvons CHOISIR de nous comporter décemment- et poliment, même quand on est pas d’accord- avec les autres.

    Je vais conclure ma longue diatribe par vous dire 1) merci pour l’article 2) merci de votre calme face à certains commentaires.

    Très bonne continuation!

  43. @Agnès : merci pour ce commentaire argumenté. C’est le genre de réactions informées qui manquent trop souvent dans les “débats” animés suivant la publication de certains billets. Souvent certains s’enflamment et il est tellement facile de laisser un com’ que la rapidité de l’acte et la vivacité de la réaction priment sur la réflexion. Parfois, je regrette le temps où mes lecteurs prenaient la peine d’écrire leur texte sur du papier, de le glisser dans une enveloppe avec une autre enveloppe timbrée pour la réponse, de payer par conséquent le prix de deux timbres, et d’aller jusqu’à la boîte aux lettres. Cela laissait le temps de réfléchir et de savoir vraiment pourquoi on réagissait à tel ou tel article… Parfois, je rêve que nos amis les informaticiens demandent aux internautes un délai d’un quart d’heure avant de confirmer l’envoi de leur commentaire…

  44. Thanks!

  45. http://www.sciencedaily.com/releases/2011/08/110808104524.htm

    encore une histoire de mouches : les mâles de mouches du fruit, deviennent ” paranoiaques” lorsqu’ils voient d’autres mâles s’approcher d’une femelle : ceci conduit à un accouplement qui dure deux fois plus longtemps avec la femelle, alors que la femelle mouche ne s’accouple qu’avec un partenaire.

    http://www.sciencedaily.com/releases/2009/07/090707094708.htm
    ici, ce sont les hippocampes qui préférent les femelles larges, pour augmenter leurs chances d’avoir plus de progéniture, et de surcroit une progéniture plus grande.

« »