Ces lieux mystérieux où la gravité s’inverse

Certaines histoires donnent à réfléchir. Celle qui suit en fait partie. Il y a quelques années, l’Américain Brian Dunning et son ami John Countryman exploraient la Gunsight Mine, une mine abandonnée en Californie, non loin de la vallée de la Mort. Etant donné que certains passages semblaient dangereux, ils se contentèrent de progresser dans trois des nombreux niveaux de la mine. Au bout d’un moment, les deux hommes s’arrêtèrent pour déjeuner. Pressentaient-ils que l’endroit avait quelque chose d’étrange ? Quoi qu’il en soit, ils tournèrent une vidéo : on y voit Brian ramasser des gravillons, se relever et tenir les petits cailloux à un bon mètre du sol puis, doucement, ouvrir la main. Au lieu de retomber par terre, les graviers s’envolèrent vers le plafond de la mine.

Une fois rentré chez lui, Brian Dunning posta cette vidéo sur Youtube, où elle se retrouva rapidement dans la catégorie des anomalies gravitationnelles aux côtés de ces films étranges où, dans ce qui est apparemment une descente, la voiture au point mort remonte la pente, comme ici, sans qu’il y ait le moindre trucage :

Il semble qu’il existe plusieurs collines de ce genre dans le monde, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, aux Philippines, au Ladakh, etc. Elles sont généralement dotées de noms pittoresques comme Gravity Hill ou Magnetic Hill et, comme dans la série Fringe, il semble que le continuum spatio-temporel y éprouve quelques faiblesses. Pour en revenir à la vidéo de Brian Dunning, il s’agissait évidemment d’une farce, la caméra et la main ayant été retournées pour faire croire à une inversion de gravité. Mais les internautes ne l’ont pas tous interprétée comme une blague de potache. Comme l’explique Brian Dunning sur son site Skeptoid.com, consacré à la démystification des “phénomènes paranormaux”,“des gens intelligents ont commencé à m’envoyer des courriers électroniques me demandant s’il y avait quelque phénomène magnétique ou un fort vent dans la mine.” Sans le savoir, ce chercheur en informatique avait tendu un ressort très puissant qui fait que notre cerveau va chercher des causes irrationnelles ou surnaturelles pour “comprendre” un phénomène dont il n’a pas l’explication logique ou dont l’explication ne le convainc pas.

Dans le cas des voitures qui remontent les pentes en étant au point mort, il n’y a malheureusement pas de mystère, d’antigravité ou de phénomène magnétique paranormal : en réalité, les voitures descendent des routes dont le décor trompe notre cerveau et nous fait croire qu’elles montent. L’illusion d’optique est exactement la même que celle que l’on retrouve dans les maisons inclinées, où l’on a l’impression que l’eau coule de travers, que les gens marchent sur les murs, etc. Ainsi, pour la Gravity Hill du comté de Bedford, en Pennsylvanie, une équipe est allée avec un GPS aux deux bouts de la route “mystérieuse”, pour se rendre compte que, par rapport au “bas” de la pente, le soi-disant “haut” était en réalité plus bas d’environ 4 mètres, ce qu’on pouvait d’ailleurs constater sur une simple carte topographique, à l’aide des courbes de niveau.

Comme j’ai pu moi-même m’en apercevoir dans les commentaires qui ont accompagné mon billet prémonitoire sur la difficulté qu’aurait l’administration américaine à convaincre une partie du public de la mort réelle d’Oussama ben Laden, une frange de la population est encline à ne pas se satisfaire du discours scientifique et technique et à chercher, pour le remplacer, des explications surnaturelles ou des complots. C’est à ce curieux phénomène psychologique que l’on doit la vague des soucoupes volantes après la Seconde Guerre mondiale, avec notamment l’affaire de Roswell, l’idée que les attentats du 11-Septembre sont l’œuvre de l’administration Bush ou le simple fait que les médiums ont pignon sur rue.

La tendance à la crédulité est une chose. Le négationnisme scientifique en est une autre qui n’en est souvent pas très éloignée. Si l’on sort du paranormal et de la conspiration paranoïaque pour se diriger vers des thématiques a priori plus scientifiques, la situation n’est pas meilleure malgré les contrôles et vérifications auxquels sont en général soumises les études scientifiques (il y a toujours des fraudes qui passent mais elles sont exceptionnelles et assez rapidement détectées) : le climatoscepticisme, la croyance dans le lien vaccin contre la rougeole-autisme et les théories créationnistes ne se sont jamais aussi bien portés, et ce en dépit de toutes les preuves que les chercheurs ont amassées. Celles-ci n’ont, au bout du compte, guère d’importance, en raison d’un second phénomène psychologique : chez certains, pour des raisons politiques ou culturelles, il est purement impossible de reconnaître la parole de l’expert et le consensus scientifique sur ces sujets. Cet effet a été particulièrement mis en évidence aux Etats-Unis dans une partie de l’électorat républicain qui fait un blocage au sujet de la responsabilité humaine du réchauffement climatique, lequel remet en cause un pan de son système de valeurs.

De plus, et j’ai pu le constater ces jours-ci en lisant les commentaires de deux de mes derniers billets, ces personnes, pour qui l’objectivité d’un fait mesuré est souvent mise sur le même pied qu’une opinion, vont chercher, sur des sites Internet ou sur des forums (mais surtout pas dans les revues scientifiques), les informations ou les interprétations qui conforteront leurs idées. Elles n’agissent pas en personnes rationnelles qui veulent comprendre, mais en avocats qui veulent convaincre. Elles ne cherchent pas des faits vérifiables, mais des arguments. D’où l’échec assuré des tentatives de persuasion, même si elles se basent sur les données scientifiques les plus solides.

Voilà, “ces lieux mystérieux où la gravité s’inverse” existent bien. Ce sont des cerveaux.

Pierre Barthélémy

135 commentaires pour “Ces lieux mystérieux où la gravité s’inverse”

  1. Non seulement je les au vu les dites tours, mais je suis même monté dedans! Sont forts ces extraterrestres……

  2. @Kevin : voilà, c’est la meilleure preuve que les extraterrestres existent : ils vous ont fait un lavage de cerveau pour vous faire croire que vous étiez monté dans les Twin Towers alors que celles-ci n’ont jamais existé. CQFD.

  3. Bonjour !

    @kevin : « Comme quoi c’est la peine que je me répète : JE NE CHERCHE PAS A DEMONTRER L’EXISTANCE D’UN TEL COMPLOT.

    Ce que j’essaie de dire (peut être maladroitement) c’est que, même à partir de faits établis, à partir du moment ou on suppose quelque chose, la conclusion est bancale. »

    – Ok, je comprends mieux où vous voulez en venir. A partir du moment où l’on pose un postula préétablit, on a tendance à sélectionner sur les faits les éléments qui confortent une opinion.

    « Ce sont des théories plus ou moins intéressantes, plus ou moins vraisemblables, mais qui manquent de preuves pour être qualifiées de vraies dans tous les cas. «

    Dans certains cas, toutefois, des preuves existent. Tout n’est pas foncièrement interprétable.

    @Topol : « comment d’une grotte aimablement ( mais faussement ) magnétique, on en arrive à ben laden, etc… est diabolique.. C’est une grotte maléfique en fait, ( mais ils ne le savaient pas en diffusant le film ) tout à fait dans la ligne ” Lovecraft”. »

    – Lol ! Bien vu. 😉 Du coup j’ai l’impression de participer à nourrir les trolls en relançant ce débat. :-(

    @william faulkner : « Comme quoi, la bataille anti-conspi est toujours perdue d’avance car ils retournent systématiquement les arguments en leur faveur avec une mauvaise foi et un aplomb incroyable…»

    – Oui, vous perdez votre temps avec eux ; le meilleur qu’il puisse être fait dans la lutte contre les rumeurs et autres croyances n’est pas d’essayer de polémiquer avec celui qui ne veut pas risquer d’être influencé par un discours non «orthodoxe», mais bien d’informer ceux qui sont mal informés et qui ne possèdent pas tous les atouts pour appréhender de manière objective et plurielle le sujet. Tout comme les conspirationnistes perdent leur temps à vouloir convaincre les septiques, les septiques perdent le leur à vouloir remettre en perspective les croyances conspirationnistes. Chacun campe, au final, sur ses bases et seuls les indécis peuvent être touchés par le scepticisme.

    On ne peut pas écarter une personne de ses croyances si celui-ci n’accepte pas, un minimum, de se remettre en question et de douter de sa position et de ses croyances. Et comme les croyances sont, par essence, non soumises au doute…

    @Pierre : « si l’avion n’est pas dans la tour (ou dans le Pentagone), où diable est-il passé ? »

    – Mais dans la quatrième dimension, bien entendu… lol !

    Au passage, la quatorzième règle d’Internet, selon le hivemind, est : ne soutiens pas les trolls – ça signifie qu’ils gagnent. Règle #15: Plus fort tu essayes, plus fort tu échoueras
    Règle #16: Si tu échoues dans des proportions épiques, ça peut devenir un échec gagnant
    Règle #17: Toute victoire se finit en échec

    @Enpassant : à propos de la maniabilité des gros avions ; apparemment elle a toutefois ses limites, puisqu’aucun avion de ligne, à ma connaissance, ne peut effectuer de looping, etc.

    Sinon, qu’elle est votre expérience réelle dans le domaine du vol, SVP ? Merci.

  4. Kraveunn dit :

    « à propos de la maniabilité des gros avions ; apparemment elle a toutefois ses limites, puisqu’aucun avion de ligne, à ma connaissance, ne peut effectuer de looping, etc. »

    Il n’est donc pas au courant de ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=-vHiYA6Dmws

    Sinon, mon expérience du vol est suffisante pour me permettre de dire ce que je dis sans déconner autant que les pilotes conspirationnistes.

    .

  5. @EnPassant :
    – Inpressionnant cette vidéo, EnPassant. Par ailleurs je n’ai jamais prétendu que cela était impossible. J’ai juste insinué que j’étais très septique. A vrai dire je pense que nous sommes peu nombreux à avoir vu un avion de ligne faire ça. Au final je suis un peu comme saint Thomas, j’ai besoin de preuves pour envisager d’assimiler une info, ou pour l’infirmer. En tout cas merci pour cette remise en perspective. 😉

    @EnPassant : «Sinon, mon expérience du vol est suffisante pour me permettre de dire ce que je dis sans déconner autant que les pilotes conspirationnistes.»

    Je ne prétend pas que vous déconnez sur ce sujet précis EnPassant ; par ailleurs de nombreux experts et formateurs affirment que piloter un avion de ligne et le crasher sur un objectif précis est bien à la portée d’un débutant… tandis que d’autres affirment le contraire. Pour en revenir à Le Bideau, ancien des services secrets, le personnage n’étant pas expert en aéronotique, mais seulement spécialiste de l’espionnage, etc, j’aurais donc plutôt tendance, au final, à faire confiance aux experts dans ce premier domaine. 😉
    A propos de vos compétences réelles en matière de vol, je voulais juste savoir ce qu’il en été réellement ; puisque vous ne le précisiez pas. Il y a tellement d’internautes qui se donnent faussement des titres d’experts, sur la toile, que je tend à demeurer naturellement septique sur certaines affirmations. Votre interventions à propos de cette histoire de missile et des twin-towers ne jouais pas, à mon sens, en votre faveur, de manière générale.
    Enfin bref, merci toutefois d’avoir éclairée ma lanterne sur certains points.

  6. Un peu de soutiens à l’auteur dans cette marée de petitesse d’esprit.
    Etrangement, dès que l’on dénonce un obscurantisme savamment entretenu par certains (ex : les théories complotistes du 11/09 ne résistent pas une minute à une analyse sérieuse en mécanique des structure, mais cela requiert un savoir qui n’est pas accessible au plus grand nombre), une foule de supporters de ces obscurantismes déboulent, dénigrement au poing.
    Faites un billet de debunking 11/09 pour voir, c’est drôle. Ou inquiétant, au choix.

    Sinon, un bon article de plus sur un bon blog que je lis avec un plaisir sans cesse renouvelé.
    Et rassurez vous, quand un minorité hurle son mécontentement, une majorité tait son approbation.

  7. @O. :
    De temps en temps, j’aimerais bien que ce soit le contraire : que la majorité hurle son contentement et que la minorité taise sa désapprobation…

  8. .

    Alors j’ajouterais simplement que non seulement mes connaissances en aéronautique me permettent de n’avoir aucune objection à ce que les avions du 11 septembre 2001 aient été pilotés par des terroristes ayant pris quelques dizaines d’heures de cours dans une école de pilotage américaine, mais que mes connaissance en construction me permettent aussi de n’avoir aucune objection non plus à ce que les Twin Towers se soient effondrées tel qu’on l’a vu à cause de ces avions et de rien d’autre.

    .

  9. […] lieux mystérieux où la gravité s'inverse (envoyé par […]

« »