Une bombe peut-elle créer un tsunami ?

Tsunami3

C’était à prévoir. Dans un contexte anxiogène alimenté par des médias sur le mode “crise”, il fallait que, comme pour le 11-Septembre, la théorie du complot vienne mettre ses gros doigts dans la catastrophe japonaise. C’est un commentaire laissé sur mon billet précédent (consacré à l’hypothèse d’un méga-tsunami dans l’Atlantique) qui m’a mis la puce à l’oreille. Lefevre, un internaute, disait ceci (j’ai corrigé les fautes d’orthographe) : “Vous oubliez aussi les tsunamis causés par l’homme (Etats bandits, militaires, etc., voir Haïti et peut-être d’autres, et là on ne connait pas les limites).” Il ne m’a fallu que quelques secondes pour trouver, sur le site AboveTopSecret, repaire de nombreux conspirationnistes, ufologues et autres adeptes des sociétés secrètes, un texte dont le titre, en français, est “Le tsunami japonais a-t-il été créé par l’homme ?”

On sait depuis plusieurs années maintenant que certaines activités humaines (forages profonds ou lac de retenue d’un barrage, par exemple) ont la capacité de provoquer des petits tremblements de terre, dont certains ne sont pas anodins. Mais de là à créer un tsunami, il y a un pas de géant. Il faut donc trouver autre chose, un déclic plus puissant… et rien de mieux que l’armée pour cela. Pour étayer ses soupçons, le texte en question mentionne une expérience militaire peu connue, menée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par les Néo-Zélandais avec la coopération de la marine américaine et de conseillers scientifiques britanniques : le projet Seal. Son but, provoquer un tsunami grâce à des explosions sous-marines bien calculées. Quand il s’agit de trouver de nouvelles armées pour battre l’ennemi, les militaires ne manquent pas d’imagination.

D’après le rapport final du projet Seal, aujourd’hui déclassifié, que je me suis procuré (attention, le fichier est “lourd” : 93 MB), l’histoire commence en janvier 1944, en pleine guerre du Pacifique, lorsqu’un officier de l’armée de l’air néo-zélandaise dit avoir remarqué que les explosions en mer provoquent parfois des vagues importantes. Très vite, germe l’idée d’utiliser l’océan comme une arme contre… le Japon (cela ne s’invente pas). C’est dans ce but qu’après des tests préliminaires effectués en Nouvelle-Calédonie, environ 3 700 expériences, classées secrètes, sont menées entre le 6 juin 1944 et le 8 janvier 1945 par le chercheur australien Thomas Leech près de la péninsule néo-zélandaise de Whangaparaoa. Leur objectif officiel : déterminer le potentiel d’“inondations offensives par des vagues générées au moyen d’explosifs”. Les charges utilisées vont de quelques grammes à 300 kg de TNT. Les essais à grande échelle ont lieu en mer et ceux à petite échelle dans un bassin de tests de 365 m sur 60 construit pour l’occasion.

Le projet Seal se termine de manière un peu abrupte, en janvier 1945, “avant, écrit Thomas Leech, que tout le programme expérimental soit complété et que les problèmes scientifiques fondamentaux soient résolus”. Deux raisons sont avancées dans le rapport : des désaccords avec les Britanniques qui n’y croyaient pas vraiment et la progression des Alliés dans le Pacifique qui force le Japon à lâcher ses conquêtes les unes après les autres. N’étant plus une priorité, Seal est donc stoppé. Ce qui n’empêche pas Thomas Leech de faire la liste de ses premières conclusions. Tout d’abord, affirme-t-il, le concept d’“inondations offensives” est validé. Les expériences ont permis de découvrir que, contrairement à ce que l’intuition suggère, ce n’est pas parce que les explosifs seront placés tout au fond de l’océan qu’ils seront le plus efficaces. La bulle créée par la déflagration transmettra mieux son énergie à la masse d’eau si elle est créée assez près de la surface, dans une zone appelée “la profondeur critique”. Autre enseignement, une bombe unique sera inefficace : il faut savamment répartir plusieurs charges pour “soigner” la géométrie de l’explosion et fabriquer un train d’ondes plus destructeur. Le chercheur australien, qui rédige ce rapport final en 1950, ne se prive d’ailleurs pas d’imaginer l’utilisation de plusieurs bombes atomiques pour un maximum de puissance…

Thomas Leech note toutefois que si l’on peut, à l’aide d’explosifs, obtenir la même amplitude d’onde que pour un tsunami d’origine sismique, la longueur d’onde est nettement plus courte. Selon le géophysicien américain Jay Melosh, spécialiste des cratères d’impact et qui s’est donc intéressé, à ce titre, au tsunami que pourrait engendrer un astéroïde tombant dans l’océan, ce point est crucial. C’est leur très grande longueur d’onde qui permet aux vagues des tsunamis de ne pas se “casser” en arrivant près des côtes, comme le font les vagues dues à la houle. Par conséquent, un tsunami provoqué par des bombes ne pénétrerait que peu à l’intérieur des terres. En revanche, il pourrait être dangereux pour tous les bateaux naviguant dans les zones côtières, en créant de fortes turbulences à cet endroit.

Donc, désolé pour tous les fans de complots, mais le tsunami du 11 mars n’est pas un monstre fabriqué par des militaires ou des terroristes. Et on ne peut pas plus incriminer, comme a pu le faire un internaute à l’humour douteux, la vengeance des cétacés contre le pays qui les chasse le plus.

Pierre Barthélémy

(Crédit photo : Reuters)

43 commentaires pour “Une bombe peut-elle créer un tsunami ?”

  1. J’ai fait une petite recherche sur l’énergie libérée par un séisme : magnitude 9 correspond à au moins 600 mégatonnes de TNT. 600 mégatonnes de TNT.
    ( http://drgoulu.com/2011/03/16/seismes-et-energies )

    Je n’ai pas trouvé les chiffres exacts, mais il semblerait que ce soit nettement plus que l’arsenal nucléaire français, donc pas à la portée du premier “état bandit” venu…

  2. @Dr. Goulu : tout à fait d’accord avec vous. Mais les “complotistes” vous poseront la question suivante : qui vous dit que le séisme était de 9 ? Les agences scientifiques qui, comme nous le savons tous, sont sous le contrôle des Etats, lesquels passent leur temps à manipuler les opinions… Et si on va plus loin dans cette veine paranoïaque, ces gens-là douteront que le séisme a été si puissant étant donné qu’en lui-même il n’a fait quasiment aucun dégât et que l’essentiel du désastre est dû au tsunami.

  3. Les complotistes auront toujours raison. D’ailleurs, il y aura bien quelqu’un pour prouver que Mr. Barthélémy fait partie d’un plan aussi. D’ailleurs la science n’est qu’illusion, le meilleur outil pour contrôler la population.
    Ah je m’épuise… excusez moi, j’ai besoin de m’exprimer et de communiquer ma colère. Une personne de ma famille, anciennement très écolo et de gauche est passé du jour au lendemain négationniste etc.

  4. Est ce que vous avez pensé au Projet HAARP qui est inconnu du grand publique, mais qui inquiète toutefois de grandes nations ?

    C’est un projet ambiguë et vicieux dont on ne connait pas les fins…

  5. @Takk : oui, j’y ai pensé et cela fera sans doute l’objet d’un futur billet…

  6. Concernant le projet HAARP, voici 2 liens sur le projet, et ensuite, des vidéos qui semblent aller dans le sens de l’implication de HAARP
    JE n’ai pas de croyance particulière, je me contente juste de regarder ce qui circule sur le net, mais ces infos sur le HAARP sont quand même explosives..

    http://conspiration.ca/haarp/arme_ultime.html
    http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/01/28/haarp-haiti-et-l-arme-sismique1.html

    http://www.youtube.com/watch?v=5sAJQmTFGKQ
    http://www.youtube.com/watch?v=GmAK0HhoOAA

  7. En faisant mes petites recherches, j’ai trouver quelques informations (comme on dit toutes les hypothèses sont bonnes à prendre).
    Elles reflètent en autres, les conséquences qu’auraient les planètes du système solaire (alignement, proximité et autres) sur la terre, agissant sur la magnétosphère et la ionosphère.
    Ce qui, sans lien direct ( théorie) auraient des conséquence sur l’activité sismiques et volcaniques.

    […]Le rapport fait état de l’augmentation de signaux électromagnétiques détectés dans la haute atmosphère terrestre et ce, au-dessus de nombreuses régions du monde. La plus grande concentration de ces signaux se trouve au-dessus de la Côte Ouest américaine et du Midlewest.

    Il est important de noter que les scientifiques russes et britanniques arrivent à faire des prédictions sur les tremblements de terre à partir des signaux électromagnétiques détectés par satelitte.
    Le plus inquiétant dans ce rapport est que les scientifiques russes confirment l’analyse indépendante d’un mathématicien de la Nouvelle-Zélande, Ken Ring, qui a prévu le séisme de Christchurch et publié une autre mise en garde au sujet d’un séisme devant se produire aux alentours du 20 mars.
    Ce mathématicien explique que les planètes ont une incidence sur la Terre indirectement par leur influence sur le Soleil. Certaines planètes sont très grosses, comparativement, le Soleil est semblable à un ballon de basketball, Jupiter et Saturne de la taille d’un pamplemousse et la Terre de la taille d’un grain de poivre.[…]
    http://www.neotrouve.com/?p=1238

    Après lecture de cet article, je me suis rappeler d’un certain projet de l’US Army nommé H.A.A.R.P, ils reprennent le système de communication que Tesla souhaiter mettre en place pour communiquer sur de longue distance.
    http://conspiration.ca/haarp/arme_ultime.html

    Rien de tout sa n’est en lien mais si les internautes ce fantasment sur la manipulation des États sur leur peuple, je pense que l’on peut alors étudier tout hypothèse, naturelles comme humaines.

  8. @Max : permettez-moi de corriger quelque chose : les proportions que vous indiquez concernant les corps du système solaire sont inexactes. Le Soleil représente 99,86 % de la masse du système solaire. Autant dire que l’influence des planètes sur lui est très très petite.

  9. Désoler @ gena je suis a l’étranger, le décalage ne ma pas permis de voir votre publication

  10. On se demande qui se fatiguerait a placer un bombe atomique quand un seisme de magnitude 7 fait tres bien le travail gratuitement.
    Ce tsunami lie a un seisme n’a bien evidement rien avoir avec les evenements du 11 septembre 2001.
    Je pense que l’on saura la verite sur le 11 septembre 2001 en meme temps que celle sur la mort de JFK.
    Ca n’est pas pour demain.

  11. J’avoue pourquoi se fatiguer…
    Mais cette fois au Japon c’est tellement un enchaînement impossible que l’on pourrait se poser des questions…
    Comme par hasard c’est le plus fort séisme, ce qui induit le plus fort tsunami jamais causé chez les japonais. Et ça détruit une centrale nucléaire, qui met à genou la troisième puissance mondiale.
    Je ne suis pas un conspirationniste, mais nous sommes tellement manipuler par les hauts pouvoirs que nous devons émettre l’hypothèse.
    Le projet HAARP permet une guerre silencieuse en utilisant comme principe les catastrophes naturelles, aujourd’hui une troisième guerre mondiale semble impossible, mais la guerre économique est toujours d’actualités, et ceci est bon moyen pour rester la première puissance mondiale.
    Mais les chinois arrivent, et les Etats-Unis en ont très peur. Je pense qu’ils ont raison, et j’espère que les ricains se feront bouffer…je n’ai même pas à espérer, c’est une certitude en fait.

  12. M.Pierre Barthélémy, vous ne voulez pas nous faire un petit article sur H.A.A.R.P pour que l’on en parle un peu plus, parce que c’est bien enfouit cette chose.

  13. Il y a pas mal de farfelus qui croient en HAARP également….. Ca rassure certains que d’imaginer une force supérieure toute puissante et secrète contre laquelle nous serions impuissants…. Ca leur donne l’impression de vivre tout en se déculpabilisant de ne pas agir, puisqu’il n’y a rien qu’on puisse faire contre…. Nos dirigeants ne vont pas se mettre à démentir, d’une ça renforcerait le sentiment de complot auprès de ces illuminés…. Et surtout, tant que certains se complaisent à imaginer un complot, ils ne regardent pas les vrais problèmes contre lesquels ils auraient les moyens de se battre….
    Bref, croire en un complot est un acte totalement IMMATURE :-)
    J’avais écrit un truc là dessus fut un temps:
    http://www.citylop.com/le-rechauffement-climatique-est-une-conspiration-des-illuminati/

    Pour revenir aux tsunamis déclenchés par l’homme, il y a des antécédents. A Nice en 1979 par exemple, des travaux de terrassement avaient engendré une avalanche sous marine et un mini tsunami, du fait de la proximité du talus continental (il n’y a pas de plateau continental sur ces côtes)…. (http://www.lamouettelaurentine.net/st_laurent_du_var/port/tsunami.htm) Mais de là à contrôler suffisamment de paramètres afin de reproduire volontairement ce phénomène… Il y a un fossé!!!

  14. […] la suite sur globule et télescope Classé sous Quelque chose dans le ciel ← Le robot R2 est finalement libre […]

  15. Personnellement je ne parle pas de complot et encore moins d’illuminati… parce que tout ça me dépasse. Le complot, le Nouvel Ordre Mondial et encore je ne sais quoi, c’est de la rigolade pour moi.
    Mais à notre époque, nous savons pertinemment qu’une troisième guerre mondiale est impossible, même si elle permettrait de mettre à plat toute une économie.

    Aujourd’hui nous connaissons le passé des Etats-Unis, de ses guerres qui ont tant été critiquées, et je dis juste qu’aujourd’hui, une autre forme de guerre pourrait être avancée (sans que je n’imagine des scénarios immature de gamins de 15 ans qui se font chier ) comme une guerre invisible…
    Je n’émet que des hypothèses dans notre monde si complexe dont on ne connaîtra qu’une infime partie…

  16. A vrai dire, je ne crois en rien de précis et les thèses conspirationnistes me semblent souvent exagérées et extrèmes, voire farfelues dans certains cas.
    Mais je m’étonne juste que le gars qui a enregistré la vidéo sur youtube 5 jours avant la catastrophe ne se soit pas trompé…. (il ne fait que montrer l’activité du HAARP sur son écran et vous pouvez vérifier que la vidéo a bien été postée sur youtube le 3 mars) : http://www.youtube.com/watch?v=5sAJQmTFGKQ

  17. La question est de savoir à partir de quand “une vague” est nommée “un tsunami” et à partir de quand “un tsunami” est classé important…

  18. Votre article est intéressant du point de vue historique, j’ignorais que de telles recherches avaient eu lieu pendant la guerre. Au passage, remarquons que ce projet Seal est caractéristique de la même position stratégique que la bombe nucléaire : créer de nombreuses pertes civiles pour anéantir la volonté guerrière du Japon. Vu du côté de “l’axe du bien”, ce serait légitime, pourtant, sur le fond, il ne s’agit ni plus ni moins que de terrorisme !

    Concernant Haarp, d’après Wikipedia, ce projet aurait couté 30 millions de dollars. Alors évidemment, tout paranoïaque pourra toujours parler de budget caché, mais c’est une somme ridicule pour le projet que l’on lui prête. A titre de comparaison, le budget annuel de la Nasa environne les 20 milliards de dollars, et j’ai cru lire quelque part que le programme “guerre des étoiles” en avait couté 32.

  19. Je tiens à préciser que la théorie de la vengeance des cétacés contre leur principale persécuteur est probante .
    Oui il y a un monde , celui de cthulhu , où se situe la ville de R’LYEH ( http://maps.google.com/maps?ll=-47.15,-126.716667&spn=0.1,0.1&q=-47.15,-126.716667&hl=fr ) assimilable à l’atlantide mais dans un version démoniaque .Le grand ancien qui y est emprisonné se venge .
    D’ailleurs pour preuve de son existence et de son activité il y a eu le “BLOOP” :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bloop

    :p :))

  20. @Fredu : Excellent ! Mais une question se pose : le Bloop n’a-t-il pas été créé par Haarp ???

  21. @ Pierre BARTHELEMY :

    Lyre ancetre de la harpe ( d’où le nom du projet HAARP ) :

    Don en sachant que :

    “[…] Selon la mythologie grecque, le jeune dieu Hermès, fils de Zeus et messager des dieux créa la lyre à partir d’une grande carapace de tortue […]”

    On peut donc dire que leu dieu ancien s’est servit de HAARP pour générer le son “BLOOP” ( sans doute un pret d’hermes au dieu poseidon ( poseidon etant chtulhu chez lovecraft ) ( le projet HAARP : http://chercheursdesons.hautetfort.com/media/00/02/1281520968.jpg )

  22. Si mettre une bombe dans l’eau ferait un gros plouf, est ce que mettre la meme bombe sur une fissure de la croute terrestre ne ferait pas justement un templement de terre suffisant pour avoir le tsunami ?

  23. Vous devriez lire l’excellent livre Complocratie, de Bruno Fay, sorti récemment aux éditions du Moment, qui répond très précisément à la question des tsunamis artificiels.

  24. Si c’etait une bombe je pense que nous aurions une trace de son explosion sur les sismographe avant , qui précède le tremblement de terre , l’activité de la croute terrestre .

  25. Ne pourrait t-on pas utiliser une bombe pour lever une vague qui remplirait les “piscines” de la centrale nucléaire de Fukishima ?

  26. Ce sont les extraterrestres venus de la planète Zorg qui sont à l’origine de cete foutue vague!!!.. des Néozélandais affirment les avoir vu atterir en douce dans les montagnes bleus.. ils pensaient être discrets les bougres mais heureusement que des yeux attentifs étaient là pour déjouer le complot interstellaire.. on sait désormais qui sont ces horribles gougnafiés !!.. parait il aussi qu’il auraient rencontré el Khadafi peu de temps auparavant.
    Des documents de la CIA e du Mossad relatent ces événements mais pour le moment c’est du top secret et très peu d’individu ont pu les consulter.. ceux qui ont pu ont ystérieusement disparu peu de temps après… A glaglagla…

  27. Pour engendrer un tremblement de terre équivalent à 600 mégatonnes de tnt, il faudrait bien une impulsion au moins égale à 1% de cette puissance.. 6 mégatonnes, donc, juste une toute petite bombe H, que seules 5 puissances nucléaires (voire 8) sont en mesure de créer….et qui ne serait pas précisemment un modèle de discrétion (cf. essais nucléaires en mer)

    Mais bon, l’esprit tordu des complotistes et conspirationeux ne s’arrêtera pas à si peu..l’alignement des planète, le projet h.a.a.r.p (parce que oui, en fait les ondes électromagnétiques ça donnerait des coups de soleil à la croute terrestre forcément).

    Il y’en a même qui mettent en doute l’existence même du séisme, parce qu’en fait si le japon s’est enfoncé de 75 cm c’est pas à cause du séisme..non en fait c’est juste que tous les japonais ont un peu trop sauté à pied joint tous en même temps (tiens, ce me rappelle quelque chose sur les chinois ça..)

    bref, les types gavés d’x-files , ça saoule à la longue.

  28. Pour en revenir au refroidissement des réacteurs.
    Question bête : pourquoi ne pas déverser de l’azote liquide dessus ?
    Quels seraient les risques ? (ou avantanges et inconvénients).

  29. Bonjour,

    Tout d’abord, merci à l’auteur pour un billet très intéressant.

    Je suis un mathématicien appliqué qui travaille sur la modélisation mathématique des tsunamis.

    Je voudrais attirer votre attention sur un autre rapport produit par les employés de Tetra Tech Inc. ( http://www.tetratech.com/ ) qui date d’octobre 1968 déclassifié aujourd’hui :
    W.G. Van Dorn, B. LeMéhauté, L.-S. Hwang. Handbook of Explosion-Generated Water Waves, 1968.

    Je possède une copie de ce rapport grâce au Professeur Melosh mentionné dans votre article. Après la déclassification ce document a servi d’une base pour publier ce livre :
    B. LeMéhauté, S. Wang. Water Waves Generated by Underwater Explosion, World Scientific, 1995.
    http://www.amazon.fr/Water-Waves-Generated-Underwater-Explosion/dp/9810220839

    Il est intéressant de citer ici quelques conclusions de leur étude :
    “Later, as theoretical and experimental studies revealed the relatively inefficient wave making potential of large explosions, and that in many cases most wave energy is dissipated by breaking on the continental shelf before reaching shore…”

    Donc, visiblément les auteurs sont assez sceptiques au sujet de la génération artificielle des tsunamis par les explosions sous-marines.

    Quand j’aurai du temps, je vais essayer de reviser leurs modèles et leurs calculs de point de vue de l’état de l’art actuel dans le domaine. Vraisemblablement on pourra faire mieux.

  30. @Denys Dutykh : j’ai survolé ce traité, dont Jay Melosh parle abondamment dans la communication que j’ai mise en lien dans mon billet. C’est effectivement à partir des travaux de Van Dorn et al. qu’on a conclu qu’une onde provoquée par une explosion sous-marine n’aurait pas l'”efficacité” d’un tsunami. Vous faites bien de rendre à César ce qui lui appartient.

  31. Voir ces deux liens :

    http://www.jp-petit.org/TSUNAMI/tsunami2.htm
    http://www.jp-petit.org/Presse/tsunami.htm

  32. Ah, on voit l’auteur payé à la page… 😉 Le premier paragraphe était utile, et il suffisait d’écrire le début du second de la manière suivante :
    “On sait depuis plusieurs années maintenant que … il y a quand même pas mal de gogols sur terre…”. Et voilà l’article était bouclé. A voir les réactions de tous ces imbéciles qui croient dans les projets secrets, et les trucs dont eux sont au courant etc… Sont bien graves les pauvres garçons… Plus c’est débile et plus ils mordent à l’hameçon. Il y a une explication assez logique, et presque naturelle, il y a eu un tremblement de terre (qui existent depuis plus longtemps que les méchants militaires et leurs projets secrets).
    Sinon les recherches de Jay Melosh sont liées à l’absence d’information concernant l’efficacité avec laquelle un impact d’astéroïde peut générer un tsunami, et il s’avère que c’est peu efficace (du moins, moins efficace que ce que l’on pensait avant, si on en croît les quelques expériences militaires sur le sujet), mais bon, on verra au prochain… En fait, non on ne verra pas, ça sera vraissemblablement dans plusieurs millénaires, et on sera déjà tous morts de cause naturelle… à moins que ce soient les militaires qui…

  33. @Alain Maury : j’aimerais bien (être payé à la page)…

  34. La bonne idée n’est pas de faire sauter une bombe dans l’eau mais bien de viser les failles chargées existantes et si possible en complément de provoquer le réveil des volcans. Techniquement ces deux choses sont possibles, coûteuses et aux conséquences futures inconnues, mais réalisables et dévastatrices.

  35. Va falloir m’expliquer cette paranoia concernant ceux qui croient au complot .Le nuage radioactif touche la californie , pourquoi les americains prendraient un tel risque ? ils sont suicidaires ? N’importe quoi .
    Ils savent très bien que le japon est bourré de centrale nucleaire est que donc c’est la derniere des betises à faire un tsunami .
    Comme je le l’ai dit et je le repete , on verrait , si c’etait une explosion , un bref ( en ms ) pique d’ondes qui precedent l’activite tectonique .
    Pour ex. quand la coree du nord fait des essais nucleaires on le voit sur les sismographes .
    Le japon vous est si sympatique que vous etes pret à croire n’importe quelle élucubration grostesque , pourtant si vous connaissiez vraiment son histoire vous sauriez outre la joliesse de son folklore que ce n’est pas un saint comme pays .
    Il est comme les autres .

  36. Discernement. Le 11 septembre comporte des tonnes de point troubles, voire “énaurmes” pour certains. Le qualitfier de théorie du complot est manquer d’informations. Ne jetons pas tout avec tout.

  37. @EIO : le propre de la théorie du complot est de susciter des commentaires comme le vôtre. Je plaisante, bien sûr…

  38. Un Tsunami a failli etre cree durant l’une des campagnes de tir nucleaires effectue sous terre par les Francais en Polynesie Francaise.Ceci etait du a un accident ,car l’ogive nucleaire etait coincee dans le puit,elle ne pouvait plus descendre et encore pire ne pouvait pas etre remontee a la surface.Il fut donc decide de la faire explosee la ou elle etait.La secousse seismique tres importante a ete enregistree en Nouvelle Zelande ce fut d’apres les temoins l’affollement complet. Au debu les Francais niaent puis ils ont fini admit que cela venait du fait que la bombe n’avait pu etre detonee a la profondeur requise.D’apres ce que je comprend un grand morceau du lagon c’etait aussi effondre dans l’ocean

  39. Dora l’exploratrice c’est alliée à Bob l’éponge pour contrôler la CIA à l’aide des extra-terrestre planqué sur Mars (Sous le fameux visage de Mars) Mais derrière tout ça il y a en fait JFK Michael Jackson et Elvis bien vivants planqués dans leur base antarctique, c’est pour camoufler les documents compromettant qui en parlent que le président US à descendu la moitié de Manhattan le 911 (avions+missiles+dynamite, c’est plus sur) .

    Ça fait mal LA vérité hein ???! Ah Aaaah !

    Bon Dieu !??, une araignée-espion dans mon bureau, ils m’ont repéré, je.. ! ça va cou…

    Ah non !? Ça n’a pas coupé, c’était une vraie araignée… pas comme…. la MOUCHE là ! qui m’observe sournoisement, FBI, CIA ? UMMO ???!!!!

    Taré !

  40. Le problème avec les partisans des complots en tous genres c’est que leur imagination est aussi étendue que leur ignorance. Plus vous posez les choses à plat pour les ramener à la réalité, plus ils nient la réalité.

  41. Les hommes ont toujours beaucoup d’imagination pour se détruire.

  42. […] le séisme japonais du 11 mars dernier, j’ai beaucoup écrit sur le tsunami (ici, là et là), en tâchant d’évoquer différents aspects du phénomène. Malgré cela, j’ai omis de […]

  43. Voici un lien d’un article de Michel Chossudovsky, concernant HAARP :
    http://www.globalresearch.ca/articles/CHO201A.html

« »