Astérix rencontre Naruto

Remixer le petit gaulois à la sauce manga, un sacrilège? Non, c’est ce qu’on appelle un mashup, et c’est plutôt réussi.

Des bagarres dantesques où le moindre coup de poing peut envoyer son ennemi voler à plusieurs dizaines de mètres. Des héros aux super-pouvoirs magiques coachés par un vieux sorcier. Des adversaires dont le nombre semble infini, terribles légions des Danaïdes… Dragon Ball Z, Saint Seiya ou autre manga épique du genre? Non: Astérix bien-sûr! Et pourtant… Christopher Lannes a créé sur son blog un mashup très bien fait, et plutôt amusant, d’Astérix redessiné et rescénarisée à la manière du manga d’aventure Naruto. Et cela marche assez bien: on se croirait dans un manga sans non plus avoir l’impression de quitter l’univers de l’intrépide Gaulois.

Le principe du mashup, “faire à la manière de”, est bien connu mais reste toujours diablement efficace quand c’est bien fait. «Ce qui est intéressant est la re-création, juge l’auteur Christopher Lannes. Des objets connus en font un nouveau, presque spontanément. Comme je touche à des univers que les gens connaissent plutôt bien et que je les fait se téléscoper, on partage [avec le lecteur] un moment complice de redécouverte, de contraste, de décalage.» Je n’aurais pas mieux défini l’efficacité de ces parodies.

Lui-même compte bien ne pas s’arrêter à ce premier et en fournir le plus régulièrement possible. Mettre en rapport Astérix et Naruto lui a paru assez naturel. «Le parallèle entre les deux m’est venu au cours de plusieurs discussions sur la BD avec des amis. Les squelettes narratifs des deux séries m’ont semblé assez proches et l’idée m’est venu de les mélanger. Je voulais avant tout voir ce que ça pouvait faire. Et le dessin me paraissait à peu près accessible, même s’il n’est pas parfait», explique-t-il.

Ce mélange BD/manga avec Astérix a d’autant plus de saveur que le dernier album du petit gaulois, Le Ciel lui tombe sur la tête , met justement en scène Astérix avec des personnages issus de mangas. Il rencontrait également des toons et autres super-héros sortis de comics américains. Sauf que là où le mashup de Christopher Lannes est autant un hommage à la BD européenne de son enfance qu’au manga d’aventures, l’album d’Uderzo était une charge réactionnaire contre le succès des BDs venues d’ailleurs. Astérix comme gardien de la tradition face aux envahisseurs japonais et américains… Parfois, six ans après la parution, j’y repense encore dans la rue et je m’arrête pour pleurer tellement c’était mauvais.

Comme il est une figure emblématique de la bande-dessinée, Astérix a fait l’objet d’autres mashup, souvent réduits à une seule illustration. J’ai quelque part un hors-série de Pilote (mâtin, quel journal!) sorti pour les 50 ans du héros gaulois qui en était truffé. Plus récemment est paru un album complet, Astérix et ses amis, reprenant un certain nombre de dessins réalisés par d’autres dessinateurs en hommage à Uderzo. Ci-dessous, quelques uns de mes préférés:

Astérix vu par Baru
Astérix vu par Manara
Astérix vu par Zep

Au mashup répond le caméo, que les amateurs de cinéma connaissent bien. C’est le principe de faire apparaître furtivement, au détour d’une scène ou d’une case, un personnage connu ou l’auteur de l’oeuvre lui-même. Alfred Hitchcock s’était fait une spécialité de faire des caméos dans ses propres films. En BD, son équivalent pourrait être Hergé que l’on retrouve dessiné ça et là, comme figurant, dans la plupart des albums de Tintin. Pour revenir à Uderzo, notons que les Dupondt de Tintin apparaissent au détour d’une case d’Astérix chez les Belges. Et qu’à l’inverse, Hergé fait apparaître Astérix (et Mickey) dans Tintin et les Picaros. Et vous, il y a des mashup ou des caméos de BD qui vous plaisent particulièrement ?

Laureline Karaboudjan

Illustration de une: extrait de Asterix no Desentsu par Christopher Lannes, DR.

12 commentaires pour “Astérix rencontre Naruto”

  1. En matière de caméo, il y a le légendaire Stan Lee qui, non content d’apparaître au détour d’une case de temps à autre, figure dans quasiment tous les films Marvel

  2. Il me semble que Lucky Luke apparaît dans un des albums de Blueberry, mais je ne me souviens plus duquel.
    De toute façon, le vrai plaisir est de trouver l’hommage discret, bien plus que de trouver l’info sur Internet!

  3. La BD de Kurumada se nomme “Saint Seiya” et non San Seyia… >_>

  4. En effet, je corrige ça tout de suite ! :)

  5. Oui sacrilège !!! Laissons Astérix dans sa version originale !!! On peut parodier ce que l’on veut mais il y a des classiques ! Et pourquoi ne pas remixer Voltaire ou Flaubert !!!

  6. Pas tout à fait.

    Un mashup est une création originale composée du mélange d’éléments provenant de sources hétéroclites. Ça n’a strictement rien à voir avec l’idée de “faire à la manière de”… Lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mashup

    Asterix no densetsu est un pastiche/exercice de style.

  7. “Et pourquoi ne pas remixer Voltaire ou Flaubert !!!”
    Et pourquoi pas, après tout 😀 … je pense à Salammbô mis à la mode “space-opéra psychédélique” par Philippe Druillet, qui fonctionne à peu près.

  8. […] Astérix rencontre Naruto […]

  9. […] Astérix rencontre Naruto Remixer le petit gaulois à la sauce manga, un sacrilège? Non, c'est ce qu'on appelle un mashup, et c'est plutôt réussi. Des bagarres dantesques où le moindre coup de poing peut envoyer son ennemi voler à plusieurs dizaines de mètres. Source: blog.slate.fr […]

  10. […] Astérix rencontre Naruto Remixer le petit gaulois à la sauce manga, un sacrilège? Non, c'est ce qu'on appelle un mashup, et c'est plutôt réussi. Des bagarres dantesques où le moindre coup de poing peut envoyer son ennemi voler à plusieurs dizaines de mètres. Source: blog.slate.fr […]

  11. […] : Un bon article sur le même sujet du côté des Bulles carrées, […]

  12. […] : Un bon article sur le même sujet du côté des Bulles carrées, […]

« »