21e étape, Belleville : “Les Triplettes de Belleville”

Pour en finir avec ce tour de France, une œuvre qui n’est pas un «film de vacances». «Remboursez nos invitations», me direz-vous, et je suis d’accord, je ne mérite que le goudron et les plumes. Ce film fait en réalité référence à la première partie du titre de ce blog, le Tour de France.

Merci de nous avoir suivis sur toutes ces étapes; même toi, qui étais en vacances début août, je te vois, fébrile, tu te dis: «Mince, je n’ai pas suivi TOUTES les étapes.» Tu peux encore faire amende honorable et rattraper les épisodes, maintenant que tu es de retour au boulot et que, tu peux l’avouer, les cigales et les plages te manquent. Bonne rentrée.


Belleville Rendez-vous extrait de Les Triplettes de Belleville

L’histoire

Mme Souza élève son petit-fils Champion, jeune garçon mélancolique qui n’a qu’une passion, le cyclisme. Devenu grand, il participe au tour de France mais, à la traîne, il se fait enlever par deux mystérieux hommes qui l’emmènent, lui et deux autres cyclistes, à Belleville, en Amérique. N’écoutant que son courage, sa grand-mère traverse l’Atlantique à pédalo, où elle fait la connaissance des Triplettes de Belleville, trois vieilles dames musiciennes dans un cabaret, qui deviennent sa complice dans la course-poursuite des ravisseurs.

Le lieu

L’arrivée du tour de France se fait, logiquement, à Paris, mais la majeure partie du film se déroule à Belleville, dans le New Jersey.

Ce que j’en pense

Avec Les Triplettes de Belleville, Sylvain Chomet retrouve une poésie qui se faisait trop absente du cinéma français depuis Tati. Quelle belle mélancolie, qui s’échappe de ce film d’animation sublime, du scénario au dessin, de la musique à l’humour. Un film tendre et dur, délicieusement rétro. Un bijou du septième art, tout simplement.

Le conseil

Il n’y a qu’un voyage pour vous émerveiller comme ça.

Un commentaire pour “21e étape, Belleville : “Les Triplettes de Belleville””

  1. Quelle jolie idée que ce Tour de France en films !
    J’avoue ne pas bien connaître le cinéma Français.
    J’imagine tout à coup une croisière d’une semaine avec 3 films par jour, à titre de ‘révisions de vacances’ – pour ceux qui ne sont pas encore partis. Des cigales gardiennes en quelque sorte :)

    Bonne rentrée à vous !

Laissez un commentaire

«