Les prisons sont dans la merde

La prison c’est un no man’s land, suspendu entre la civilisation et l’enfer de Dante. Les détenus comme les gardiens qui le peuplent composent leurs quotidiens là où la société, le nez pincé, rejete ce qu’elle n’assume pas. Eric Moine nous offre une plongée dans le giron de la merde.

prison merde cellule

Dans sa guerre avec l’administration pénitentiaire, un détenu utilise depuis peu une arme dévastatrice : les excréments.

Kaladi Boubala creuse son tunnel sans fin. Ce détenu de 34 ans actuellement incarcéré à la centrale de Moulins-Yzeure, s’est enlisé, comme beaucoup d’autres, dans une spirale de révolte contre l’administration pénitentiaire. Mais elle rend coup pour coup. Il avait été mis en prison, la première fois, en 1996, pour une affaire de vol avec violences. Il avait pris cinq ans. Il aurait donc pu passer du XXème au XXIème siècle comme une fleur, à s’épanouir dehors. Seulement, il a commencé à insulter tout ce qui porte l’uniforme ou la robe, les surveillants de prison comme les magistrats. A cogner parfois. A chaque fois, il a été condamné pour ces faits commis durant sa détention. Alors, il y est toujours en prison. Déjà dix ans de plus que prévu. Et il n’en voit pas le bout, le cumul de ses condamnations ne lui promet pas une libération avant 2024. Classé DPS (détenu particulièrement signalé), il passe sa vie en quartier disciplinaire. Surveillé comme le lait sur le feu. Il a pourtant trouvé une nouvelle arme pour déborder. Lorsque les surveillants lui amènent sa gamelle, il garde les récipients en plastique.

prison merde cellule_8915283

Il les remplit de ce qu’il a ingurgité. Mais après le circuit naturel. Un mélange d’urine et d’excréments qu’il balance à la première occasion sur les surveillants , raconte l’un d’eux : « Entre les repas, les promenades, ses hurlements, on doit y aller une dizaine de fois par jour ». Kaladi Boubala n’a parfois pas la patience d’attendre, il souille ses cellules avec son mélange, en fourre dans les serrures pour que les clefs s’en imprègnent, en badigeonne l’œilleton, fait couler ses liquides sous la porte : « Comme ça, il est sûr de nous foutre dans sa merde ». Les surveillants ne s’approchent d’ailleurs plus de sa cellule qu’harnachés avec une combinaison qui les couvre totalement et un masque comme dans les tranchées : « C’est la guerre ! »

prison merde cellule_8915281

La médecine du travail est venue faire un rapport pour expliquer que les agents pénitentiaires, au-delà du sentiment d’humiliation de se faire badigeonner de merde, risquent des infections bactériologique, sans parler de l’odeur : « Et son état de santé est un secret médical. On ne peut pas savoir s’il a le VIH ou l’hépatite. Alors à chaque fois qu’on est éclaboussé, on doit se farcir tout le protocole de recherche de ces maladies, avec les médicaments préventifs et surtout l’angoisse qui va avec ». Un autre surveillant se mord les lèvres pour confier : « Vous imaginer quand on rentre à la maison et qu’on dit à sa femme et à ses gosses : « Aujourd’hui, je me suis fait balancer de la merde à la gueule ».

prison merde cellule_8915282

Impuissance de l’administration pénitentiaire, avoue un cadre : « Les psychiatres ne décelant chez lui aucune maladie mentale, on ne peut pas le transférer dans une unité spécialisée ». Quand la pression des surveillants est trop forte, Kaladi Boubala est transféré dans une autre prison. Il en est à plus de soixante-dix… [NDLR: Kaladi Boubala vient encore aujourd’hui d’être transféré à Bourg en Bresse] Encore à peu près cent-vingt à badigeonner en France, relève Younès Mellakh, délégué UFAP : « On se le refile comme un paquet de merde. On avait déjà eu un autre cas semblable l’an dernier ; un gamin de 27 ans condamné à huit ans en 2000 mais qui avec ses conneries n’est plus libérable avant 2017. On nous dit qu’ils ne sont pas fous mais quand même, pour faire ça, je ne sais pas comment ça s’appelle, mais il ne faut pas être bien. C’est aussi indigne pour nous que pour eux ». Quand on l’interroge sur ces détenus, l’administration pénitentiaire se pince le nez : On ne commente pas les cas personnels ».

Info plus

Les UHSA cahin-caha

Prison_Punishment

Le gouvernement a lancé un plan d’aménagement de dix-sept unités hospitalières spécialement aménagées  (UHSA) pour les détenus atteints de troubles mentaux, 705 places en tout. Mais le premier à avoir ouvert, à Lyon, en mai, pour les régions Rhône-Alpes et Auvergne, reste le seul pour l’instant, avec 60 places pour toute la France. La difficulté à déterminer qui peut faire quoi entre personnels pénitentiaires et soignants a ralenti le programme. Selon les sources, au moins la moitié des 62.500 détenus en France souffrent de problèmes psychiatriques.

Eric Moine, à Moulins

Photo de Une : Sin City, 2008, Allociné.com

20 commentaires pour “Les prisons sont dans la merde”

  1. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par de Boni, Drew. Drew a dit: http://blog.slate.fr/chasseur-d-etrange/2010/11/20/les-prisons-sont-dans-la-merde/ […]

  2. Je connais Boubala, puisque dans la Centrale où je travaillais, je l’ai “cotoyé” si je puis dire…
    Je vous passe l’horreur (et l’odeur) se dégageant du Quartier Disciplinaire. Boubala arrive à raisonner (si, si !). Il disait qu’il faisait cela pour emmerder (c’est la cas de le dire) le directeur. Le problème, c’est que ce n’est pas le premier emmerdé le directeur, mais plutôt ses personnels…
    Quoiqu’il en soit, ce type devrait être depuis longtemps dans un établissement psy, traité à coup de tranquilisants par des spécialistes. Parce que la prison, franchement, il n’a rien à y foutre !
    C’est une banalité que de dire cela, mais pourtant, rien ne se passe. Tout le monde démissionne de ses responsabilités.
    Tous ces experts à deux balles qui prétendent qu’il est “normal” devrait venir se faire balancer de la merde régulièrement. Cela changerait probablement leur raisonnement. Le problème, c’est qu’il se limitent à la consultation de son dossier au greffe. Se faire badigeonner leur remettrait l’esprit en place !

  3. Je pense que ce homme est plutot malade et il serait mieux de faire appelle une expert de sante mentale pour examiner son cas.

  4. c est un cas irrécupérable et qui coute cher a l état enfin a nous qui travaillons et payons nos impots qu on le renvois dans son pay d office il n y a pas de place pour des gens comme ça pauvre FRANCE !!!!

  5. La peine de mort, comme ça il retournera à la terre.. pourquoi s’encombrer de ça, d’autant qu’il n’est pas fou et le fait consciemment pour emmerder la pénitentiaire qui ne fait qu’appliquer sa condamnation..

  6. Je lis: “Un gamin de 17 ans”… Faute de frappe j’espère!

    Bon courage à ces gardiens, une prime d’emmerdement serait la bienvenue!

  7. Kaladi Boubala est français ou pas ?
    S’il a un titre de séjour ou non, qu’on le renvoie. Si c’est le cas, encore une fois on ne fais rien, les gardiens risquent des maladies et lui, il deviendra encore une de ces assistés qui sans jamais avoir travaillé aura droit à cette pension minimum vieillesse et tout ce qui va bien avec (logement, aide de la mairie, couverture sociale gratuite, etc…..)
    et on va encore payer pour ça.

  8. A 20 ans il est condamné à 5 ans de prison pour vol avec violences. En prison le sujet se révolte, insulte et frappe ceux qui symbolisent le pourquoi il est en prison (gens en uniforme ou en robe).

    Aujourd’hui, a 34 ans, il passe sa vie en quartier disciplinaire et ne sortira, au mieux, qu’en 2024. Il passe son temps seul, à barbouiller les murs de sa cellule avec ses excréments. Et les psychiatres ne décèlent chez lui “aucune” maladie mentale.

    De mon point de vue, le système carcéral et judiciaire devrait diagnostiquer les malades mentaux en prison et créer le nombre de places nécessaires en psychiatrie pour les soigner ou les accueillir. Mais en réalité, le système fonctionne à l’envers : on décrète un nombre de places disponibles et seulement alors on définit le nombre de malades.

    Je suppose que ce sont les aspects financiers qui ont poussé le système à devenir à ce point cynique. Si c’est le cas, j’aimerai connaître le coût d’une personne en psychiatrie afin de le comparer au coût d’une personne en quartier d’isolement et nécessitant de tels moyens exceptionnels de contrôle.

    Ce n’est qu’alors que je saurai si ce raisonnement est valide ou pas.

    Et même si c’est le cas, ce raisonnement reste inhumain et dégradant et décrit une facette cynique et peu glorieuse de notre société.

  9. chpère et peine de mort, serieux vu comment vous raisonner […], vraiment mais vraiment vous mériteriez d’etre incarceré a coté de sa cellule pour manger de la merde vous aussi, toi chpère on devrait t’incarcerer dans une cellule d’un metre de chaque cotés et de 1m de hauteur a te donner du pain sec toute ta vie jusqu’à que tu crèves. Et toi peine de mort on devrait t’enterrer vivant […] !

  10. Un détenu coute en moyenne 60euros par jour, ce crétin doit faire exploser la moyenne…Le système carceral est comme la société, trop tolérant: il fout la merde, et bien on déplace le “problème” ailleurs! ce serai une bonne idée de rouvrir le bagne, au moins la bas on lui ferai manger sa merde.
    Le cv de ce musulman est formidable, encore une richesse de l’immigration! S’il a la double nationalité (autre sujet) qu’on le renvoie chez lui finir de décorer sa cellule, je pense que là-bas il n’aura pas le même traitement

  11. Combien de temps les Français vont-ils continuer à payer pour ce genre de parasites sans se révolter?

  12. Si les surveillants la lui faisaient nettoyer sa merde ?
    Avec une ” arme ” pour l’y contraindre, la nourriture. Pas de nettoyage, salissure au contraire ? Pas à bouffer. Et pas de promenade non plus. On verra qui cédera le plus vite.

  13. Il n’est pas fou, il a seulement voulu jouer le malin en ne respectant pas les règles.
    Avec une bonne conduite il serait sortit à 22-23 ans, maintenant pas avant 48 ans et probablement encore plus… voir jamais !
    Ce type est juste un rageux qui un jour a insulté un juge, puis il s’est mangé 1-2 ans de plus. Et plutôt que de s’écraser il a continué, bref il a bien gâché sa vie juste pour de l’orgueil.
    Cet orgueil démesuré l’on voit ça souvent chez nos attardés dans les banlieues

  14. Patrick, Proud, Chpére, Doglio et Peine de mort, j’admire votre grande ouverture d’esprit et tout cet amour de l’homme (mais surtout l’homme possédant un patronyme étranger), me laisse sans voix.
    Je vous souhaite seulement qu’un gros mais alors un gros tas de merde (…), vous tombe dessus et vous asphyxie. Pensez à pas vous reproduire surtout. Bien aimablement, mimilil

  15. il y a du caca

  16. J’aime bien le “qu’il retourne dans son pays”, qui montre bien à quel point les auteurs de cette phrase n’ont pas pris une seule seconde en compte la possibilité que ce monsieur puisse etre de nationalité française.
    Mais je vous contredit, des gros emmerdeurs bien français, on en a à revendre (à commencer par ma voisine de pallier qui fait exprès de laisser son chien pisser sur mon paillasson).

    En tous cas, la tenacité de ce détenu m’impressionne.
    Car au final, c’est lui qui subit le maximum du désagrément.
    Les gardiens ne sont confrontés à sa merde que quelques fois par jours, mais lui c’est 24h sur 24 qu’il passe dans ses propres déjections.
    Je vois mal comment faire renoncer quelqu’un qui est pret à subir la merde à 100% afin que les autres la subissent à 50%.
    Le rapport de force est parfaitement inégal.

  17. Dans les cellules de ségrégation aux Etats-Unis les prisonniers font souvent la même chose que Kaladi Boubala, mais pas de cette façon extrême. On ne sait pas ce qui se passe dans leur tête. En tous les cas ce n’est pas un comportement normal. Il souffre certainement de PTSD. La vie en prison, même si on mérite d’y être est une expérience traumatique. J’ai écrit un blog “PTSD in Prison” si vous comprenez l’anglais vous pouvez le lire à http://www.politicsandjustice.com ou cliquez sur ce lien: http://www.healthmad.com/mental-health/prison-PTSD.106218

  18. je suis étonnée par certaine réactions , le faite est que les surveillants ne sont pas les poubelles de la société , la critique est toujours plus facile que les agissememnts, on leur demande de réussir là ou la société a échoué, là ou les médecins psy ont échoué, ils ne sont pas des supers héros seulements des hommes et des femmes qui travaillent et qui tout les jours cotoyent la misère sans jamais se plaindre.Alors remettons les choses à leur place .Courage à l’AP

  19. Un grand bravo a Kaladi Boubala et aux autres qui ont le courage et la force de se rebeler contre le systeme. Je comprends parfaitement la demarche, c’est soit ca, soit agresser physiquement les gardiens a chaque rencontre. L’approche scatologique me parait etre la meilleure et la plus courageuse. Tous les prisonniers devraient suivre son exemple jusqu’a l’obtention de meilleurs conditions d’incarceration.
    Et puis passer sa vie en prison parce qu’on insulte ses juges et que l’on accepte pas le reglement penitencier… l’arogance et l’inhumanite de la justice francaise est decidemment sans borne. Je plains tout de meme les gardiens qui eux aussi sont des victimes. La solution est pourtant simple: Liberez-le!

  20. @Andre : C’est une blague ?

    “le courage et la force de se rebeler contre le systeme” : Où voyez-vous le courage dans ces actes ? Jeter ses excréments sur le personnel pénitentier est un acte de bravoure ?

    “c’est soit ca, soit agresser physiquement les gardiens a chaque rencontre.”. Ayant été reconnu coupable, ne peut-il pas simplement purger sa peine ?

    “l’arogance et l’inhumanite de la justice francaise est decidemment sans borne.”. Moi je vois de l’inhumanité dans le fait même de jeter ses escréments. Non dans le fait d’exercer le métier de surveillant pénitentiare.

    “La solution est pourtant simple: Liberez-le!”. Bah oui tiens, pour éviter le problème des prisons, supprimons les prisons et libérons les prisionniers !

    Quelle honte de lire de tels propos !

« »