Régionales : premiers pas de l’oie pour l’extrême droite 2.0

bloc-identitaire

Lundi 16 Novembre dernier, sur le parvis de la gare Montparnasse. J’attends sur la place vide la distribution d’une soupe populaire un peu particulière, « une bouffe gauloise », mais personne ne se montre à l’horizon. Seuls deux jeunes hommes, des éclaireurs me dis-je, attirent mon attention par leurs aller-retour répétés et entrecoupés de coups de fils fiévreux : la voie est libre. Un camion arrive, et rapidement une petite troupe se forme pour déployer tables et chapiteaux. C’est le cérémonial habituel qui précède la distribution de « soupe au cochon ». Cette activité, déclarée illégale par le Conseil D’État en Janvier 2007, vise à contrebalancer la discrimination dont souffriraient les SDF « Français de souche ». Au menu de ce soir ? De la quiche au lardon, de la soupe -au lard biensûr-, du poulet aux légumes et de la tarte. Le tout est arrosé de vin bon marché, un détail qui assure une bonne fréquentation. Les SDF, un peu timides, sont au rendez vous. Évidemment parmi eux, pas l’ombre d’une peau trop matte, d’une main de Fatma ou d’une étoile de David. C’est cet « esprit de sauvegarde ethnico-culturelle» qu’espère traduire politiquement le bloc identitaire. Le premier tour des élections régionales ce dimanche sera l’occasion d’un baptême du feu électoral pour la nouvelle formation apparue en avril 2003.

Avec une caméra fort peu discrète sous le bras, je me hasarde à m’annoncer pour ne pas déclencher l’hostilité de l’assemblée. Peine perdue, un cordon sanitaire de bénévole/militants m’entoure bientôt pour me signifier qu’ici, on aime pas la presse et encore moins la télévision. A force de négociations j’obtiens de pouvoir échanger quelques mots avec Odile Bonnivard, porte parole de l’association SDF (Solidarité des Français) qui organise régulièrement de tels « évènements clandestins » un peu partout dans Paris.

soupe-au-cochon

Quels liens avec le Bloc Identitaire ? L’association SDF élude la question et se proclame politiquement indépendante. La porte parole de l’association avoue cependant que personnellement, un bon score identitaire lui conviendrait parfaitement. D’ailleurs elle reprend à l’envi le slogan  « les nôtres avant les autres ». Avant d’ajouter une touche de candeur rose-brune : «  J’admire la solidarité des chinois. Vous n’en verrez jamais un mendier. Ce devrait être pareil pour nous autres. ». Un frisson me parcourt, il fait froid.

Islamophobie solidaire

Pour Odile Bonnivard, il est essentiel que les plats distribués contiennent du porc. « Nous n’excluons personne, le porc reste cependant un aliment traditionnel français et peu cher. Il y a sept autres soupes populaires distribuées ce soir dans Paris, dont celle du Croissant Rouge. Comme eux nous faisons ici une action de solidarité communautaire à destination des français que nous estimons délaissés ». Le porc, ingrédient traditionnel de la cuisine Française disparaît peu à peu des menus de cantine comme de plats distribuées par les organisations de solidarité locale, regrette la bénévole identitaire. « Nous on accepte tout le monde, même les juifs et les musulmans, s’ils acceptent de manger du porc. » ajoute t-elle avec une pointe d’ironie. « Quand on a faim on ne fait pas de chichis », me lance discrètement un bénéficiaire libanais francophone qui s’est glissé dans l’assemblée.

charliehebdo

 La soupe se poursuit, je me promène et tente de discuter avec des SDF présents, malgré la pression que font peser certains militants qui n’aiment pas me voir leur disputer leurs ouailles. « Attention à ce que tu vas dire de nous. On a un service d’ordre formé pour retrouver les gars comme toi », me lance un « vieux faf » alcoolisé. Il semble qu’il fasse maladroitement le beau « pour passer à la télé ». Avec deux autres comparses il se frappe la poitrine, tend le bras et entonne un vibrant « Maréchal nous voilà ». Les bénévoles sourient sans rien dire d’un air pincé et gêné. Tout le reste de la soirée il me suivra en regardant par dessus mon épaule ce que je filme.

(Les images qui suivent ne sont pas les miennes).


Soupe au cochon
envoyé par polski. – L’info video en direct.

Serge*, un ancien enseignant à la rue depuis bientôt 5 ans, ne choisit pas cette soupe par hasard, et accepte de témoigner. « Je suis scandalisé par les restos du Coeur qui ne servent que des menus Halal-compatibles pour satisfaire les musulmans ! Nous sommes dans la misère parce qu’il nous manque tout ce qui est donné aux immigrés : des emplois, des logements, des passes droits administratifs et fiscaux… » Lui qui a bien appris le laïus de la victimisation xénophobe vient ici pour échanger et trouver son exutoire. D’autres ont simplement faim, et acceptent un petit lavage de cerveau contre bon un remplissage d’estomac…

racismeantiblanc-jpg

Un Bloc en plein Front

De nombreuses divergences politiques distinguent le Front National du Bloc identitaire, bien qu’ils se disputent la même frange de l’échiquier politique. Un petit détail, qui ne manque pas d’agacer Le Pen sur France Inter, le 23 février dernier.

Il y a également une volonté marquée de se dégager de l’image antisioniste et antisémite véhiculée par les sulfureuses prises de positions d’autres animateurs du courant national tels que Bruno Gollnisch ou Alain Soral. On constate que le fibre de la république indivisible est bien moindre chez les identitaires, plus favorables au fédéralisme européen.

IDentitaires2

Le bloc mise sur un scénario à l’italienne : après le MPF, une absorption du FN par l’UMP (comme le “Popolo della libertà” de Berlusconi a absorbé l’Alliance nationale de Gianfranco Fini) qui lui dégage un créneau politique analogue à celui qu’occupe la Ligue du Nord italienne (parti populo-xénophobe qui aligne 4 ministres au gouvernement de Rome).

« Contrairement au FN le courant identitaire n’est pas anti-européen » confirme Hervé*, jeune sympathisant du « Projet Apache », aux airs de titi parisien. « Mais nous voulons l’Europe de Charlemagne : de même qu’il existe une Afrique noire, il doit y avoir une Europe blanche, et Chrétienne». Le discours identitaire distingue trois degrés d’identité : régional, national, continental, que le projet politique doit articuler.

facho 

« A la France des lumières, nous opposons celle de la terre et des morts de Barrès ».

A la nostalgie de la grandeur passée et à l’exaltation des grandes épopées sublimées par la propagande nationaliste (ressorts classiques de l’extrême droite), Hervé, l’étudiant intello -identitaire ajoute une vision d’avenir apocalyptique, aux relents de futurisme décadent des années 30. Pour l’avant gardiste de bénitier, il s’agit d’organiser « la France d’après », celle où l’islam inexorable aura « réduit les bancs à l’état de minorité ». Il faut donc organiser la résistance culturelle et politique.

Là où le Front National fait ses plus grands succès auprès des personnes âgées dans les communes rurales et auprès des ouvriers, le bloc identitaire cible également les jeunes qu’il tente de conquérir et de stimuler par des actions spectaculaires et une présence très organisée sur le web.

Communiqué du 1er mars 2010, au sujet de la journée sans immigrés : «Le Bloc identitaire a décidé […] de se joindre à cette journée d’action pour en amplifier la portée. L’ensemble des mouvements de jeunesse associés au Bloc Identitaire ont eux aussi décidé, à l’unanimité, de mobiliser leurs militants afin d’apporter leur savoir-faire à cette journée historique. […]. Le Bloc identitaire entend signifier que ce rêve d’une France sans immigrés, devenu réalité un jour dans l’année, est réalisable 365 jours par an ».

012_bourges

Sur le terrain le bloc identitaire se fait écran d’une nébuleuse complexe d’associations disparates et de comités locaux qui rassemblent quelques centaines de personnes, un gros millier tout au plus . Leur créneau : la préférence culturelle, l’islamophobie, l’anticapitalisme poujadiste. Selon Hélène Richard, belle blonde trentenaire, membre du bureau exécutif du Bloc, le jeune parti espère une entrée en matière fracassante, avec des scores atteignant les 5% au premier tour des régionales dans ses fiefs.

Apaches 

Nissa Rebela, le groupe politique de Philippe Vardon est l’un des principaux organes qui composent le Bloc. On y trouve aussi une multitude de groupuscules comme Alsace d’Abord, le projet Apache à Paris ou encore JIRijsel à Lille, qui tentent eux même de s’insérer dans la ligné de grands partis régionalistes et xénophobes d’envergure européenne comme le Vlaams Belang Flamand, du FPÖ/BZÖ Autrichien ou la Ligue du Nord. Une telle stratification de statuts et de façades permet aussi au Bloc de se protéger des attaques légales que ses actions pourraient susciter.

Pied au cul pour les Ch’tis

« On a pas à Montpellier la possibilité d’accueillir toute la pauvreté de la France ». Ainsi entend t-on Richard Roudier, tête de liste de la Ligue du Midi (une liste qui émane du bloc Identaire) déclarer qu’il va stopper l’afflux de nordistes à Montpellier, menacée de surpopulation. Jacques Bompard, maire d’Orange et candidat de la ligue du Sud (123 personnes réparties sur 6 départements méridionaux) propose pour sa part de se faire un trésor de guerre : « plus de sous aux associations qui font la promotion des cultures et coutumes étrangères », annonce son programme. Il propose la mise en place d’une police des TER bien que la police ne relève pas du conseil régional.

Le bloc identitaire est un coup médiatique de bout en bout, dit-on sur le blog d’extrême droite politrash. Il joue en effet à fond la carte des nouveaux canaux de diffusion : Twitter, Facebook, Youtube, pas moins de trois « sites officiels » et deux journaux… Ses militants sont compétents et triés sur le volet. Une sélection en amont et un entretien rigoureux précède l’intégration des nouveaux, laissant de coté les amateurs tonitruants de « Sieg Heil ». Il forment des groupes de trolls informatiques qui viennent orienter les forums de discussion de gros sites et animent un réseau communautaire. L’actuel Président Fabrice Robert est un expert en matière de communication.

jeunesse-identitaire

Consultant multimédias de 37 ans, le chef des identitaires est diplômé en science politique et conseiller municipal de La Courneuve. Il a créé et animé plusieurs revues du cru et joue dans le groupe de rock “hardcore” Fraction hexagone. Le bloc déteste les journalistes. Fabrice Robert s’est donc doté de son propre réseau de médias. L’un des actes fondateurs de la mouvance fut d’ailleurs la création de Novopress, une « agence indépendante » entretenue par des militants bénévoles. L’actualité y est détaillée, de copier-coller en plagiats, agrémentés de citations haineuses et de détails xénophobes. Le meilleur moyen pour Fabrice Robert d’assurer une information monochrome à l’heure du meltingpot. On y lit à l’envie de larges extraits du journal FN Minute, des communiqués de presse du bloc, des diatribes en forme de scoop dévoilant des projets de construction de mosquées…

L’ultra droite post nationale et inter-régionaliste (de la mort qui tue)

Les modes d’action sélectionnés visent plus ou moins adroitement le buzz sur le web et la visibilité dans la rue : soupes au cochon, les virées graffitis et collages d’affiches, les campagnes anti-mosquées ou encore les rondes citoyennes. Ces semi-milices font les sorties de classes pour inviter les jeunes à l’autodéfense face aux « agressions anti-blancs ». Ils disposent également de permanences telles que « la Maïoun » de la rue Ribotti à Nice, présenté comme un local d’association culturelle. Elle sert à l’embrigadement et à l’encadrement rigoureux des loisirs des jeunes militants. On y fait la fête, pioche des arguments politiques et historiques dûment sélectionnés pour la défense de l’identité régionale et nationale.

Il s’agit de créer un climat propice à la mise en place de la fameuse résistance des français de souche. Le bloc identitaire, et les divers organes associatifs qui le composent se voudraient être à l’extrême droite ce que Génération Précaire ou l’Appel et la Pioche sont à la gauche : une matrice de nouveau militantisme, légaliste et loin des Skin heads, dans une démarche inventive et résolument tournée vers « l’avenir ». Il s’agit de remettre au goût du jour des formations historiques du nationalisme révolutionnaire telles qu’ Occident, le GUD, Unité Radicale ou Troisième voie qui n’avaient jamais franchit le pas électoral.

autocs-bloc2010-03assez

"L'avenir de la nation est dans le jambon beurre" proclame le BI

De la carcasse d’un Front National toujours pourrissant, sur fond de Quick Halal, de Burkinis et de minarets, naît timidement une version française de cette nouvelle extrême droite mondialisée, fédéraliste, moderne, et malheureusement très efficace qui se répand goulument en Europe, comme en témoignent les succès du défunt Jorg Haider, de Geert Wilders ou d’Umberto Bossi. Ce premier tour, en forme de primaires à l’extrême droite doit retenir l’attention, et pourrait marquer l’émergence de l’extrêmisme “post-national” de demain. Vous assisterez ce soir à ses premiers pas, ou à sa première chute.

 MdB

* les prénoms ont été modifiés.

 

15 commentaires pour “Régionales : premiers pas de l’oie pour l’extrême droite 2.0”

  1. Tout cela est à peine tendancieux !
    Rien ne manque : la photo des provocateurs levant le bras, les commentaires fielleux : si une femme dit admirer la solidarité des Chinois de Paris, qui ne laissent pas leurs compatriotes dans la rue, c’est de la “candeur rose-brun”(sic). Le brun commence vraiment très tôt !
    Est-ce cela qui vous fait frissonner ?
    Couvrez-vous, mon ami, couvrez-vous !… Comme disait Alain Delon à Marc-Olivier Fogiel qui lui disait frissonner à l’évocation de son amitié avec Le Pen !

  2. les autres cultures ou ethnies étaient plus fraternelles peut-être que le bloc identitaire n’existerait pas. La chappe idéologique qui prévaut en France laisse se développer des pratiques de rejets systématiques de ce qui a construit la France. Il me semble que tout n’est pas à jeter sinon les étrangers n’afflueraient pas en masse …

  3. La soupe au cochon c’est la réponse légitime au tout hallal de Quick et autres.

  4. Avouez que la récup de la journée sans immigrés c’était assez amusant et franchement je ne vois pas le souci avec cette histoire de soupe…
    C’est tellement du grand n’importe quoi ces histoires de de discriminations que les nationalistes n’ont pas besoin d’en faire beaucoup.

  5. Hop, un article sur ces golgoths de néo-nazis ringards (mais dangereux, ne l’oublions pas) et des fafs qui débarquent pour faire un copié collé soigneux de leur idéologie ultra standardisée.

    Surtout continuez comme ca, ne sortez pas des clous de la bien-pensance d’extreme droite les gars, un peu de “penser tout seul” pour une fois, risquerait bien en effet de vous faire exploser les neurones^^.

    (Bon heureusement, avec leur QI d’huitre, ils sont faciles à démasquer).

    Et à ce propos, je crains que vous n’ayez déja perdu la bataille, Sarko vous a piqué toutes vos idées nazes et les a appliquées illico, se rendant immédiatement ridicule dans la foulée! Raté pour le retour de Pétain..

    Bref nn voit que ca ne vous réussit pas trop, vos idées au pouvoir: le nabot présidentiel est devenu l’objet de la risée générale, particulièrement parmi les jeunes. Pari perdu les ptits fafs!

    Du coup qu’est ce que vous allez faire maintenant? Eh mais j’y pense! Vous pourriez toujours rejoindre la scientologie, vous y retrouveriez des gens de votre niveau :-)

  6. Laissons les ce n’est pas grave, la France et l’Europe une fois de plus retombent dans leurs vieilles pratiques…
    Les “Apaches” sont les plus drôles se faire passer pour des victimes utiliser l’atroce histoire des amérindiens… ça me fait un peu penser à Zemmour, qui parle de “populations autochtones” chassées des cités alors que les personnes issues de l’immigration qui vivent dans ces cités ont été placées là selon une certaine politiques, ils ne sont pas venus avec option bidonville et et cités… Il nie l’atrocité du colonialisme à l’Européenne et en même temps s’approprie la souffrance des populations qui ont été occupées, massacrées et pillées… Pillées encore aujourd’hui… La Françafrique s’éffrite peu et à peu c’est ça qui fait peur aux élites c’est pour cela qu’elles se taisent et encouragent […].

    Je dis bien ingrate car dans ma famille issues du Maroc, il y a eu des morts, ou des survivants de la seconde guerre mondiale et de l’Indochine… Mon grand Père a été à Monte Cassino et mon grand oncle était dans ses bras, en tentant de trouver les “nids d’aigles” (Cache d’Hitler) il s’est retrouvé à libérer des camps de concentration, lorsqu’il a participé à la libération de Paris il a dut entrer dans la ville en tenue américaine pour ne pas outrer les bons petits parisiens, puis l’Indochine ou il a été prisonnier… Résultat même pas de pension, même pas d’aide quand il est tombé malade… Pays d’ingrat (je parle des élites bien entendu, le peuple subit), le SNCF est venu chercher des hommes dans le village de mon père, il a travaillé 35 ans pour cette société, ils l’ont poussé à prendre sa préretraite puis l’ont expulsé de son appartement de fonction sans aide au relogement comme ils ont coutumes de le faire…
    Alors je vais vous dire, les discriminés ont une telle force d’endurance et de persévérance, rien à voir avec ceux […] qui pleurent la fin de pleurent privilèges…
    Non nous ne partirons pas, nous sommes chez nous à 100 % (et même nous avons la chance d’avoir une double culture et toc!) et nous apportons beaucoup à la France comme la France nous a donné, je ne parle pas de patriotisme ou de nationalisme laissons cela aux cerveaux vides et aux frustrés, je parle d’échanges et de transmission… Mais en plus la majeure partie des français d’origines savent que nous sommes des leurs…

    C’est fou quand même tout ce que les élites européennes ont fait à l’Afrique, tout ce que les élites françaises ont fait à ma famille et sur plusieurs générations, pourtant nous n’avons pas cette haine primaire… Ces trous de … se font racketter une fois, voler un sac et hop on généralise…
    Bandes d’attardés vous voulez finir comme les békés? Entre consanguins?

    Vous me faîtes marrer, on va se marrer…

    Pour ces histoires de boulot, ils pleurnichent, en attendant ceux qui continuent à se taper le sale travail sont encore aujourd’hui principalement des personnes issues de l’immigration…

    Retroussez vos manches, lavez vos trottoirs pleins de merdes, faîtes le ménage, récurez les chiottes des bourges, occupez vous juste de vos vieux et on en reparlera… Ma mère a souvent été hospitalisée ces derniers temps, elle a souvent eu des personnes âgées qui partageaient sa chambre, vous ne vous imaginez pas le nombre de fois où elle s’est entendue dire la chance qu’elle a de voir ses enfants et son mari souvent, d’avoir de la visite tous les jours, alors qu’eux étaient parents ou grands parents, et ne recevaient quasiment personnes… Nous restions aussi avec eux, à discuter du passé des différences culturelles entre le Maghreb et L’Europe… Aucune ne prime sur l’autre… Sans les empires précédent, dont le musulman il n’y aurait jamais eu de renaissance, mais allez faire comprendre ça à ces imbéciles…

    J’emploie le vous vu le nombre de frustrés qui viennent ici hé! Les guignols dans ce cas demandez aux expats à ceux qui vont en Afrique au Maghreb par exemple […] à ceux qui sont retraités et qui vont se marier avec des gamines issues de familles pauvres presque affamées, demandez leur donc de donner l’exemple en apprenant les langues de ces pays, en s’adaptant aux coutumes de là bas… Il y a des villages de vieux là bas parce que la sécu leur conseille d’y aller six mois par an ça coûte moins cher à la France, il y a tout un tas d’ européens qui ouvrent leur boites là bas parce qu’ils ne payent pas d’impôts… Le jour où les peuples d’Afrique s’éveilleront, là vous pleurerez bande de naze…

    La seule chose qui se passe c’est la chute de l’ Europe et des États Unis et l’émergence de nouvelles puissances économiques qui font concurrence sur le marché africain, alors merci à la Chine, merci à l’Asie et à l’ Amérique Latine… (Ils ne sont pas forcément plus sympathique, ils assistent juste à la chute de l’Europe et de ses ramifications et retiennent la leçon).

  7. Bonjour,

    Geert Wilders n’est pas d’extrème droite ; il est libéral, tout comme son amie et collègue Ayaan Hirsi Ali (Ancienne membre de la Seconde Chambre des Pays-Bas et du Parti populaire libéral et démocrate des Pays-Bas) et a toujours refusé de rencontrer Lepen et d’être approché par les mouvements d’extrème droite. Vérifiez vos infos, svp ; cela fait parti de la déontologie de votre profession, normalement.

  8. Pourquoi continuer à tenter de discuter avec ces nazes(i). Le seul porc qu’ils fréquentent assiduement se prénomme Jean-Marie. Laissons-les le déguster et renouvellons ce que nous avons déjà fait, les interdire. Facile ! Qu’ils sachent bien qu’il nous suffira de le décider pour les voir courir comme des lapins en abandonnat leur soupe comme cela s’est déjà produit.
    A bientôt, les fachos !

  9. “Le ventre est encore fécond d’où jaillit la bête immonde”… Un petit soubresaut de temps en temps parce qu’une maladie honteuse ne se guérit pas aussi facilement et l’on voit réapparâitre ces bouffons.

    Leur Furhër va bientôt mourir ; c’est ballot… Il vit sa dernière campagne et ses ouailles lui font un petit baroud d’honneur ante-mortem.

    Le cochon “uber alles” ! C’est tout ? C’est ça les boutons sur la tronche de ces rasés dont les cheveux poussent vers l’intérieur ? Une allergie ?

    Le loden bien propre, le bomber repassé pour les enfants, les jupes en tweed demi mollet et les chaussures plates pour la messe. Et pour le militantisme. Il faut bien barrer la route à tout : les communistes, les noirs, les juifs, les arabes, les libres penseurs, les païens, les grippés, les blennoragiques, les pas blondinets, les métèques, les en jeans les en minijupes, tout, quoi ! Tout ce qui allergise ces nostalgiques du marché noir ! Que dis-je ? Quelle horreur ! Noir ?!

    Allergiques aussi les flatulences verbales du porc national. Si seleument il pouvait rendre son âme au diable en public, qu’on en profite !

    Pêt à son âme !

  10. “Le patriotisme est la vertu des brutes”
    Oscar Wilde…

    Je l’apprécie de plus en plus celui-là… :)

  11. une idée comme ca : peut être essayer d’organiser une soupe populaire qui distribue a la fois du porc et du non-porc juste a coté de leur “pure porc”, ca permettrait de montrer qu’on peut très bien s’entendre (ou déclencher des bastons, au choix :p)

  12. […] celle de l’appel à la résistance du 18 juin 1940. Et Facebook, l’un des outils préférés de l’extrême droite 2.0, qui offre un lieu d’échange pour blagues et opinions xénophobes. J’oubliais le vin, […]

  13. “Le patriotisme est la vertu des brutes”
    Sauf que les identitaires sont nationalistes.

  14. je vois qu’il y a des écossais ici^^

    réponse a l’écossais Kali en mode vénère:

    “c’est marrant tout ça :)

    l’auteur de ce post semble persuader que des blancs qui se reproduisent entre eux sont consanguins !

    croit tu vraiment qu’une France et une Europe 100% blanche risque la consanguinité ?

    Elles ont été blanches pendant des millénaires et ça a juste donner une des plus grande civilisations du monde.

    les immigrés pensent vraiment être indispensables…

    l’Algérie est le pays le plus consanguin du monde, avec 38 % de consanguinité général et jusqu’a 80% dans certain wilaya (équivalent des départements) !
    c’est l’effet logique de la coutume du mariage entre cousins/cousines, pourtant personne ne fait remarquer ça…

    Ta famille a eu des morts pendant la guerre ? la mienne aussi a fait l’Indochine, l’Algérie et j’en passe.Va tu nous ressortir la vieille fable des soldats des colonies en premières lignes ? sache que le taux de mortalité des troupes “indigènes” a été plus faible que celui des troupes françaises.
    Maitenant je ne nie pas le courage de ce soldats […]

  15. et m….
    l’embleme que ces imbecıles ont choisis est l’embleme du morvan, campagne gauchiste et patrie de Mitterand. l’embleme des eduens, allıers des envahısseurs romains.
    plus moyen de porter fierement le sanglier maintenant!!
    comment gacher une belle histoire en deux coup de cuillere a pot.
    je vais devoir retirer l’autocollant de ma bagnole…
    bande de debiles, je ne vous dit pas merci
    signe:
    un francais aussi metisse que les autres

« »