Locarno, un festival, des films, une faille

L’écran géant de la Piazza grande en attente des séances de nuit Il y a les films, et il y a le festival. Il peut sembler étrange de les séparer, c’est pourtant ce qu’on éprouve de manière particulièrement sensible en débarquant à Locarno pour quelques jours, alors que se tenait, du 3 au 13 août, […]

lire le billet sur Projection Publique

Dans l’île de Bergman, pieds nus sur la terre sacrée

La saison est propice aux festivals, il en est de toutes natures, de toutes tailles et de toutes qualités qui prolifèrent avec les beaux jours. Pourtant, parmi les festivals de cinéma, ou du moins inspirés par le cinéma, on n’en trouve guère de comparables à la Bergmanveckan (la Semaine Bergman) qui se tient dans l’ile […]

lire le billet sur Projection Publique

Premiers plans à Angers, salut Cavalier

Le Festival Premiers Plans d’Angers, dont la 28e édition se tient du 22 au 28 janvier, c’est quoi? Une vitrine pour des premiers films européens, et des films d’école réalisés dans toute l’Europe: c’est sa raison sociale, et toujours une de ses dimensions importantes. Mais aussi un des festivals les plus fréquentés de France, notamment […]

lire le billet sur Projection Publique

“Ixcanul”, “Une histoire birmane”: éloge de l’exotisme

Ixcanul de Jayro Bustamante, avec Maria Mercedes Croy, Maria Telon, Manuel Antun, Justo Lorenzo. Durée: 1h30. Sortie le 25 novembre. Une histoire birmane d’Alain Mazars, avec Soe Myat-thu, Thila Min, U Win-tin. Durée: 1h27. Sortie le 25 novembre. L’exotisme a mauvaise presse, le mot est presque toujours employé de manière péjorative. Le sens qu’il a […]

lire le billet sur Projection Publique

Rencontres à Locarno

Le Festival de Locarno, dont la 68e édition au bord du Lac Majeur se tient du 5 au 15 août, occupe une place singulière sur la carte de plus en plus fournie des festivals de cinéma. Faisant partie des plus anciennes manifestations du genre, le festival tessinois s’est construit une position enviable, qui ne rivalise […]

lire le billet sur Projection Publique

Princes et joyaux de La Rochelle

Le Prince de Hombourg de Marco Bellocchio, avec Andrea Di Stefano, Barbora Bobulova, Toni Bertorelli. Durée : 1h25. Sortie : 1er Juillet. Festival International du film de La Rochelle (26 juin-5 juillet) : Hou, Assayas, Bellocchio, Visconti, e tutti gli altri…   La beauté, d’abord. Palpitante, mystérieuse. Ce serait comme si tout ce que la grande peinture classique […]

lire le billet sur Projection Publique

Mon Festival de Cannes 2015

Cannes/0: Il y a trop de films français à Cannes Les enjeux de la sélection officielle. Cannes/1 «La Tête haute», une juge et une cinéaste aux côtés de la vie La Tête hauted’Emmanuelle Bercot, ouverture du Festival Cannes/2 «L’Ombre des femmes»: filmer comme on respire L’Ombre des femmes de Philippe Garrel, la Quinzaine des réalisateurs […]

lire le billet sur Projection Publique

Cannes/7: Puissances de la parole

Le premier ministre à Cannes: des paroles qui engagent Au Festival de Cannes, il y a des films. Beaucoup. Des longs et des courts, en sélection officielle, dans les sections parallèles, au marché du film encore bien davantage. Et puis les films en cours de réalisation, les projets, cette nébuleuse aux contours imprécis du cinéma […]

lire le billet sur Projection Publique

Cannes/4: “Trois souvenirs de ma jeunesse”, un être vivant

Quentin Dolmaire et Lou Roy-Lecollinet dans Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin. Avec Quentin Dolmaire, Lou Roy-Lecollinet, Mathieu Amalric, Olivier Rabourdin. Durée: 2h. Sortie le 20 mai. Au Festival de Cannes, des films, il y en a tous les jours. Plein. Des très bien, et des moins […]

lire le billet sur Projection Publique

Cannes/3: “Mad Max”+Kawase+Kore-Eda=Cannes, terre de contrastes

  En sélection officielle, le Festival était marqué ce jeudi 14 mai par trois films assez différents –on s’évitera de perdre du temps sur un quatrième, l’épouvantable Conte des contes, de Matteo Garone, en compétition officielle, navet hideux dont absolument rien d’avouable ne justifie la sélection. Disons qu’il porte avec lui l’espoir qu’on ait déjà […]

lire le billet sur Projection Publique