Cannes jour 7: le vertige «Personal Shopper»

Deux apparences de Kristen Stewart dans Personal Shopper d’Olivier Assayas Fulgurant et perturbant, le nouveau film d’Olivier Assayas est une plongée dans les abîmes du deuil et les puissances occultes de l’art. LIRE ICI

lire le billet sur Projection Publique

Cannes jour 6: les Américains à la rescousse

Adam Driver dans “Paterson” de Jim Jarmusch Après un week-end dominé par les déceptions, l’espoir renait grâce à deux grands cinéastes venus des États-Unis: Jim Jarmusch qui présente la magique «Paterson» et Jeff Nichols qui signe «Loving». LIRE ICI

lire le billet sur Projection Publique

Cannes Jour 5: en compétition, trois idées du cinéma

Sasha Lane dans «American Honey» d’Andrea Arnold Trois films présentés par la sélection officielle, «Mademoiselle» de Park Chan-wook, «Toni Erdman» de Maren Ade et «American Honey» d’Andrea Arnold matérialisent trois approches du cinéma complètement différentes, sinon antagonistes. LIRE ICI

lire le billet sur Projection Publique

Cannes jour 4: délaissé par “Ma Loute”

Espéré comme la rencontre entre le talent de son réalisateur, de l’heureuse folie de du précédent «P’tit Quinquin» et de la présence d’acteurs de premier plan, le nouveau film de Bruno Dumont prouve qu’au cinéma aussi toutes les promesses ne pas toujours tenues. LIRE ICI

lire le billet sur Projection Publique

Cannes jour 3: la barre très haut

En ouvrant la compétition avec «Rester vertical» d’Alain Guiraudie et «Sieranevada» de Cristi Puiu, le Festival fait d’emblée une proposition ambitieuse à ses spectateurs. LIRE ICI

lire le billet sur Projection Publique

«La Terre et l’ombre», lueurs de Colombie

La Terre et l’ombre de César Acevedo. Avec Haimer Leal, Hilda Ruiz, Edison Raigosa, Marleyda Soto. Durée : 1h37. Sortie le 3 février. Rarement un plan d’ouverture aura aussi puissamment non pas résumé, mais suggéré ce qui va se jouer par la suite que dans ce premier film qui a très légitimement remporté la Caméra d’or […]

lire le billet sur Projection Publique

«Le Fils de Saul», une lueur d’humanité

Le Fils de Saul  de Laszlo Nemes avec Geza Röhrig. Durée: 1h47. Sortie le 4 novembre 2015. Il émerge du magma, du néant. Non. Il n’émerge pas. Il habite le néant. Un monde de folie et de mort, aux règles brutales, hyperrationnelles et absurdes. C’est nous, les spectateurs, qui un temps l’accompagneront au sein de ce magma […]

lire le billet sur Projection Publique

« Cemetery of Splendour », un envoutement souriant hanté de légendes et de crimes

Cemetery of Spendour d’Apichatpong Weerasethakul, avec Jenjira Pongpas Widner, Banlop Lomnoi, Jarinpattra Rueangram. Durée : 2h02. Sortie le 2 septembre. Les yeux écarquillés, elle regarde droit devant. Que voit-elle? C’est le dernier plan du film, et le mystère reste entier. Jenjira est assise devant un terrain de foot où jouent des enfants, un terrain profondément labouré […]

lire le billet sur Projection Publique