Le kouign-amann, star du petit-déjeuner aux Etats-Unis

C’est «la pâtisserie la plus grasse de toute l’Europe, […] une sorte de croissant pourvu de couches supplémentaires de beurre salé calées dans le feuilletage et d’un enrobage croustillant de sucre caramélisé»: In Transit, le blog voyages du New York Times, rend hommage au kouign-amann. Selon le site, cette douceur bretonne connaît aux Etats-Unis, de San Francisco à New York en passant par Beverly Hills, «son moment de gloire parmi les foodies», terme qui désigne outre-Atlantique une version plus moderne et moins dépensière du traditionnel gourmet.

Le site Side Dish consacre aussi ce mois-ci un article au kouign-amann, où il développe plus en profondeur la tendance notée par le New York Times, en notant que cette pâtisserie a aussi percé dans l’Oregon, l’Utah ou l’état de Washington. Il explique également à ces lecteurs non bretonnants que kouign-amann signifie «gâteau au beurre» et se prononce [koo-een yah-MON]. Sa conclusion:

«Le kouign-amann deviendra-t-il donc le prochain cupcake? Ce scénario est plutôt improbable, car peu de gens le fabriquent à la maison.»

Cette vogue du kouign-amann se retrouve en tout cas des deux côtés des Etats-Unis, si l’on se fie à la presse locale. Le Village Voice, célèbre hebdomadaire new-yorkais, lui a en effet consacré un article où il décrit le kouign-amann de Dominique Ansel, un chef français qui vient d’ouvrir une pâtisserie à Soho:

«Un croisement entre un croissant et un palmier. […] C’est sucré mais pas de manière envahissante, et contient probablement plus de beurre que de raison, ce qui veut dire que c’est un fichu bon gâteau.»

Le guide Eater NY a d’ailleurs mis en ligne une vidéo montrant Ansel, ancien de Fauchon, préparer son kouign-amann, dont il vend parfois tout son stock quotidien dans la matinée.

Sur la côte Ouest, l’East Bay Express, un hebdomadaire basé à Oakland (Californie), a lui élu le kouign-amann «meilleure pâtisserie de petit déjeuner»:

«Le résultat est mou, sucré-salé et succulent. […] Et souvenez-vous: si votre prononciation vous abandonne, vous pouvez juste le montrer du doigt pour indiquer combien de kouign vous voulez.»

JMP

Photo: un kouign-amann. bochalla via Flickr CC License by.

Correction: contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, on ne dit pas «bretonnophone» mais plutôt «bretonnant». Merci à BenjaminBN pour sa vigilance.

24 commentaires pour “Le kouign-amann, star du petit-déjeuner aux Etats-Unis”

  1. mdr … c’est pas avec un bon kouign amann que les américains vont régler leurs problèmes d’obésité …
    ça me rappelle un kouign amann qu’on mangeait à Perros-Guirec qui etait une vraie orgie de caramel, à faire exploser tous les compteurs geiger … c’etait vraiment bon :). Mais si on donne ça aux américains, c’est la mort assurée. Après tout, le kouign amann n’est jamais le même d’un lieu à l’autre. Espérons qu’on leur décline une version edulcorée …

  2. Bonjour

    Excellent article qui met l’eau à la bouche. Je tique juste sur un terme employé dans votre article. Vous parlez de “ces lecteurs non bretonnophones”. C’est un usage impropre, on parle plutôt de brittophone ou de bretonnant. Ne me demandez pas de trancher entre les deux expressions, le débat est est existant au sein même de la communauté des locuteurs bretons.

    http://bretonpopulaire.forumactif.com/t70-pour-vous-quelle-difference-entre-brittophone-et-bretonnant

    Sur ce… Vous m’avez donné faim!

    Amicalement, un lecteur breton bien que nantais

  3. Le grand malheur du Kouign Amann c’est d’être mal prononcé. Non ça ne se prononce pas Kouign am”Anne”, mais Kouign Amann, comme si vous prononciez “Y’en a”. Bref les américains sont plus proches de la prononciation bretonne. Ceci dit ça reste du beurre au gâteau ce machin là.

  4. Ouah !!!! c’est génial, j’en mangeais tous les jours à la garderie quand j’étais petit. Je dois dire que cette expérience fut très difficile…. :)
    C’est vraiment drôle que les américains s’y mettent et je demande bien par qui il a été exporté au Etats Unis….

  5. […] the article here (in French): Quand l’appétit va… » Le kouign-amann, star du petit-déjeuner aux Etats-Unis. Share/Bookmark This entry was posted in Brittany. Bookmark the permalink. ← Visit to the […]

  6. @Maze : La prononciation dépend des Pays. Dans le Leon, il me semble bien qu’on dise “am-‘anne'”

  7. Hey! Moi on m’a assurée depuis mon enfance que Kouing Aman ça signifie fesse beurrée en breton ! Mais bon, je peux comprendre que ça puisse choquer des gens de manger des fesses beurrées (même si c’est tellement bon!!!)

  8. Ils vont être capable de faire leur Kouign à base d’édulcorant et de beurre “low fat” -_-

  9. C’est une bombe ce gâteau, la meilleure chose que j’aie jamais mangée !!! un équilibre incroyable entre le sucré, salé, fondant et croustillant!!! les américains vont découvrir l’Amérique !!!

  10. Euh, je suis léonard, et j’ai toujours entendu kouign amann avec a nasalisé (an) et n qu’on entend. Mais bon, c’est un gâteau douarneniste… Et c’est pas gras, c’esty du beurre. C’est pas gras, le beurre.

    (J’attends avec impatience la mode du kig ha farz en Australie…)

  11. Déja qu’ils avaient Batman, Superman, Spiderman… vl’a qu’ils nous piquent notre KouignaMan… !!!!

  12. mais non c’est avec une pâte à pain ( kouing) et (aman) beurre que l’on fait ce dessert délicieux , et si votre route vous mêne dans le nord ,finistère arrétez vous à Lannilis Chez perrenou c’est le meilleur …

  13. Bonjour,
    Je reviens sur la prononciation :Les “puristes” sont très attachés à la prononciation am-“an” car c’est la prononciation de Douarnenez d’où le Kouign est originaire. Mais il suffit d’aller dans le Porzay ou à Châteaulin pour entendre am-“anne” tout comme dans le Léon (alors que c’est collé au pays de Douarnenez). Et oui, ça dépend du Pays! Mais les douarnenistes n’aiment pas du tout qu’on écorche le nom de leur gâteau!

  14. Faut surtout pas oublier que le kouign-amann est une spécialité de Douarnenez (29). Et y’a que la-bas qu’il est bien fait ……. Venez tous découvrir notre belle region et nos mets incontournables…. Kenavo

  15. […] Le kouign-amann, star du petit-déjeuner aux Etats-Unis […]

  16. Faux!! je suis léonarde et on dit amann!!!!!! je reprend même les gens qui disent amane!!!!! lol

  17. […] “Le kouign amann  star du petit-déjeuner aux Etats-Unis” (in french) […]

  18. Alors là, c’est une arme de destruction massive qu’ils ont reçue là, les américains. Le kouign-amann, en fait c’est pire que le crack, t’es addict à la première bouchée.
    Il faut une énorme force mentale pour ne prendre qu’une bouchée, sinon tu exploses ton quota calorique de la semaine. Indiciblement bon !

  19. Bonjour,
    Ha! que je trouve cette pâtisserie appétissante, donc j`aimerais
    recevoir la recette de kouign-amann sìl-vous-plaît.
    Je fais des turnovers depuis plus de cinquante et ils font fureur
    à chaque fois, une recette de ma mère décédé à quarante ans
    laissant dix enfants, j’avais dix-huit ans et j’ai servi de mère au trois plus jeunes: j’en ai fait de ces bons turnovers.
    J’ai hâte de cuisiner des kouign-amann
    Merci d’avance

  20. Ah mais Ammanne ou Aman quelle importance ?

    Moi on m’a appris à pas parler la bouche pleine 😀

    et c’est malin j’ai faim et chuis pas en Bretagne

  21. Bonne idée que de vouloir faire connaitre les produits bretons aux Etats Unis ; le kouign amann est trop gras, c’est vrai mais surement pas plus mauvais pour la santé et l’obésité que le coca, les plats préparés en général, les produits Mac do

  22. La recette :
    http://www.bretagne.com/fr/gastronomie/recettes/recettes_bretonnes/desserts/kouign_aman

  23. le fait qui veut le reussit qui peut

  24. Une petite info concernant le kouign amann
    Quelle spécialité exquise symbole de la Bretagne !

    Pour la sortie du Film ‘King Guillaume’ qui évoquait cette douceur gastronomique du palais j’ai eu l’idée de souffler aux pâtissiers du Finistère de confectionner le plus grand kouign amannn du monde

    En date du 23/1/2009 en Mairie de Brest, il a été présenté 2,60 m de diamètre SVP et ce sous les applaudissements du public

    La presse en a fait sa une et l’info a été relayée jusqu’au Canada

« »