En mode belge une fois

 

Les Belges cover

 

Très dynamique dans le secteur mode, Lyon via son Université de la mode et l’association Modalyon a lancé un Grand prix du livre de mode décerné depuis 1996. Parmi les ouvrages parus en 2015 dont L’art de la mode de Catherine Ormen (Éditions Citadelles), Déboutonner la mode (Musée des Arts décoratifs), Marcel Rochas de Sophie Rochas (Éditions Flammarion), c’est Les Belges, Une histoire de mode inattendue de Didier Verhaeren (Éditions Lannoo) qui a été primé.

L’ouvrage retrace l’histoire d’un pays désormais parmi les plus importants dans la mode contemporaine. Si le talent des Belges s’est découvert avec le groupe des six d’Anvers et avec Martin Margiela, l’histoire a débuté bien plus tôt et se continue encore aujourd’hui avec de nouveaux créateurs formés souvent à l’académie d’Anvers ou a l’école de la Cambre.

L’histoire de la mode en Belgique démarre il y a cent ans avec la maison Norine, parfois appelée la Chanel du Nord. Marque de couture, Norine a créé dans le droit fil du style des années vingt et a notamment collaboré avec René Magritte.

C’est en 1986 que les six d’Anvers se sont fait connaître par leur participation à un voyage collectif vers Londres. Partis à la conquête de la mode : Ann Demeulemeester, Dirk Bikkembergs, Walter Van Beirendonck, Marina Yee, Dries Van Noten, Dirk van Saene ont ensuite chacun mené leur propre histoire. Pratiquement en même temps, Martin Margiela a créé sa marque en 1988, diplômé d’Anvers et passé par plusieurs années auprès de Jean Paul Gaultier, il est un des créateurs majeurs du XXe siècle. Il a bousculé de nombreux codes, est passé par la case récup, a imaginé une forme de dépersonnalisation du créateur qui opte pour une étiquette vierge et pas de portraits de lui…

Page 29 of BOZAR BOEK BEELD

L’ouvrage parle aussi de créateurs qui ont marqué l’histoire de la mode en Belgique, mais moins connus à l’international comme Scapa ou Olivier Strelli qui ont eu leur heure de gloire. D’autres ont des origines belges comme Diane de Furstenberg installée aux Etats-Unis, reine de la robe « wrap ». De Wallonie aussi une Véronique Leroy installée depuis ses débuts remarqués à Paris où elle continue à défiler.

Page 26 of BOZAR BOEK BEELD

De nouvelles générations avec A.F. Vandevorst, Angelo Figus, Bernhard Willhelm, Véronique Branquinho, Jurgi Persoons, Patrick Van Ommeslaeghe, Xavier Delcour, Peter Pilotto,… sont des noms qui comptent dans l’histoire de la mode contemporaine.

Page 25 of BOZAR BOEK BEELD

Les Belges ont souvent un style en partie dans l’héritage des Japonais pour la facette radicale et parfois minimaliste,  mais ils peuvent aussi œuvrer avec truculence et fantaisie et l’on peut imaginer une filiation avec des peintres comme Brueghel ou Bosch. Humour et décalage peuvent aussi avoir des ramifications dans un pays où le surréalisme fut très important.

Parmi les Belges ou ceux formés en Belgique, plusieurs ont oeuvré dans de grandes maisons. Raf Simons après Jil Sander a créé quelques années chez Dior pour la mode femme. Olivier Theyskens a son nom d’abord associé à la couture chez Rochas, Nina Ricci, avant Theory.

Page 18 of BOZAR BOEK BEELD

Bruno Pieters chez Hugo (Boss). Kris Van Assche chez Dior homme. Bernard Willhelm chez Capucci… Et si Haider Ackermann a un peu créé pour Ruffo Research, il a tout l’avenir devant lui.

Page 22 of BOZAR BOEK BEELD

La famille des créateurs « belges » est une des composantes majeures de la mode aujourd’hui. L’ouvrage primé en dresse un séduisant panorama.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés !

« »