Cannes 2015: dernier survol avant atterrissage dans les palmes

Ina Marija Bartaite dans Peace on Us in Our Dreams de Sharunas Bartas, Benicio Del Toro dans Sicario de Denis Villeneuve Bref retour sur cette 68e édition du festival de Cannes, pour y souligner une tendance récurrente parmi des titres pourtant extrêmement différents et pour mentionner quelques films aimés, qui n’ont pas trouvé place dans […]

lire le billet sur Projection Publique

Cannes 2015: «Mountains May Depart» et «The Assassin», nos Palmes d’or

En conclusion de ce 68e Festival de Cannes, voici, pour le plaisir du jeu et le goût de partager ses choix, un palmarès personnel, sans grande croyance qu’il ressemblera à celui qu’annonceront, ce dimanche 24 mai au soir, les frères Coen et leur jury: Palme d’or: Mountains May Depart de Jia Zhang-ke Grand prix spécial […]

lire le billet sur Projection Publique

Prix LVMH pour les jeunes créateurs de mode

  Soutien important des jeunes créateurs, le prix LVMH en est à sa deuxième édition et vient d’annoncer ses lauréats. Autour des directeurs artistiques des maisons de mode du groupe : J.W. Anderson (Loewe), Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Marc Jacobs (Marc Jacobs), Karl Lagerfeld (Fendi), Humberto Leon et Carol Lim (Kenzo), Phoebe Philo (Céline), Raf Simons […]

lire le billet sur Anti blogue la mode

Un cœur qui bat c’est une âme qui respire

Cette illustre phrase qui donne son titre à ce billet, je l’avoue bien bas, je l’admets, je le confesse, oui c’est moi et personne d’autre qui en est l’auteur. Un cœur qui bat c’est une âme qui respire. Elle figure dans mon troisième roman, l’inoubliable Loin de Quoi ?, œuvre magistrale qui signala mon entrée dans […]

lire le billet sur YOU WILL NEVER HATE ALONE

Cannes/12: Films français, rendez-vous dans un désert très habité

Isabelle Huppert et Gérard Depardieu dans Valley of Love de Guillaume Nicloux Love de Gaspard Noé, Dheepan de Jacques Audiard, Valley of Love de Guillaume Nicloux. Suite et fin du passage en revue de la décidément excessive présence française dans ce festival – passage en revue incomplet, puisqu’il aura été impossible de voir tous les titres concernés. […]

lire le billet sur Projection Publique

Cannes/11: “The Assassin”, le chiffre secret de la mise en scène

The Assassin de Hou Hsiao-hsien, avec Shu Qi, Chang Chen. 1h45. Sortie en salles le 6 janvier 2016. Pan! et pan! En deux coups, le 68e Festival de Cannes a changé de niveau. Deux films coup sur coup, deux films chinois en compétition qui élèvent brusquement la barre de ce qu’on est droit d’espérer du […]

lire le billet sur Projection Publique

La révolution des hydrocarbures de schiste américaine face aux réalités du marché énergétique

  « La période de domination unipolaire [américaine] est finie » Ces mots ont été prononcés par M. Poutine lors du discours de clôture du club ValdaÏ, le 24 octobre 2014 à Sotchi. Face au souvenir maintenant lointain de la période 1989-2001 où la domination américaine sur le monde était incontestée, les hydrocarbures de schiste, […]

lire le billet sur Tendances Environnement

Cannes/10: «Mountains May Depart»: la montagne cannoise a bougé

Zhao Tao dans Mountains May Depart de Jia Zhang-ke Mountains May Depart de Jia Zhang-ke, avec: Zhao Tao, Sylvia Chang, Zhang Yi, Liang Jing-dong. Durée 2h10. Compétition officielle. Sortie France: 9 décembre. En ce temps-là, vivait dans une petite ville du centre la Chine une charmante jeune femme et deux amis, tous deux amoureux d’elle. […]

lire le billet sur Projection Publique

Confession d’un élève qui s’est toujours ennuyé à l’école

Je me suis toujours ennuyé à l’école. Du matin au soir. Du lundi au samedi. De septembre à juin. Classe après classe. Je n’ai été ni un élève brillant ni un cancre absolu, juste un écolier, puis un collégien et enfin un lycéen parfaitement anonyme, d’une médiocrité absolue, s’efforçant juste de donner le change afin […]

lire le billet sur YOU WILL NEVER HATE ALONE

Cannes/9 Cinéma français: les enfants gâtés

Premier bilan mitigé du cinéma français en lice sur la Croisette: quelques grands films et découvertes mais surtout des longs métrages qui font preuve d’une paresse rembourrée par les moyens conséquents dont ils disposent.Vincent Lindon dans La Loi du marché de Stéphane Brizé Les affiches de Mon roi de Maïwenn, Marguerite et Julien de Valérie Donzelli et […]

lire le billet sur Projection Publique